AccueilEDITOJ’AI LA RéUNIONITE DOCTEUR, çA SE SOIGNE?

J’ai la réunionite docteur, ça se soigne?


Publié le 10/10/2018

"Parler pour ne rien dire et ne rien dire pour parler sont les deux principes majeurs et rigoureux de tous ceux qui feraient mieux de la fermer avant de l'ouvrir", la célèbre phrase de Pierre Dac devrait être méditée plus souvent dans notre beau pays, où on aime tant passer son temps en réunions inutiles.

 

Un sondage Ifop réalisé pour le site Wisembly, publié il y a quelques jours révèle en effet que les cadres français passent plus de temps en réunions qu’en vacances. Ils y consacrent 27 jours de travail par an, soit 3 jours de plus qu’en 2016 et participent en moyenne à 3,5 réunions par semaine.

 

Et à quoi servent tous ces palabres à répétition que nous subissons tous? On vous le demande… Une écrasante majorité des interviewés estime en effet perdre son temps. Si 92% affirment participer régulièrement à des réunions au travail, ils ne sont que 12% à reconnaître qu'elles sont toutes "réellement productives et efficaces". Et de toute façon, 78% déclarent que leur opinion est « rarement voire jamais prise en compte par leur direction » lors de prises de décisions importantes. Celle-ci se contentant d’envoyer un mail pour transmettre une information clé aux équipes, ce qui a un effet très négatif sur l’engagement et l’implication des cadres qui se sentent souvent  inutiles.

 

Une fois encore, le mot de la fin va à Pierre Dac : "S'il est bon de ne rien dire avant de parler, il est encore plus utile de réfléchir avant de penser" ? Chiche ?

Commentez



 


Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR