AccueilTENDANCESRELATION MARQUE-CONSOMMATEUR: LE TRIOMPHE DU LUDIQUE!

Relation marque-consommateur: le triomphe du ludique!


Publié le 15/06/2011

 

 

Une nouveauté? Pas vraiment. Quoi de plus naturel pour les humains que nous sommes, d'aimer le jeu, les marques le savent et nous proposent depuis longtemps de s’amuser avec elles.

Alors quelle différence aujourd'hui? La connection et l'interaction!

 

Nous ne nous contentons plus de jouer, nous interagissons avec la marque, nous restons connectés sur la durée via les réseaux sociaux, et surtout nous voulons créer de la valeur avec elle.

 

Ainsi, lorsque Lady Gaga crée avec Farmville son Gagaville, pour que les social gamers découvrent les titres de son dernier album en exclusivité, ils ont la conscience qu'ils participent à la création du mythe social Lady Gaga, Backplane s'annonçant comme la prochaine étape (le propre réseau social de Lady Gaga en projet avec l'un des fondateurs de Google).

 

Les exemples ne manquent pas: il y a aussi bien sûr les marques bâties sur le principe même de la gamification comme Foursquare. Mais c’est le cas également de toutes les autres, comme Cofinoga, organisme de crédit qui réinvente sa marque avec une application Facebook  permettant aux fans de musiques électroniques de télécharger des remix exclusifs de l'identité sonore choisie pour la nouvelle campagne de pub,  mais qui propose aussi de créer son propre mix. Résultat: 500000 connections sur l'appli en quelques jours ...

 

 

 

 

La Gamification a même désormais son événement: le "Gamification Summit"  en septembre à New York, avec le pape du sujet Gabe Zichermann, auteur du livre de référence.

 

Nous sommes bien là au cœur de ce qui s'annonce comme un vrai changement dans l'animation de la relation entre les consommateurs et les marques, que l'on peut déjà qualifier de Customer Gaming & Connections Management. Agir par le ludique pour créer de la valeur, de l'échange et de la co-création: tel est l'enjeu, qui cependant, doit se nourrir de cibles et d'objectifs précis, au sein d'un storytelling clair et simple.

 

Mais cette révolution ne touche-t-elle pas à l'essentiel? L'inspirationnel, c'est bien là notre quête, être inspirés, porter nos désirs et nos envies y compris vers les marques. Alors ... Que la partie commence! Let the Game Begin!

 

 

Patrick Russo Directeur de la communication et de la stratégie des marques, LaSer

Commentez


VOUS POURRIEZ AIMER AUSSI

Abonnez-vous à la revue

RECHERCHER PAR