27 mai 2009

Temps de lecture : 1 min

Adidas coiffé à l’Afro !

Tout coiffeur qui se respecte en Afrique se doit d'avoir son enseigne peinte. Une sorte « d'art folk coloré » 100% africain repris par la marque aux 3 bandes qui se sert de cette culture pour envahir les grandes villes d'Afrique du Sud. De Mombassa à Lagos en passant par Dakar ou Johannesburg, nul n'est censé ignorer ces enseignes peintes à la main qui permettent d'identifier les entreprises mais servent aussi de support publicitaire.

 Adidas, toujours les cheveux dans le vent, reprend à son compte cette tradition artistique en faisant appel à des dessinateurs locaux, qui ont mis en peinture les stars de football sous contrat avec la marque. Des petites phrases personnifiant leurs qualités footballistiques accompagnent les portraits. Le brésilien Kaka vu par son dessinateur mr Mapenstela devient « The Kaka, où tout n’est que maitrise du dribble ». Sachez que The Kaka » est en fait l’appellation de la coiffure. D’ailleurs, les rues déjà pleines d’enseignes à l’effigie de « The Obama » ou « The Tyson » voire même « The Tintin » accueillent aussi pour la campagne les autres stars de la marque, Lionel Messi « The Messi », Steven Gerrard « The Gerrard » et les Lions Indomptables.

L’agence TBWA Hunt Lascaris, Johannesburg/180 à l’origine de cette campagne baptisée Kopanya (ensemble) et qui est aussi le nom du ballon officiel de la Coupe du monde, a pour but « d’africaniser » les mascottes de la marque allemande. A un an de la première grand-messe du football sur le sol africain, Adidas est entrée d’un dribble chaloupé dans la surface de séparation. Qui, de ses principaux adversaires taclera sportivement le premier, Nike, Reebok ou Puma ?
Gaël Clouzard

 

La rédaction

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia