21 avril 2010

Temps de lecture : 1 min

Accessoire roulant

Qu'il semble loin le temps où la marque au losange nous promettait des « voitures à vivre »... Après les Simpsons pour vanter les mérites de la Kangoo (mais s'agit-il vraiment d'une voiture ?...), voici le temps des lapins roulant en Grand Scénic... Et pas n'importe lesquels : les lapins crétins. La fine fleur. Par Patrice Duchemin...

Hier, quand la pub nous montrait des voitures, chacun pouvait s’y projeter : cheveux au vent côté conducteur, jambes allongées côté passager et zygomatiques en éventail sur la banquette arrière, la meilleure place… On était dans sa voiture un peu comme dans son salon, les sensations en plus.

Un jour, les animaux firent leur apparition : des éléphants aux trompes joyeuses à l’arrière des Clios, des singes très friendly prêts à s’échapper des VW pour retourner dans leur jungle natale… La voiture s’ouvrait à la diversité, manière de nous suggérer qu’elle était, elle aussi, un animal sauvage.

Avec l’apparition de lapins crétins, c’est  le changement de statut de l’automobile qui se confirme : plus de fun, moins de signes. Moins de performance, plus de second degré. L’important n’est plus d’affirmer sa supériorité, presque plus de se déplacer, surtout de se divertir.

La voiture est devenue un showroom pour les dernières nouveautés technos : un GPS ici, un écran plasma là ou une caméra de recul…Bientôt, elle ne sera plus qu’un accessoire…

Patrice Duchemin  / Planning & Tendances
Réagissez sur redaction@influencia.net

 

La rédaction

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia