AccueilLA CULTUREFIN DE LA SéRIE MYTHO: ZEUS, CELUI QUI TUE LE PèRE

Fin de la série mytho: Zeus, celui qui tue le père


Publié le 10/07/2020

Image actu

Quel positionnement, et quel storytelling une marque doit-elle choisir ? Georges Lewi, mythologue et sociologue des marques, propose une méthode originale : la méthode de l’Olympe. Parce que les anciens Grecs se sont débrouillés tout seuls pour expliquer la totalité du monde et créer des archétypes solides auxquels chacun pouvait se raccrocher. Autour des 14 divinités de l’Olympe il décrypte 14 façons de se comporter pour les marques. Cette semaine ZEUS. Le « boss », le leader, la toute puissance, à tous les sens du terme. Et son « binôme contraire » : Hera, sa femme qui ne le lâche pas.

 

Zeus : C’est la puissance. Imbattable en tout. Le dieu des dieux et le dieu du ciel. Il possède la foudre, c’est-à-dire le pouvoir de tout détruire. Comme l’atteste son nom, dérivé de la racine indo-européenne *dei- signifiant « briller ». Zeus, c’est celui qui brille ! Il tue son père (qui était un sale type) pour prendre sa place et, séducteur parmi les séducteurs, il ne se prive pas d’avoir de très nombreuses maîtresses, déesses ou pas. Les nombreuses infidélités de Zeus vis-à-vis de sa femme Héra sont la cause de fréquentes disputes entre les divins époux. L’aile et la foudre sont ses attributs car il va où il veut et détruit (et construit) tout ce qu’il veut. Son influence sur le cours des choses est sans limite car il reste le maître de l’harmonie du monde. Aucune autre divinité ne lui conteste ce rôle. Il est considéré comme « le père des dieux et des hommes » et à ce titre celui qui « repousse le mal ».

 

Les marques Zeus sont les leaders incontestées de leur catégorie. Bien sûr, les marques physiques, les Coca-Cola, les Procter & Gamble, les Ferrero, les Pernod Ricard, Heineken, Colgate-Palmolive…Mais surtout sont Zeus ces nouveaux leaders qui font la pluie et le beau temps, qui sont les nouveaux maîtres de l’influence et de l’harmonie du monde. Google est le Zeus du début du XXIe siècle. Difficile pour un Grec ancien d’imaginer un monde sans Zeus. Difficile pour nos contemporains d’imaginer le monde sans Google ou… sans Amazon. Ce serait comme si la foudre s’abattait sur nous. Google séduit, Google s’installe dans le lit des autres médias, Google prépare l’avenir des humains avec ses recherches sur la santé. Amazon s’intéresse au ciel, à l’espace…Les divinités étaient indispensables aux anciens pour interpréter et comprendre le monde. Nos marques mythiques aussi. Les plus récentes étant les plus réputées.

Commentez


Abonnez-vous à la revue


RECHERCHER PAR