AccueilIMAGELACOSTE Où L'ART DU FRISSON EN 90 SECONDES

Lacoste où l'art du frisson en 90 secondes

IMAGE avec IMAGE

Publié le 19/05/2019

Image actu

Dans cette même singularité propre à sa vision romantique au possible du sport qui nous conquiert à tout les coups, Lacoste dévoile un film de marque où passion amoureuse énergisante, esthétique et fantasmagorique viennent s’entrelacer. Signé BETC, « Crocodile inside » détonne et promet de laisser transparaitre tout en métaphores, les valeurs d’une marque historique indétrônable.

 

 

Après « Le Grand Saut » en 2014, et l’inimitable « Timeless » en 2017, ce troisième opus publicitaire de marque réaffirme une prise de parole tenace, libre et créative, challengée. Au menu : une écriture visuelle déclinée en trois prints shootés par Oliver Hadlee Pearch avec pour héros, les trois artistes et sportifs que sont Selah Marley, Novak Djokovic et Leo Walk, et un film signé Megaforce.

 

 

L’amour, sans détour

 

97 secondes, un couple, l’amour, puis la haine et l’effondrement. Une passion qui brûle tellement on aime, et qui crée un fossé. Avec « Crocodile inside », l’heure n’est plus à l’idéal et à la rêverie romanesque mais à la réalité, face aux épreuves et aux crises. Un couple qui se déchire et un monde qui s’effondre…littéralement. Un tourment illustré en métaphores et cascades vertigineuses mettant les deux personnages en péril. À la manière d’un film d’action, s’ensuivent alors course et retrouvailles. Pour clôturer cette épopée, une signature qui donne tout son sens à l’insight créatif : « Life is a beautiful sport ».

 

 

Une réalisation aux petits oignons

 

Fidèle à ses prises de paroles exaltées et à son caractère prestigieux, Lacoste voit une fois de plus les choses en grand : décors spectaculaires et ambiance grand écran, « L’Hymne à l’amour » d’Edith Piaf en fond sonore : frissons et émotions garantis.

 

Et pour incarner ce duo amoureux, deux acteurs, césarisés bien évidemment, que sont Oulaya Amamra (vu notamment dans « Divines » et « Le Monde est à toi » ) et Kevin Azaïs (repéré pour son rôle dans « Le sens de la fête » « La belle saison », et surtout dans Les combattants de Thomas Cailley, qu'il interprête aux côtés de Adèle Haenel en 2014). Une campagne monde, qui prévoit de vivre aussi bien en TV qu’en print et digital. A votre marque, prêts, regardez.

 

 

 

 

 

 


Commentez




Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR