8 octobre 2012

Temps de lecture : 1 min

2601 personnes pour le plus grand clip participatif au monde !

Deux ans après le génialissime clip de Cassius, les artistes américains Ze Frank et Mr Norman font entrer la musique participative dans la sphère des records. Leur dernière création est le fruit de 2601 différentes contributions. Je participe donc je suis ou quand l’auditeur devient parolier, musicien, réalisateur, chanteur et danseur !

Connu depuis 2006 aux Etats-Unis pour son show en ligne très populaire, rebaptisé « A Show » depuis avril 2012, le quadragénaire Ze Frank est un fervent défenseur et promoteur du concept participatif. Intégrer et utiliser l’apport du public : le comédien, pour lequel le digital a toujours été l’unique support artistique,  peut s’enorgueillir de bien connaître cette approche devenue très tendance sur la toile.

Pour sa dernière folie, Ze Frank a pris le temps, pendant quatre mois, de demander à chaque spectateur dans le monde d’apporter sa touche au morceau. Chacun était invité à enregistrer sa propre performance sur la même musique. Au final, les chiffres illustrent d’eux-mêmes le succès de l’opération : en trois minutes, la chanson et la vidéo qui l’accompagne combinent l’apport de 786 personnes aux percussions, 1305 pour les sons buccaux, 186 aux instruments, 96 au chant et 247 à la danse !

C’est le DJ Mr Norman, ami et acolyte du projet « A Show », qui s’est chargé de mixer le tout. Le moins que l’on puisse dire est que le rendu esthétique est à la hauteur de l’ambition artistique, avec un clip original et une chanson réussie. Nous laissons chacun être son propre juge !

En tout cas pour l’industrie musicale, l’initiative confirme que la création participative via le Web et ses multi plates-formes, devient de plus en plus une source crédible et efficace de production, sous ses formes les plus diverses. Cassius et We Are From LA avec le clip « I Love U So » l’avaient déjà prouvé en 2010. Le mois dernier, la star de 2012 Gotye a fait sensation sur la Toile en publiant sur You Tube son propre remix de toutes les reprises amateurs de son tube planétaire « Somedody That I Used to Know ». Le phénomène est logique et s’inscrit dans une évolution naturelle. Aux marques maintenant de se l’approprier avec plus de créativité et d’audace !

Benjamin Adler
Rubrique réalisée en partenariat avec  ETO

La rédaction

À lire aussi sur le même thème

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia