AccueilRéPUTATIONLE ZéRO WASTE AU PROGRAMME DES NOUVEAUX RESTAURATEURS

Le zéro waste au programme des nouveaux restaurateurs


Publié le 25/09/2019

Image actu

Murs en emballage recyclé, déchets transformés en compost, citron de cocktail transformé en savon… Tout est bon pour sauvegarder l’environnement.

 

Un simple coup d’œil derrière un restaurant vous fait comprendre l’ampleur du problème. Tous les jours, son arrière-cour est occupée par des poubelles remplies de déchets organiques et de plastique. Un établissement produit en moyenne 70.000 kilos de détritus chaque année. Pour lutter contre ce fléau, des initiatives sont lancées aux quatre coins du monde. Des solutions existent. Certaines sont plus « extrêmes » que d’autres mais toutes vont dans le bon sens.

 

 

 La Finlande affiche son savoir-faire à New York

 

La boucle est bouclée… A l’occasion du NYCxDesign Festival, l’Institut culturel finlandais a demandé au chef du restaurant Nolla d’installer à New York un établissement éphémère qui reprend son concept de zéro déchet. Le Zero Waste Bistro a été construit exclusivement avec du plastique recyclé provenant d’emballage alimentaire . En 2017, près de 51,2 millions de tonnes de plastique ont été utilisées en Europe et près de 40% de ce volume astronomique a servi à fabriquer des emballages . A peine plus de la moitié (27,1 millions de tonnes) du plastique consommé est collecté et moins d’un tiers (31,1%) des quantités ramassées sont recyclées. Seulement 8,4 des 51,2 millions de tonnes de plastique distribués chaque année en Europe sont ainsi traités pour pouvoir être réutilisés. Si construire un restaurant avec d’anciens emballages peut sembler être une bonne idée, d’autres entrepreneurs ont choisi une autre voie pour protéger l’environnement en décidant de ne plus produire aucun déchet. Silo est un de ceux-là.

 

L'équipe du Nolla au complet : zéro déchet

 

 

 

Le zéro Waste Bistro présenté au NYCxDesign Festival

 

 

 Des exemples, en veux-tu, en voilà…

 

Lancé en Australie en 2011, le concept de Silo a été adopté par un restaurant aujourd’hui situé à Londres . Tous les produits sont livrés dans des caisses réutilisables par des fermiers situés près de l’établissement. Les déchets organiques sont conservés dans des composts qui servent ensuite d’engrais pour les cultivateurs. Le chef produit également sa farine et son beurre et toutes les parties des animaux sont utilisées pour être cuisinées. Du groin à la queue, rien ne se perd, tout se déguste. Situé à deux pas de London Bridge au sous-sol d’un immeuble victorien, Nine Lives est un bar à cocktails qui s’est donné pour mission de ne jeter à la poubelle aucun déchets organiques. Les citrons qui ont flotté dans un verre de gin et de tonic sont notamment récupérés afin d’être distillés pour être transformés en savon ou en liqueur qui serviront dans d’autres boissons . Cheers…

 

Le Nine Lives à Londres: no déchets organiques à la poubelle

 


 

 

Des noms sexys au possible

 

Au Québec, La Panthère Verte propose des rabais aux clients qui viennent dans son établissement avec leurs contenants . Inauguré en 2016, The Sister revendique être le premier restaurant zéro déchet de Bruxelles. Lutter contre les emballages et le gaspillage n’est pas seulement bon pour la nature mais également excellent pour ses… bénéfices. Les patrons de The Sister estiment ainsi que leurs efforts leur ont permis de réduire leurs coûts de 60% et d’afficher des gains de temps de 75% par rapport à un restaurant traditionnel. Qui dit mieux ?

 

 

The Sister à Bruxelles, zéro déchet aussi

 

 

A Toulouse, Ô Local Bio est un restaurant bio zéro déchet qui récupère et filtre les eaux de pluie pour le nettoyage des sols et les chasses d'eau. La vaisselle et les serviettes sont réutilisables, l’espace a été aménagé avec du mobilier et des matériaux de récupération et les tickets de caisse sont envoyés par mail aux clients. Dans la capitale, Freegan Pony est un établissement associatif dont les plats sont préparés avec des aliments invendus récupérés sur le marché de Rungis . Respecter la nature en utilisant les déchets des autres. Entre le vice et la vertu, ils choisissent la vertu tout en étant malins et respectueux.

 

 

Au FreeganPony, repas confectionnés avec les invendus de Rungis

 

Commentez




Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR