AccueilBLOG-IN / DAILYLES INTERNAUTES BOUDENT FACEBOOK

Les internautes boudent Facebook


Publié le 06/04/2011

Image actu

 

Popularité ne rime pas forcément avec confiance. C’est un peu ce que révèle l’étude menée par Lightspeed Research (groupe WPP). Les réseaux sociaux ont beau être extrêmement populaires en tant que mode de communication, ils ne réussissent pourtant pas à capter les acheteurs en ligne en quête d’avis sur un produit…

 

 

Google 1, Facebook 0

 

Les Européens interrogés ne considèrent pas les réseaux sociaux tels que Facebook comme une source d’information utile lorsqu’ils souhaitent se renseigner en ligne avant de procéder à un achat : seuls 5% des internautes français recherchent des avis en ligne sur les réseaux sociaux. Cette tendance se retrouve dans les autres pays européens sondés.

 

La majorité des internautes français (72%) préfèrent se tourner vers les moteurs de recherche, les sites marchands comme Amazon (56%) ou les associations de consommateurs (36%). Les Anglais privilégient les sites marchands (72%) suivis par les moteurs de recherche (70%), tandis que les Allemands consultent en priorité les moteurs de recherche (76%) et les associations de consommateurs (65%).

 

 

On ne mise pas sur son réseau, mais sur les autres consommateurs. Lorsqu’ils recherchent un produit en ligne, une faible proportion d’internautes français (11%) juge les commentaires de leurs amis sur les réseaux sociaux comme très importants ou importants. Seuls 13% des Français interrogés considèrent les avis sur des produits ou services émis par leurs amis virtuels comme dignes de confiance.

 

La majorité des acheteurs en ligne français (56%) préfèrent s’en référer aux avis des associations de consommateurs.

 

 

Dans les autres pays européens examinés, des résultats similaires peuvent être observés. En Allemagne, si 22% des internautes qualifient les avis de leurs amis en ligne comme fiables, la grande majorité des personnes interrogées (78%) écoutent davantage les commentaires postés par les associations de consommateurs.

 

Au Royaume Uni, alors que 64% des internautes accordent leur confiance aux avis postés par d’autres consommateurs, seuls 22% en font autant pour les avis émis par leurs propres contacts et amis en ligne. « Le bouche à oreille est connu pour être un outil redoutable de vente mais les réseaux sociaux ne semblent pas être un lieu si propice à son bon fonctionnement », précise Ralph Risk, Directeur Marketing de Lightspeed Research Europe.

 

Il poursuit : « Les sites communautaires sont tournés vers les amis et les conversations entre amis; les avis et commentaires sur des produits ou services ne trouvent pas leur place dans ce discours. »

Les professionnels ont aussi la côte

 

Les avis de professionnels, employés pour examiner des produits ou services, influencent également le comportement des acheteurs en ligne alors que 50% des internautes français, 57% des internautes anglais et 59% des Allemands jugent important le fait qu’un produit soit bien noté par ces sources d’information.

 

Près de la moitié des Français (45%) interrogés estiment que les professionnels sont des sources d’information fiables pour des avis sur un produit. « Alors que les réseaux sociaux offrent une formidable opportunité pour les marketeurs en leur permettant de mieux communiquer avec les consommateurs, 47% des internautes français estiment qu’un avis favorable émis par leurs amis sur les réseaux sociaux n’est pas important » précise Ralph Risk.

 

Il poursuit : « Les marques ont besoin de mieux comprendre comment les consommateurs utilisent les différents réseaux en ligne au lieu de toujours compter sur les réseaux sociaux pour appuyer toutes leurs initiatives marketing. »

 

Méthodologie:

L’étude a été menée en ligne au mois de mars 2011 auprès d’un panel de 1000 internautes français représentatifs de la population internaute française.

 

Plus de 1000 internautes ont également été interrogés au Royaume Uni et en Allemagne.

 

synthèse envoyée par Greenfields Communications Pour Lightspeed Research

Commentez




Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR