AccueilAUDACECOMME L'IMPRESSION QUE RENO2 VA SE FAIRE PLEIN D'AMIS

Comme l'impression que RENO2 va se faire plein d'amis


Publié le 20/10/2019

Image actu

Première marque sur le marché chinois des smartphones (cinquième mondial en termes de parts de marché), Oppo lance son dernier mobile, Reno2. Pour ce faire l’agence Mother Shangai, chargée de ce lancement fabrique dix films d’animation aux univers loufoques et divers destinés à graver dans les esprits, le caractère protéiforme et ludique de Reno 2. Et ainsi en vendre tout plein. 

 

 

Nexus Studios s’en est donnée à cœur joie en produisant ces dix drôles d’ovnis, confiés à différents spécialistes de la 3D. L’arrivée sur le marché de Reno 2 est pour le moins inquiétante. Le jeu ne s’invite-t-il pas de manière bien invasive et incontrôlée, un peu comme un virus, ou une épidémie dans tous les moments de vie de ses proies bien innocentes, nous ?

 

 

Ainsi Sam Southward donne vie aux lutteurs, organiques et tactiles qui s’imposent à nos yeux ébahis.

 

 

 

La réalisatrice Laurie Rowan nous emmène dans un nid surréaliste , ou les cinq oeufs couvés arrivent à terme et se fissurent pour donner naissance à cinq oisillons, prénommés R, E, N, O, 2…

 

 

 

L’ignoble chat de Jack Cunningham est un peu le Big Lebowski du milieu félin. Vautré sur un canapé, dépoilé, mal luné, il recrache un squelette de poisson dont les différents organes représentent RENO 2.

 

 

 

Felix Massie maîtrise la bande dessinée comme personne nous offre des personnages que nous aimons at firstsight. Ce réalisateur a récemment créé une installation animée et interactive pour Google au World Economic Forum de Davos.

 

 

 

Le style illustratif distinct de Michael Shiao Chen incarne un mélange interculturel d'influences orientales et occidentales ou il passe le plus clair de son temps.

Sur "Karaté", celui qui vit entre le Japon, le Vietnam et l’Europe, dit qu’il est une interprétation à la fois fantaisiste et comique des démonstrations de bris de béton omniprésentes dans les arts martiaux.

 

 

Les influences orientales s’étendent jusqu’à la partition, avec ses nuances de Kabuki qui ajoutent à la théâtralité excessive de la pièce.

 

Robertino Zambrano manie l’animation 2 et 3 D. Son film “Accents” réalisé pour TED-Ed a remporté le prestigieux Cristal pour un film commandé au Festival international d'animation d'Annecy en 2019. « Les saucisses sont une métaphore de nos regrets les plus profonds. Peu importe la profondeur de leur enterrement, il y a toujours ce gumshoe qui le déterrera. Je voulais créer une esthétique qui ressemblait à un mashup de genre où le noir cossu se croise avec un Organisme cybernétique de science-fiction rétro ».

 

 

 

 

Haein Kim et Paul Rhodes forment le tandem diabolique de l'animation.  Ils aiment les designs amusants, frais, vifs, ludiques et colorés. Leur premier film ‘Peepin’ a couru tous les festivals du monde, notamment Pictoplasma et Flickerfest. Leur travail comprend également des commandes pour des artistes comme ceux de MTV ainsi que de nombreuses illustrations dessinées à la main.

 

 

 

 

Après le chat moche, le scientifique héberlué de Jack Cunningam

 

 

 

Greg Sharp travaille dans plusieurs styles et techniques, y compris en stop-motion, dessin animé classique, animé et indie. Son approche associe l'humour absurde et des scénarios surréalistes à des techniques de narration traditionnelles.

 

 

Il fait ici « une découpe numérique en stop-motion, style d’animation le plus ancien (bien plus de 100 ans), de manière fraiche surréaliste et magique ".

 

 

Jarrod Prince pro de l’illustation associe des goûts éclectiques à des sensibilités de design moderne. Son œuvre en 2D nous plonge dans son univers joliment noir.

 

 

Avec cette arrivée massive de R, E, N, O, 2, made in OPPO, l’épidémie devrait se propager à la vitesse de l’éclair. Tous ces personnages aussi loufoques que spéciaux sont d’emblée des muppets qui invitent au jeu, à la découverte, et oserons-nous dire, à les collectionner, tant leurs très humaines caractéristiques ont le charme des Barbapapas, et autres monstres effrayants et informes de notre puberté…

Commentez




Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR