AccueilLA CULTUREPHOTO-NOSTALGIE QUAND TU NOUS TIENS...

Photo-nostalgie quand tu nous tiens...


Publié le 07/01/2020

Image actu

Ektas, polas, négatifs colorisées… L’époque est à la nostalgie comme le démontrent chacun à sa manière, les collections de Lee Shulman, les documents de Dewey Nicks et les retouches de Tina Paterson.

 

 

Nostalgie ? Besoin de se réfugier dans des instants figés pour échapper au temps qui semble filer plus vite à notre époque faite d’immédiateté et d’images interchangeables qui envahissent tous nos écrans ? Matériau sociologique indispensable à la compréhension du passé?  Une chose est sûre, la photographie n’a jamais connu un tel engouement auprès de collectionneurs, des artistes, des « fabricants » de collages, de mèmes.

 

 

Ektas venus du monde entier pour Lee Shulman

 

C’est en 2016 que Lee Shulman, réalisateur de films publicitaires se lance dans la collecte à travers le monde d’ektas datées des années 50 aux années 80. Des images de famille, de vacances, de fêtes, de temps forts, du quotidien. Très vite, celui qui, souvenez-vous, réalisait pour Canal+, les fameuses Lignes de Mire, se retrouve submergé par des envois de tous les continents. Un matériau qu’il va numériser puis très vite exposer à diverses occasions, notamment dans The House créée pour les Rencontres d'Arles, qui a donné naissance à Midcentury Memories. The Anonymous Project aux éditions Taschen, et est désormais l’objet aux éditions Flammarion, d’un ouvrage dans lequel les écrivains Justine Lévy et Arnaud Cathrine recomposent des albums de famille (des romans-photos en fait) accompagnés de récits imaginaires, portés par l'inspiration que suscitent ces images d'autrefois, faussement lisses, décadrées ou carrément ratées…

 

 

 

 

 

Polas des années 90 pour Dewey Nicks

 

De son côté dans Polaroids of women de Dewey Nicks ce sont les stars des années 90 qui surgissent sous nos yeux en nous offrant des « moments d’elles » attrapés à la volée. Sincérité et surprise au programme. Natalie Portman, Patricia Arquette, Cindy Crawford… Pas en mode pause. Des pépites datant des années 90 dont le pola était le seul outil dont les artistes disposaient pour vérifier la  bonne lumière, le cadrage désiré, ou une composition idéale … Une boîte de souvenirs tout récemment réouverte par I-D.

 

 

 

 

 

Rebuts de prises de vue pour Tina Paterson

 

 

Enfin, Tina Paterson, artiste madrilène consacre son temps à donner de la couleur à notre passé en nourrissant l'expérience de déchets... photographiques. Des séries d'images rejetées par leurs auteurs, mais qui conservées et revistitées rerouvent aujourd'hui toute leur saveur. «Ce recyclage ressemble à une sorte de  sauvetage, répare l'oubli», explique l'artiste.

 

 

 

 

 

La Photographie un outil sociologique

 

Car si la sociologie s’est souvent méfiée de la photographie, pour lui préférer les données statistiques, il n’en est pas moins vrai aujourd’hui que la représentation de certains sujets, tels que le travail des enfants, les coûtumes, les métiers, et pourquoi pas le quotidien sont aujourd’hui des trésors d'informations et  aussi un remède contre l’oubli… Ainsi, les images d’artistes photographes de la fin du XXe et du début du XXIe siècle se révèleront, à l’insu de leurs créateurs, des documents à valeur sociologique pour les chercheurs et futurs plasticiens.

Commentez


VOUS POURRIEZ AIMER AUSSI



Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR