12 décembre 2010

Temps de lecture : 4 min

Les 11 tendances 2011 de Marian Salzman

Elle a popularisé les Metrosexuels, et les Übersexuels, et depuis 15 ans, elle prédit les grands mouvements de société qui vont affecter notre vie. La "papesse" de la tendance outre-atlantique, présidente de Euro RSCG Worldwide PR, Marian Salzman, dévoile aujourd’hui ses onze tendances qui changeront notre vie en 2011. En avant-première pour INfluencia

Elle a popularisé les Metrosexuels, et les Übersexuels, et depuis 15 ans, elle prédit les grands mouvements de société qui vont affecter notre vie. La « papesse » de la tendance outre-atlantique, présidente de Euro RSCG Worldwide PR, Marian Salzman, dévoile aujourd’hui ses onze tendances qui changeront notre vie en 2011. En avant-première pour INfluencia

– Mad as Hell—and Only Getting Madder. Du purgatoire à l’enfer

La colère, voire même la fureur est le sentiment qui caractérise actuellement le consommateur américain. Les raisons ne manquent pas depuis quelques années, mais c’est pire depuis 2010. Le climat social ne s’arrange pas. Le ton monte. On perd son argent, son travail, sa protection sociale, sa maison et l’espoir. Et la grande différence avec les périodes précédentes est due à l’invasion de notre vie par des milliers d’infos diffusées 24h sur 24 et 7 jours sur 7, et au poids de la blogosphère, qui amplifient les nouvelles et mettent de l’huile sur le feu. Pendant que le désespoir gronde, on apprend par exemple que, comme avant, les banques gagnent des milliards alors que le gouvernement les a sauvées de la faillite!…. L’Américain dénonce cette situation et s’insurge contre l’establishment. Le style « impassible » d’Obama ne séduit plus. L’avenir appartiendra à ceux qui râlent…

– Talk to the hands. Se prendre en mains et par la main

Dans ce monde qui est en permanence en train de redémarrer, chacun est dans le doute face à une perte de repère et de désir. Et réévalue ce que son job, ou ses activités lui apportent. Alors que les élites sont de plus en plus méprisées, on respecte de plus en plus les gens qui savent travailler de leurs mains. Chacun essaie d’apprendre à être autonome, à se prendre en mains concrètement. Cela signifie par exemple faire pousser des légumes dans son jardin plutôt que de les acheter, se faire de la cuisine plutôt que de réchauffer un plat congelé, mais aussi créer de la musique plutôt que la télécharger… Se préparer à la survie dans un monde qui peut s’effondrer!

– Net Gain. Le bénéfice (du) net

Les gens perdent la foi dans leurs dirigeants politiques, leurs institutions, leurs media, leurs entreprises. Pour compenser, ils se raccrochent à leurs ordinateurs, et aux nouvelles technologies. Ils ont le sentiment que leurs besoins sont mieux satisfaits grâce à Internet, Facebook, Twitter, et autres réseaux sociaux grâce auxquels ils sont connectés avec d’autres êtres humains.

– Public Mycasting System. Le Broadcast est mort; Vive le «Mycast»

Moi, moi, encore moi et toujours moi. On se raconte au monde entier en images, on se met en scène, on tweete, on retweete. On raconte, on partage des liens. Bien sûr rien ne garantit que les gens liront ou écouteront notre histoire. Mais pour certains, il s’agit surtout d’une démarche identitaire….Peu importe le public.

– Booting Up. S’endurcir

On ne peut plus se permettre d’être gentils et sensibles. Surprotéger nos enfants n’est pas un service à leur rendre dans un univers sur lequel il est de plus en plus difficile de naviguer. Il faudra leur apprendre -et apprendre soi-même- à se doter d’une carapace solide, à se préparer à l’école de la vie, et à être prêts à faire face à d’autres générations de travailleurs qui auront une démarche différente car issus d’autres pays. Le XXIè siècle ne sera pas facile…

– Yes, We Can… Reinvent Ourselves

Le changement n’est plus un simple slogan politique, mais il est devenu un style de vie pour beaucoup. L’avenir appartient aux gens qui savent se réinventer. C’est ce qui se passe aux USA. L’Europe va suivre la même tendance, même si les Européens sont plus attachés à leurs coutumes et à leur petit confort quotidien.

– Reinvention, Part II.

Les Américains, malgré leur colère, essaient de réinventer leurs vies et de se réinventer, mais donneront-ils une deuxième chance au système (entreprises institutions, personnalités publiques…), ou à une entreprise comme BP qui cherche à se racheter une conscience en indemnisant les gens victimes de la marée noire? Ce nouveau BP sera pourtant certainement plus sage et plus responsable.

– Separated at Worth. Le curseur de la valeur

Qui peut dire aujourd’hui le prix exact de telle ou telle chose? Dans un monde où la valeur est vidée de son sens, quelle est la vraie valeur des hommes et des femmes? Adieu bling bling et autres objets de luxe. La richesse émotionnelle est désormais la seule valeur digne de ce nom.

– Gender Bender. L’inversion des genres

Les postes de décision sont encore occupés par des hommes, mais pendant combien de temps encore? Les hommes ne seront plus automatiquement le chef de famille, l’initiateur sexuel, le protecteur ou le décisionnaire. Et ils vont subir de la part des media les mêmes traitements que les femmes ont endurés pendant des siècles: décrites comme des sex-objets ou de misérables femmes au foyer.

– Who’s in Control? Qui a le contrôle

Tout fout le camp: nos repas dépassent les 3000 calories par jour, la pornographie est à portée d’un clic, la drogue au cœur de la rue, le téléphone est rivé à nos oreilles et l’addiction à Internet est totale… Résultat: le besoin d’un nouveau cadre plus rigoureux qui unit tous les citoyens, quelles que soient leurs idéologies et leurs croyances. Mais attention à ne pas aller trop loin dans le directif. Qui va l’emporter? Le libéralisme et l’auto contrôle ou l’interventionnisme à tout prix et le zéro tolérance?

– 11 mini tendances

Parmi elles, la montée du consommateur africain, le développement de l’énergie solaire dans les pays en voie de développement, les nouveaux supports de lecture mobiles…

Des tendances très américaines mais qui se déclinent également très bien en Europe. Pour en savoir plus, cliquez ici. Et n’oubliez pas que « la meilleure façon de prédire l’avenir, c’est de le créer”. (Peter Drucker)

Isabelle Musnik

La rédaction

À lire aussi sur le même thème

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia