AccueilBLOG-IN / DAILY"DANS 10 ANS, LES AGENCES DIGITALES AURONT DISPARU"

"Dans 10 ans, les agences digitales auront disparu"


Publié le 27/05/2013

Image actu

 

 

Pour en savoir plus sur MediaSchool Group nous livre les résultats de son nouveau rapport, intitulé “Next Generation of Marcoms” (Future Génération de MarComs), concernant l’avenir du secteur Marketing/com’ vu par des étudiants du Royaume-Uni, de France, d’Espagne et de Belgique. Un sondage réalisé auprès de 2000 européens entre 20 et 25 ans (suivant des études de Pub, Marketing, Com', Design, RP et Évènementiel), qui regroupe leurs réponses aux questions selon différents thèmes : “L’ère numérique et la génération à venir”, “Le futur des Marcoms”, “Milieu professionnel”, “Éthique” et “Inspirations”. INfluencia vous en livre un extrait.

 

 

“L’ère numérique et la génération à venir”

 

70% d’entre eux ont tranché : les 20-25 ans ne sont pas des « digital natives ». Les étudiants sondés considèrent en grande majorité que la vraie « Génération Connectée », est plus jeune de dix ans ! Donc, les actuels 10-15 ans.

 

Pour ces étudiants en marketing et communication, les réseaux sociaux sont, par ailleurs, une arme applicable à toutes les fonctions du marketing, mais non une discipline à part entière (pour 90%). 85% estiment que les agences spécialisées sur le digital et les médias sociaux disparaîtront d’ici dix ans pour devenir partie intégrante des agences 360°.

 

 

“Le futur des Marcoms"

 

Le futur des MarComs présage selon eux un essor dominant du marketing de contenu et des buzz strategy : en ce sens, 70% affirment que l’objectif de la publicité dans 10 ans ne sera plus de “vendre” mais de “divertir”. « 81% sont d’accord voire très d’accord avec le fait que le marketing de contenu où l’annonceur crée et publie son propre contenu, fera partie intégrante de leur quotidien d’ici dix ans », révèle le sondage. La majorité (70%) estime également que les relations presse seront dans 10 ans l’outil le plus utilisé pour répondre aux briefs grâce à la création de buzz et de confiance marques/consommateurs qu’elles génèrent.

 

Enfin, l’étude souligne la puissance de Facebook - désigné très largement comme « la plus importante des plateformes sociales » - et réaffirme l’importance des médias traditionnels : 68% des sondés désapprouvent le fait que les campagnes TV ne seront plus pertinentes d’ici 10 ans.

 

 

“Éthique" 

 

Le sondage révèle, en outre, une opinion assez critique envers le secteur des « MarComs » (maketing et communication) en termes d’éthique : les interrogés voient d’un mauvais œil le recours selon eux abusif de stagiaires non rémunérés  en agence. Mauvaise note également pour les agences en matière d’écologie, avec « trop peu d’efforts » notés  par 70% d’entre eux en matière de développement durable.

 

 

“Milieu professionnel”

 

En revanche, ils sont optimistes sur les questions d’égalité des sexes en termes d’opportunités d’emploi par exemple, 64% pensent que dans dix ans l’agence pour laquelle ils travailleront les paiera à salaire égal avec le sexe opposé.

 

86% des étudiants interrogés seraient plus attirés par un travail en agence impliquée socialement dans ses campagnes créatives plutôt qu’inscrite dans une démarche permanente de génération de profit pour les marques.

 

 

“Inspiration”

 

Pour parler de leurs inspirations, les étudiants citent à plusieurs reprises Publicis (54%), Ogilvy PR (31%), Apple (44%), et Red Bull Stratos pour la campagne créative la plus appréciée en 2012.

 

 

Pour consulter l’étude dans son intégralité, cliquez ici !

 

Lucie Freulon


Commentez


VOUS POURRIEZ AIMER AUSSI



Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR