AccueilTENDANCESTIKTOK à LA RECHERCHE DE TALENTS POUR RENTABILISER SA PLATEFORME

TikTok à la recherche de talents pour rentabiliser sa plateforme


Publié le 14/06/2020

Image actu

 

Le confinement a confirmé le succès de l’application préférée des jeunes internautes qui a été téléchargée plus de 2… milliards de fois. Reste encore à transformer ce succès en espèces sonnantes et trébuchantes…


 

Vous ne le savez pas forcément, mais Tik Tok vous veut. Enfin, il vous veut si  vous êtes  « Talent Development », « Global Talent Acquisition Recruiter », « Talent Strategy and Program Expert », « Talent Acquisition », « Talent and Organization Development », « Global Talent Sourcing Recruiter », « Talent Recruiting Expert »… Sur les 657 offres d’emplois postées par l’application chinoise sur LinkedIn, plus de 10% (70) concernent des jobs liés à la recherche ou à la gestion de… talent. Ces jobs sont disponibles à Shanghaï, Londres, Austin, Tokyo, Dublin, New York, Singapour, Los Angeles, Moscou, Pékin ou Mumbai. Cette campagne de recrutement massive, dans une période pour le moins troublée durant laquelle les employeurs ont plutôt tendance à licencier, n’est pas surprenante. Bien au contraire. Le confinement imposé sur les cinq continents pour enrayer le développement de la pandémie de Covid-19 a fait les affaires de TikTok.

 

 

 

 Inde, Chine et USA

 

Lors du premier trimestre 2020, l’appli de vidéos courtes a été téléchargée 315 millions de fois, si l’on en croît les données de la société d'analyse de trafic Sensor Tower, soit plus de 100 millions de fois par… mois.  Ces chiffres sont sans équivalent dans la courte histoire du web. En moins de huit ans, l’application de la plateforme chinoise a été téléchargée 2 milliards de fois. Il y a cinq mois à peine, le cap de 1,5 milliard avait été franchi. Avec 611 millions d'installations au total (soit plus de 30 %), l'Inde représente le premier marché de TikTok devant la Chine (197 millions de téléchargements) mais les chiffres chinois n’incluent pas les téléchargements réalisés à partir des boutiques d'applications Android alternatives qui sont nombreuses dans ce pays. Les Etats-Unis représentent le troisième marché du réseau social. L’an dernier, son appli a même réussi la jolie performance d’être davantage téléchargée (45,7 millions de fois) que celles de ses principaux concurrents locaux comme Instagram (40,8 millions), Snapchat (34,5 millions), YouTube (33,7 millions) et WhatsApp (31,2 millions) (https://labusinessjournal.com/news/2020/may/04/tok-town-tiktok-app-reaches-new-heights/). La nouvelle n’a pas été franchement appréciée par les patrons de Google et de Facebook. Et dire que les analystes avaient jugé indécent le milliard de dollars que le groupe chinois ByteDance  avait mis sur la table pour croquer fin 2017 application de lipdub (clip promo réalisé sur une chanson en play-back et en plan-séquence ; NDLR) musical.ly afin de la fusionner avec sa messagerie sociale TikTok. Unis pour le meilleur et, pour l’instant, pas pour le pire, ces deux services se sont concentrés sur une niche jusqu’alors inoccupée : les vidéos courtes de quinze secondes. « Instagram se concentre principalement sur les photos, expliquait aux Echos, Wang Xiaofeng, analyste chez Forrester . YouTube regroupe des vidéos plus longues et Facebook est davantage un réseau social ».

 

 

 

Le succès de TikTok a été immédiat mais sa monétisation lente à venir

 

Ses revenus augmentent, certes, rapidement puisqu’ils ont atteint 456,7 millions de dollars au premier trimestre contre à peine 175 millions six mois plus tôt mais près des trois-quarts de ce chiffre d’affaires (72.3 %, soit 331 millions de dollars) proviennent uniquement du marché chinois. A l’étranger, le groupe gagne encore assez peu d’argent.

 

 

 

Une danse visionnée 16,2… milliards de fois

 

Vendre des pubs ou des bandeaux sur son site ne rapporte pas grand chose et la concurrence est rude sur ce marché. Des annonceurs commencent toutefois à comprendre les profits qu’ils peuvent tirer de ce réseau. En plein confinement, Procter & Gamble s’est associé avec le « talent » le plus populaire de TikTok, la jeune américaine de seize ans, Charli D’Amelio, qui compte 60,6 millions d’abonnés, pour qu’elle effectue une chorégraphie de son cru, baptisée #DistanceDance. Cette vidéo a, depuis, été visionnée plus de 16,2… milliards de fois mais P&G n’a dépensé que 150.000 dollars pour la sponsoriser. Difficile de trouver un meilleur rapport qualité/prix…

 

 

 

Pour générer davantage de cash

 

Pour générer davantage de cash, le géant chinois a compris qu’il devait débusquer de nouveaux talents capables de séduire les jeunes internautes et les annonceurs. Pour piloter sa nouvelle stratégie, ByteDance est parvenu a débaucher le mois dernier, le patron du streaming de Disney, Kevin Mayer, pour le nommer au poste de directeur général de TikTok . La mission du nouveau boss de 58 ans est d’appliquer les recettes qui ont fait le succès de Mickey à l’application chinoise. Le talent, cela ne s’explique pas…

Commentez


VOUS POURRIEZ AIMER AUSSI

Abonnez-vous à la revue


RECHERCHER PAR