AccueilTENDANCESET LE SINGLE DAY DéBARQUA EN FRANCE

Et le Single Day débarqua en France


Publié le 11/11/2020

Image actu

 

La journée des célibataires en Chine, qui tombe le 11 novembre, est l’occasion de soldes monstres sur la Toile à peine plus de deux semaines avant le Black Friday. Un nouveau coup dur pour les commerçants touchés par le confinement.

 

 

Vous avez aimé le Black Friday et le Cyber Monday ? Vous allez adorer le Single DayAliExpress , le site de vente en ligne du géant chinois Alibaba, a décidé en 2009 de célébrer la « journée des célibataires » du 11 novembre en lançant le Single Day. Cette journée de soldes extraordinaires du la Toile connaît un succès grandissant année après année et l’édition 2020 promet d’être un nouveau cru record.

La crise sanitaire liée au Covid-19 a provoqué une explosion sans précédent des ventes en ligne. La pandémie a transformé le monde du retail . L’e-commerce « n’est pas seulement un lieu de vente mais un lieu de vie » pour des enseignes comme Sephora . Mais c’est avant tout un endroit sur lequel les consommateurs cherchent à faire des affaires. La crise économique provoquée par l’arrivée du coronavirus semble renforcer encore cette recherche perpétuelle du « bon plan ». Criteo le confirme.

 

 

 Vive le Covid…

 

Le géant du ciblage publicitaire sur internet a analysé les préventes du 11.11 proposées par les plateformes de commerce en ligne. Les données qu’il a recueillies permettent de prédire que l’édition 2020 du « Jour des Célibataires » sera sans équivalent. Depuis la fin de l’été, les asiatiques achètent encore plus compulsivement que d’habitude. Au mois de septembre, les ventes de détail ont explosé de 156% en Malaisie, de 183% à Singapour et de 213% au Vietnam. En octobre, la région de l'Asie du Sud-Est a enregistré une augmentation globale de 46% des ventes, par rapport aux deux dernières semaines de septembre, avec un taux de conversion de 460%.

 

« Les circonstances uniques liées à la propagation du COVID-19 ont entraîné une évolution du comportement des consommateurs en ce qui concerne les achats en ligne, analyse Taranjeet Singh, le directeur général de Criteo pour l’Asie du sud-est et l’Inde. Non seulement les gens font davantage d'achats, mais ils sont également plus enclins à utiliser les applications pour le commerce de détail». Durant le confinement, 53% des acheteurs affirment avoir découvert au moins une nouvelle forme de commerce en ligne, selon la licorne française qui a étudié 2 milliards de transactions provenant de 5000 détaillants dans 35 pays. Tout laisse à penser que ce 11 novembre risque de rapporter gros aux géants du web.

 

 

 +414% en un an

 

 

L’année dernière avait déjà été exceptionnelle. L’édition 2019 avait été marquée par un bond spectaculaire de 414% des ventes en ligne et de 273% du trafic. A Singapour, ces progressions avaient même atteint respectivement 477% et 126%. Ce boom de l’e-commerce ne touche pas seulement l’Asie. En France, le Black Friday est devenu une date phare dans le calendrier des retailers. Les enseignes se préparent des semaines à l’avance pour remporter la mise durant ce weekend on ne peut plus consumériste . Avec la pandémie et la fermeture imposée des commerces non essentiels, de plus en plus de voix s’élèvent contre cette opération commerciale qui favorise les « géants » aux dépens des petits. Quatre associations de commerçants (Confédération des commerçants de France, Conseil national des centres commerciaux, Fédération française des associations de commerçants et Fédération nationale des centres-villes “Vitrines de France”) ont publié le weekend dernier une lettre ouverte dans le JDD pour critique « Amazon et Alibaba (qui) redoublent de propagande pour attirer les clients, nos clients. »

 

 

Une véritable provocation

 

Interrogé par France Info, Jacques Ermann, président du Conseil national des centres commerciaux, a expliquait qu’il fallait « absolument interdire le Black Friday ». Cette période de promotions est, selon lui, « une véritable provocation en 2020 avec le confinement, puisque les commerçants physiques ne peuvent pas réagir » face aux plateformes de vente en ligne et leur « concurrence déloyale ». Comme si cela ne suffisait pas, le Single Day commence à arriver en France. Cdiscount, la Fnac, Boulanger, Apple, Marionnaud, Sephora, Nike, Etam et les Galeries Lafayette ont déjà prévu de proposer des promotions pour célébrer, à leur manière, les jour des célibataires chinois et la signature de l’armistice de 1918. Cette guerre commerciale pourrait faire de très nombreuses victimes dans les prochaines semaines.

Commentez


Abonnez-vous à la revue

RECHERCHER PAR