AccueilGOLDEN CLUBHOMOSEXUALITé, éPILATION, MENSTRUATION… MONKI NE RECULE DEVANT RIEN…

Homosexualité, épilation, menstruation… Monki ne recule devant rien…


Publié le 12/11/2017

Image actu

La marque de vêtements diffuse sur la Toile dix spots montrant des femmes engagées à contre-courant de la mode et qui assument pleinement leur corps et leurs envies, a encouragé 450.000 femmes à faire du sport au Royaume-Uni. Décryptage extrait du rapport Golden Club réalisé par la rédaction d'INfluencia et en partenariat avec M6 Publicité.

 

Oreilles sensibles s’abstenir. Pour fêter son dixième anniversaire, la marque de vêtements destinée aux jeunes femmes et aux adolescentes, Monki, a demandé à dix artistes et bloggeuses engagées de poster sur les réseaux sociaux des vidéos portant sur des sujets longtemps jugés délicats pour ne pas dire tabous. Tout y passe. L’homosexualité, l’épilation, le harcèlement sur internet, l’empouvoirement, les menstruations et même la masturbation. La filiale du géant suédois H&M n’a pas cherché à jouer le « politiquement correct » dans ses vidéos qu’elle a elle-même baptisées « Monkifesto ».

 

 

“Please yo’self”

 

Flora Wiström, une jolie bloggeuse de 22 ans, explique ainsi, preuve à l’appui, avoir décidé d’arrêter de se raser « les dessous de bras, les jambes, etc… il y a trois ou quatre ans, lorsque j’ai réalisé que je n’étais pas obligée de le faire ». La joueuse de batterie et activiste Kiran Gandhi a été encore plus loin en choisissant de courir « le marathon de Londres 2015 alors qu’elle avait ses règles, en saignant librement sans tampon ». Derrière le message « les règles sont cool », la jeune femme pose en jean les jambes légèrement écartées, ses pieds baignant dans ce qui semble être une énorme tâche de sang. Sous la bannière “ Please yo’-self ” (“faites-vous plaisir”), la journaliste de Vogue spécialisée dans les questions d’ordre sexuel, Karley Sciortino, vante, elle, les bienfaits de la masturbation. La fondatrice du blog Slutever explique notamment d’un geste de la main comment elle parvient à trouver l’orgasme après une dizaine de minutes. « Il est important de prendre le temps de connaître son corps, explique t-elle. Asseyez-vous et masturbez-vous. C’est comme tout. Vous n’allez pas être bon si vous ne vous entraînez pas. 50% du temps j’utilise un vibromasseur et 50% du temps mes doigts et quand je ne suis pas paresseuse, je me sers de mon imagination. N’ayez pas un sentiment d’échec si vous ne parvenez pas à avoir des rapports sexuels juste avec un pénis et un vagin. » Voilà qui est dit…

 

 

Femmes du monde, unissez-vous…

 

Cette campagne, Monki affirme en avoir eu l’idée suite à un triste constat. « Avec le Monkifesto, nous voulons mettre en lumière des questions qui sont centrales pour les jeunes femmes (et pour tout le monde), explique dans un communiqué Lea Rytz Goldman, la directrice de la marque. Monki a été créée en 2006. Dix ans après l’ouverture de notre première boutique, les problèmes que nous avons remarqués, eh bien, la plupart d’entre eux existent toujours. Et en tant que compagnie majoritairement féminine, dirigée par des femmes, qui fait de la mode avant tout pour les femmes (on aime bien tout le monde quand même), nous en avons, pour rester polies, un peu ras le bol. Nous célébrons donc notre dixième anniversaire en tapant du poing et en brandissant nos pancartes. » Femmes du monde, unissez-vous…

 

 

Une vidéo vue plus de 650.000 fois sur la Toile

 

La marque de vêtements destinée aux jeunes femmes a basé toute sa communication autour des plateformes numériques, Facebook, Instagram, Snapchat, Twitter, LinkedIn, Pinterest, Spotify… La filiale de H&M est présente sur tous les principaux réseaux sociaux. Pour soutenir ses « Monkifestos », le distributeur a sorti dans le commerce des vêtements qui reprennent les principaux slogans de ses spots comme « Please yo’self », « Knowledge is queen » et « Sharing is caring ». Monki est allée encore plus loin en s’associant avec la marque de cups LunaCopine pour créer une coupe menstruelle amusante et très « girly ». Rose fuchsia, l’objet intime est vendu dans un sachet d’une couleur similaire sur lequel est inscrit « Periods are cool. Period. » que l’on pourrait traduire par « Les règles sont cool. Point barre. ». Le groupe va offrir 5000 de ces coupes à l’association The Cup Foundation qui va les distribuer à des femmes au Kenya qui n’ont généralement pas les moyens de s’acheter des produits hygiéniques menstruels. « Dans le monde entier, un énorme changement est actuellement en train de se produire, constate Kiran Gandhi dans sa vidéo qui a été vue plus de 650.000 fois sur la Toile. Les gens prennent possession et aiment leur corps. C’est beau à voir. En faisant cela, nous commençons à faire bouger les choses aux quatre coins du monde. Là où les femmes souffrent de leurs règles bien plus que dans notre société, nous pouvons commencer à lutter contre la stigmatisation qui les touche. L’avenir est féminin, l’avenir est féminin… »

 

 

Découvrez notre rapport

 

Commentez





Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR