AccueilL'OBSERVATOIRE INFLUENCIAIL Y A ALLéGATION SANS FONDEMENT (FAKE NEWS), ET ENQUêTE SéRIEUSE!

Il y a allégation sans fondement (fake news), et enquête sérieuse!


Publié le 01/10/2019

Image actu

Par les temps qui courent il est essentiel de s'informer au lieu de copier-coller une allégation, qui prend des allures de réalité, sans aucune source tangible.  Sakina M'Sa  remet les pendules à l'heure sur la mode et sa réputation de deuxième industrie plus polluante au monde.

 

La mode deuxième industrie la plus polluante au monde? Cette information est en réalité une allégation, qui n'a jamais pu être authentifiée et circule depuis 2016. Comme elle ne repose sur aucune source tangible, la créatrice de La Mode éclairée, Sakina M'Sa a enquêté...

 

 

Une info qui date de 2016...

 

A l'origine, cette affirmation serait d'Eileen Fisher, célèbre designer à la marque au nom éponyme. L'un des premiers articles à l'avoir reprise et qui a beaucoup contribué à la diffusion de cette idée, appuyée par la sortie quelques semaines plus tôt de The True Cost. Eileen Fisher explique d'ailleurs aujourd'hui qu'elle pensait que cette information avait été révélée dans le documentaire.

 

 

Pas deuxième mais cinquième...

 

Alden Wicker est journaliste de mode responsable et éditrice du webzine Ecocult, elle écrit aussi pour des magazines comme Newsweek. Dès fin 2016, elle s'était questionnée sur la source originelle de cette annonce en interrogeant les premiers médias à avoir publié et relayé cette affirmation ; elle avait alors rédigé un premier article sur Racked . Par la suite, elle a compilé plusieurs études qui placeraient l'industrie textile au 5ème rang des plus polluantes, dans Ecocult

 

 

 

Travail d'investigation important pour déméler le vrai du faux

 

Vanessa Friedman, qui dirige le département mode du NY Times a repris l'enquête d'Alden Wicker pour démentir cette même allégation et publié les résultats de son investigation fin 2018. Un gros travail d'investigation pour remonter aux sources de l'origine de cette rumeur est d'utilité publique. Alors certains s'interrogeront: quelle différence entre une deuxième et une cinquième place? Simplement, la véracité d'une information, et le danger des fake news.

 

 

En revanche la mode est deuxième industrie en termes d'émissions de gaz à effet de serre...

 

Ce qui est vrai en revanche, c'est que l'industrie de la mode est le 2ème émetteur de gaz à effet de serre (8%) en équivalence d'émissions carbone (cf. A NEW TEXTILES ECONOMY: REDESIGNING FASHION’S FUTURE réalisé par la fondation Ellen MacArthur [28 novembre 2017] cf. page 38), utilise 4% de l'eau potable dans le monde mais est à l'origine de plus de 20% de sa pollution. Elle est aussi à l'origine de 20 à 35% des micro-plastiques présents dans les océans ce qui représenterait plus de 500 000 tonnes/an.

Commentez




Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR