23 septembre 2009

Temps de lecture : 1 min

20% du débit de Twitter concerne les marques !

Une étude confirme le potentiel « com » des tweets et laisse sous-entendre le début d'une passion torride entre les marques et le média social le plus en vogue sur le Web.

Une étude confirme le potentiel « com » des  tweets  et laisse sous-entendre le début d’une passion torride entre les marques et le média social le plus en vogue sur le Web.

Et une étude de plus ! En revanche  celle- là va raviver la flamme de la motivation pour les annonceurs en mal de repères sur Twitter. L’étude diligentée par l’université de Pensylvannie et parue dans le journal « The American Society For Information, Science And Technology », fait état d’une réelle complicité des marques avec Twitter. Réalisée sur plus de 150 000 messages U.S, l’enquête s’est surtout attachée au bouche à oreille (Word of Mouth) qui joue un rôle majeur dans  la communication des  marques vers les consommateurs. Sur les 20% des tweets consacrés aux marques, 50% des propos sont  positifs contre 33 % négatifs. Leur nom  est souvent abordé pour un échange de bons plans ou d’opinions sur les offres proposées. Parmi celles qui profitent le plus de ces fameux 20 %, H&M, Toyota, Mc Donald’s, Starbuck, Microsoft, Dell ou Sony sont en tête de liste. D’autres plus surprenantes comme Exxon, Oral-B ou Sunoco doivent plus leur présence à une maîtrise prononcée de l’outil Twitter  qu’à leur notoriété. Les trois quarts des tweets ont aussi cette spécificité à fournir des informations introuvables sur les sites officiels. Twitter devient donc un complément des canaux de communication standards des marques en informant aussi sur la vie et la mutation d’un produit au quotidien.
Quant aux groupes français, pas un ne ressort de cette étude malgré un engouement de leur part pour Twitter de plus en plus grand. Pour la France, ça serait plutôt côté consommateurs que le bât blesse! Ils ont du mal à s’acclimater à Twitter. Mais pas de crainte, ça va venir…

Retrouvez l’intégralité de l’étude ici

Gaël Clouzard

La rédaction

À lire aussi sur le même thème

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia