10 mars 2014

Temps de lecture : 3 min

Les 10 mythes les plus tenaces de la publicité

La pub n’a jamais fait l’unanimité, quel que soit son degré de pénétration et de pertinence dans notre quotidien. Quelles sont les idées fausses les plus répandues et que tout pubard doit chasser ? Réponse de l'entité Veille de Oracle.

Quelle que soit l’opinion que notre société se fait de la publicité, personne ne peut nier son implication dans le développement de notre civilisation. Qu’elle ait bonne ou mauvaise presse, elle gravite inlassablement autour de nous. Une bonne raison pour Steve Olenski, le responsable de la stratégie éditoriale et des contenus stratégiques de Responsys, la cellule veille et réflexion d’Oracle, de revenir sur 10 mythes tenaces de la publicité, dans un article publié dans Business insider. « La pub existe pratiquement depuis qu’est née l’humanité. Dès le moment où l’espèce humaine a découvert le concept des avantages comparatifs et débuté le troc, les négociateurs les plus astucieux ont commencé à développer des tactiques et des techniques psychologiques qui se transformeraient en publicité et marketing moderne », explique Steve Olenski en guise d’introduction. Pour lui, il existe logiquement une pelletée de mythes populaires et d’idées fausses entourant le champ de la pub. Lesquels ? INfluencia vous transcrit sa vision des mythes de la publicité.

1 – « On ne peut pas se le permettre »

En réalité, il est beaucoup plus probable que votre entreprise ne peut pas se permettre de ne pas se payer une pub! Comme les réseaux publicitaires trouvent des moyens économiques et très rentables de créer du trafic, les coûts continuent de chuter.

2 – « La pub, c’est la même chose que des relations presse »

Bien que parfois leurs compétences mutuelles les fassent se chevaucher, leurs intérêts et attentions sont significativement différents. Une société efficace dans un domaine ne le sera pas forcément dans un autre.

3 – « Faire appel à la pub est d’une certaine manière immoral ou non éthique. C’est comme une manipulation »

Ceux qui continuent de penser que faire confiance à la pub pour vendre des produits est immoral ne pourraient pas être plus éloignés de la vérité. Les pubards doivent respecter assez de régulations strictes pour ne pas être accusés de produire des campagnes fausses ou trompeuses.

4 – « Notre entreprise a assez de business »

Assez de business pour quoi ? Pour maintenir un statu quo ou continuer de croître et de s’étendre ? Quand le marché peut changer à tout moment, avoir assez de clients ne doit jamais être un objectif.

5 – « Les gens ignorent les pubs payantes »

Ceux qui le pensent appliquent principalement leur raisonnement au monde de la pub sur Internet. Comment alors expliquer que Google soit capable de constamment générer 30 milliards par an en revenus publicitaires en ligne, grâce à ce même moyen ?

6 – « La pub en ligne est compliquée »

Ceci est plus une bonne excuse qu’un vrai mythe, mais beaucoup y croient. En réalité, la pub en ligne n’a jamais été facile à adopter et comprendre. Il n’y a jamais eu autant d’informations et de logiciels pour se l’approprier.

7 – « Il est impossible de cibler efficacement un marché local »

Cela a pu être vrai, mais la géo-localisation et d’autres technologiques avancées existent désormais pour accomplir cette tâche beaucoup plus facilement.

8 – « L’e-commerce est trop pénible techniquement pour s’en soucier »

Selon Seth Baily, CEO d’iTOK.net, « il est plus facile et plus rentable que jamais pour les sociétés d’externaliser les compétences techniques dont elles ne disposent pas en interne. Tous les obstacles techniques auxquels elles peuvent être confrontées peuvent se franchir rapidement et facilement en externalisant cela à un tiers. »

9 – « L’humour dévalorise votre message »

A l’ère du trouble de déficit de l’attention et des cycles d’info en continu, l’humour est souvent ce qui permettra à votre message de rester dans le cerveau des consommateurs. Et ce même dans les secteurs d’activité où l’humour n’est pas communément employé.

10 – « L’image de notre marché est suffisante. Pas besoin de faire de la pub »

Le problème avec cette réflexion, c’est que les consommateurs, eux, ne sont des experts du marché comme vous. Si les gens n’ont jamais entendu parler de votre société ou de votre produit, l’image de votre secteur ne sera pas suffisante pour vous sauver.

Pour conclure, Steve Olenski estime que « la pub est un élément essentiel pour toute entreprise qui veut construire une croissance durable. Ceux qui pensent qu’elle ne fournit pas assez de valeurs pour l’argent qu’elle nécessite ne sont pas familiers avec les formes publicitaires les plus modernes, toutes construites autour du sacro-saint calcul du ROI. » Il y a du boulot pour le show TV « Mythbusters » !

Traduction : Benjamin Adler / @BenjaminAdlerLA

La rédaction

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia