AccueilIMAGEDE L’AUTRE CôTé DU MIROIR

De l’autre côté du miroir

IMAGE avec IMAGE

Publié le 11/09/2018

Image actu

La société californienne Leap Motion a développé une nouvelle technologie de réalité augmentée particulièrement impressionnante. Il ne lui reste plus qu'à faire entrer son innovation dans le quotidien des consommateurs.

 

 

La réalité virtuelle n’aura jamais autant mérité son nom. La société américaine Leap Motion vient de développer une nouvelle technologie qui permet de s’immerger totalement dans un monde parallèle et de devenir soi-même un personnage imaginaire. Baptisée « Mirrorworlds », l’expérience est à la fois fascinante et, pour dire la vérité, un brin inquiétante…

 

Les meubles et les objets qui vous entourent se transforment en rocher et en falaise. Le sol sous vos pieds devient un océan déchaîné. Votre corps lui-même ressemble à une masse liquide. Cette technologie vous permet de créer un nombre d’univers presque infini. Vous pourrez ainsi donné libre-court à votre imagination et plongez dans des mondes irréels mais qui semblent au combien réels. « En plus de transformer ce qui nous entoure, Mirrorworlds peut aussi modifier les objets physiques de notre environnement », souligne Keiichi Matsuda, le vice-président en charge du design chez Leap Motion « Vous pouvez prendre un crayon et l’utiliser comme une baguette magique. Vous pouvez transformer vos tables en écrans tactiles. Vous pouvez accéder à des panneaux de contrôle virtuels en vous servant de vos appareils IoT. Vous pouvez bien évidemment utiliser nos mains mais aussi votre corps et votre voix. Mirrorworlds vous immerge sans vous exclure d’un univers. Vous êtes toujours présent mais sous une autre forme. Vous serez capable de voir et de converser avec les autres personnes autour du vous. Vous pourrez marcher ou vous asseoir sur une chaise mais vous pourrez également lancer des boules de feu et faire disparaître les murs qui vous entourent pour regarder un lever de soleil sur Mars. Mirrorworlds recontextualise votre espace ».

 

 

The sky’s the limit

 

Cette technologie peut être utilisée dans bien des domaines. Les amateurs de Playstation et autre Xbox peuvent « saliver » à l’idée de devenir le héros de leur jeu préféré et de voir leur chambre se transformer en terrain de sport ou en champ de bataille. Un médecin pourra aussi donner ses instructions à distance alors que ses collègues auront l’impression qu’il se trouve à leurs côtés dans le bloc opératoire. Un architecte brésilien pourra présenter à partir de ses bureaux de Sao Paulo ses plans devant les membres du jury d’un concours organisé à Paris. « The sky’s the limit », pourrait résumer les Anglo-saxons.

 

La réputation de Leap Motion n’est plus à faire dans le domaine de la reconnaissance gestuelle. Le lancement en 2013 de son interface qui permettait d’interagir avec un PC ou un Mac avec les mains et les doigts avait fait sensation. La start-up californienne basée à San Francisco a depuis amélioré sa technologie. Ses « doigts virtuels » sont plus rapides et reproduisent bien mieux les mouvements comme le prouvent les trois expériences proposées sur la Toile. Paint permet ainsi de peindre avec ses doigts. Particles simule une interaction avec des particules. Cat Explorer permet, lui, d’interagir avec un chat et de découvrir, ses os, ses muscles et ses organes en quelques mouvements de doigts. Les amateurs de dissection et les vétérinaires en herbe apprécieront. Les amoureux de minets un peu moins !

 

 

Un casque de RA en open source

 

Pour faire connaître ses technologies au plus grand nombre, Leap Motion a développé un casque de réalité augmenté en open source sur GitHub, baptisé North Star. La PME américaine lancée en 2010, qui est parvenue à lever l’année dernière 50 millions dollars qui s’ajoute aux 40 millions déjà investis, a présenté de nombreux prototypes depuis sa création mais sa technologie n’a toujours pas été introduite dans un produit destiné au grand public et ses propres articles n’ont pas encore rencontré un succès populaire important.

 

Le développement de la réalité augmentée pourrait lui permettre de prendre enfin son envol et d’attiser les convoitises des géants de la Silicon Valley qui pourraient être intéressés par une éventuelle acquisition. Les créateurs de Leap Motion aimeraient bien découvrir leur avenir en passant de l’autre côté du miroir…

 

 

 

 

 

 

 

Commentez


VOUS POURRIEZ AIMER AUSSI



Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR