AccueilRéPUTATIONTOO GOOD TO GO : N'EN JETEZ PLUS !

Too Good To Go : N'en jetez plus !


Publié le 31/03/2019

Image actu

Téléchargée par plus de 3,5 millions de Français, Too Good To Go vient de se diversifier dans la vente d’invendus alimentaires dans les salons professionnels.

 

 

Les idées les plus simples sont souvent les plus efficaces. Chaque année, 10 millions de tonnes de nourriture sont jetées en France, soit 20 tonnes par minute ou 317 kilos par seconde. Chaque personne gâche tous les douze mois 29 kilos de nourriture, soit un repas par semaine ou 108 euros par an. Près de 16 milliards d’euros sont ainsi jetés tous les ans dans nos poubelles. Pour lutter contre ce gaspillage alimentaire qui est responsable de 8% des émissions de gaz à effet de serre dans le monde, l’application Too Good To Go met en contact les commerçants qui souhaitent se débarrasser de leurs invendus avec des particuliers qui acceptent de leur acheter à bas prix . Téléchargée par plus de 3,5 millions de Français depuis son lancement en juin 2016, cette appli a permis de sauver l’an dernier 3 millions de repas grâce à son réseau de 6000 partenaires qui comprend des commerces de proximité comme des boulangeries de quartier, des chaînes de restauration telles Exki ou encore des supermarchés de plusieurs enseignes comme Carrefour et Biocoop.

 

 

Activiste et lobbyiste

 

La semaine dernière, cette start-up a été plus loin en s’associant avec Areas, le numéro 3 mondial de la restauration de déplacement et les organisateurs de M.A.D.E., le salon food et distribution . Dans un des halls d’exposition de Paris Porte de Versailles, les 19 et 20 mars, Too Good To Go a ainsi vendu sur deux stands les invendus des restaurateurs présents sur cet événement. Les paniers proposés pour la modique somme de quatre euros ont tous trouvé preneur. « Nous souhaiterions développer de nouveaux partenariats avec des organisateurs de salon car ces rendez-vous génèrent beaucoup de gaspillage alimentaire, souligne Stéphanie Moy, la porte-parole de Too Good To Go. Ces événements nous permettent également de sensibiliser les visiteurs au gâchis alimentaire et de nouer des contacts avec d’éventuels partenaires ». Parmi les 45 collaborateurs de l’entreprise en France, plusieurs sont en effet chargés de faire du lobbying pour lutter contre le rejet des invendus alimentaires. Au mois de février, ces experts ont notamment publié un livre blanc proposant un aménagement des dates de péremption qui représentent à elles seules 20% de nourriture jetée dans les foyers.

 

 

Une idée danoise

 

Fondé au Danemark, Too Good To Go est aujourd’hui présent dans dix pays en Europe mais la France représente, à elle seule, près du tiers de ses activités. Ce succès dans l’hexagone ne semble pas étonner Stéphanie Moy. « La loi Garot votée en 2016 qui cherche à empêcher les grandes surfaces de jeter de la nourriture et de rendre leurs invendus impropres à la consommation a mis en lumière le combat contre ce phénomène, explique la porte-parole. Les Français sont aussi très réceptifs dès qu’on leur parle de nourriture» . Le succès aidant, cette application séduit chaque fois plus de commerçants. Moins de huit semaines après la signature de son partenariat avec La Maison du Chocolat, plus de 1000 paniers d’invendus ont déjà été écoulés auprès d’amateurs de pâtisseries et de cacao à la recherche de bonnes affaires. Dans les tous prochains jours, Too Good To Go va également annoncer un accord avec l’enseigne Cora qui compte pas moins de 61 hypermarchés dans le pays. Quand on vous dit que les idées les plus simples sont souvent les meilleures…

Commentez


VOUS POURRIEZ AIMER AUSSI



Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR