AccueilINNOVATIONSMR SURICATE LèVE 2 M€ EN PLEIN CONFINEMENT. VIVE LES VISIOCONFéRENCES!

Mr Suricate lève 2 M€ en plein confinement. Vive les visioconférences!


Publié le 16/06/2020

Image actu

 

En Afrique australe, le suricate est surnommé la sentinelle du désert. Cette petite mangouste vit en groupes, liés par l'affection. Tout un programme, direz-vous.  Fabrice Beck et Fabien Van Herreweghe qui ont baptisé leur start-up Mr Suricate, y ont forcément pensé. Leur sentinelle de start-up qui  détecte des bugs dans le parcours clients est parvenue à obtenir de l'argent frais par... visioconférence !

 

 

 

Vive le confinement… La mise sous cloche de notre pays a mis à genou de nombreuses entreprises. Revenus en chute libre, charges fixes écrasantes, crédits en hausse. Ces derniers mois n’ont pas été simples pour les sociétés. Trouver de l’argent frais dans une période aussi troublée pourrait ressembler à une mission impossible. Fabrice Beck et Fabien Van Herreweghe ont pourtant relevé ce défi d’une main de maître en parvenant à lever 2 millions d’euros par… visioconférence.

Ce diplômé en génie logiciel et ce spécialiste du e-commerce qui a participé à la création d'Aufeminin.com se sont rencontrés chez Fia-Net, une société pionnière dans la lutte contre la fraude dans le commerce en ligne aujourd’hui disparue. En 2015, les deux collègues décident d’abandonner leur CDI pour lancer une start-up spécialisée dans la détection de bugs dans le parcours clients de sites Web.

 

 

10 fois moins cher que la concurrence

 

Mr Suricate travaille actuellement pour une trentaine de grands comptes aux noms prestigieux : Fnac Darty, Tui France, Intersport, La Poste, Franprix, Oui Sncf, Manitou… Ces clients ont vite été persuadés par les arguments de vente de la jeune pousse nantaise. Et pour cause… « Nous avons révolutionné le marché car nous sommes les seuls au monde à proposer un outil full service, résume Fabien Van Herreweghe. Nous pouvons créer des parcours clients, détecter et qualifier les bugs en temps réel pour les faire remonter aux clients. Ces derniers peuvent aussi consulter les données métriques de leurs campagnes de scénarios à tout moment grâce à notre interface en ligne. Nos prix sont, de surcroît, dix fois inférieurs à ceux de nos concurrents car l’outil que Fabrice Beck a créé est très simple à utiliser. Nos développeurs peuvent en effet maintenir entre 200 et 400 scénarios par mois quand nos rivaux en font une vingtaine ». Même si cet entrepreneur refuse de dévoiler son chiffre d’affaires, il affirme que son business enregistre des croissances annuelles comprises entre deux et trois chiffres. Le confinement ne l’a pas non plus trop affecté. « Nous n’avons perdu aucun contrat pendant cette crise, jure le directeur général de la société. Il faut dire que notre solution permet à nos clients de faire des économies ». Cette jolie performance semble avoir convaincu les investisseurs.

 

 

Les enfants en invités surprise

 

Il y a tout juste quinze mois, Mr Suricate a levé 500.000 euros auprès de fonds régionaux (Pays de la Loire Développement - Sodero Gestion, Pays de la Loire Participations - fonds de la Région conseillé par Siparex) pour financer sa croissance. Mais cet argent a depuis été investi. En novembre dernier, le directeur général de la start-up a donc commencé à refaire le tour des investisseurs pour tenter de trouver deux millions d’euros supplémentaires. Une semaine avec le début du confinement, il rencontre pour la première fois les dirigeants de SWEN Capital Partners. Le courant passe bien mais quelques jours plus tard ces partenaires potentiels se retrouvent coincés à leur domicile afin de lutter contre la propagation de la pandémie. Qu’à cela ne tienne… « Nous avons multiplié les visioconférences et les appels téléphoniques avec les investisseurs et tout s’est passé sans aucun problème, se réjouit Fabien Van Herreweghe. Je dirai même que cette période a donné un côté encore plus humain à notre levée de fonds. Pendant nos discussions, on voyait des enfants passer ici et là et certains de mes interlocuteurs ont vu mon chien marcher devant la caméra… ».

 

 

Mr Suricate est une scale-up nantaise prometteuse

 

Pour cette nouvelle levée de capitaux, West Web Valley, SWEN Capital Partners et le fonds Pays de la Loire Participations ont répondu présent. « Mr Suricate est une scale-up nantaise prometteuse que nous suivons depuis quelques années, soulignent Vladimir Bolze et Sébastien Le Corfec, le directeur de Participations et le co-fondateur de West Web Valley. La résilience des fondateurs conjuguée au vif intérêt que suscite actuellement la solution sur le marché de l'e-commerce nous ont convaincu d'investir dans la société ». Quentin Chancereul ne dit rien d’autre. « Pays de la Loire Participations a participé, il y a un peu plus d'un an, à la première levée de fonds de Mr Suricate qui était en pleine accélération commerciale, se souvient le directeur de mission SIPAREX - Pays de la Loire Participations. C'est une grande joie de voir se concrétiser cette nouvelle opération qui témoigne des atouts de la société et de la qualité de ses fondateurs ». Comme quoi le confinement peut avoir du bon…

Commentez


VOUS POURRIEZ AIMER AUSSI

Abonnez-vous à la revue

RECHERCHER PAR