AccueilRéPUTATIONUN ANNUAIRE DE STARTS-UPS POUR LES E-COMMERçANTS

Un annuaire de starts-ups pour les e-commerçants


Publié le 30/09/2019

Image actu

La Fédération du e-commerce et de la vente à distance a mis au point avec le cabinet KPMG un annuaire des start-ups pour aider les sites marchands à trouver des jeunes pousses prometteuses.

 

 

Comment trouver la perle rare au beau milieu d’un océan dont on ne voit pas le fond ? Beaucoup d’e-commerçants souhaiteraient travailler avec des jeunes pousses innovantes. Mais leurs dirigeants n’ont souvent pas le temps ni les moyens pour chercher les talents qui pourraient les aider à développer leurs activités et à accroître leur rentabilité. La Fédération du e-commerce et de la vente à distance (Fevad) a fait le même constat auprès de ses adhérents. « Les start-up sont essentielles à l’innovation et donc au développement du e-commerce, explique son délégué général, Marc Lolivier, dans un communiqué. Leur dynamisme, leur agilité, leur réactivité en font des leviers de progrès recherchés par tous les e-commerçants. Face à cette profusion de solutions nouvelles, repérer la ou les start-ups qui permettront d’avancer de la manière la plus rapide et la plus efficace peut s’avérer un exercice difficile, notamment pour les PME qui ne disposent pas toujours des ressources nécéssaires ». Afin d’aider ses adhérents, cette fédération patronale vient de publier, avec l’aide d’experts du cabinet KPMG, un annuaire qui identifie les start-ups parmi les plus innovantes et les plus performantes dans leur domaine.

 

 

Un panel prestigieux

 

Pour être éligibles, les entreprises doivent être d’origine européenne, avoir au moins cinq ans d’existence et dégager un chiffre d’affaires inférieur à 5 millions d’euros. Leurs activités ne peuvent pas être purement financières et leurs fondateurs doivent posséder au moins la moitié de leur capital. KPMG et la Fevad qui fédère 600 entreprises et 800 sites internet ont reçu pas moins de cinquante-cinq candidatures pour leur grand prix. Les cinq meilleures ont été désignées par un jury comprenant plusieurs « pointures » du commerce en ligne comme Ilan Benhaim, le cofondateur de vente-privee.com, Thierry Petit, le co-créateur de showroomprive.com, Emmanuel Grenier, le PDG de cdiscount.com, Nathalie Balla, la coprésidente de La Redoute et Alexandre Viros, le directeur général de Oui.sncf.

Publié à l’occasion de la Paris Retail Week qui s’est tenu du 24 au 26 septembre à la Porte de Versailles, l’annuaire 2019-2020 des start-ups e-commerce comprend cinquante-huit jeunes pousses qui ont été classées en sept catégories (Data & Analytics, Logistique, Marketing/Communication, Omnicanal & Digitalisation, Paiement , Plateforme/Marketplace et Sécurité).

 

 

 Des fiches pratiques

 

Chaque fiche suit le même modèle. Elle précise l’activité de la start-up, l’identité de ses fondateurs, la description de la solution et de la vision qu’elle propose et son business model qui lui permet de générer des revenus. De Botmind dont le produit aide à automatiser la relation client e-commerce via live-chat à Cross shoper qui est une plateforme gratuite de comparateur de prix collaboratif en passant par Factonics qui offre aux acteurs de l’e-commerce des modèles d'IA sécurisés en marketing simples à intégrer dans leur système, ce répertoire annuel propose un panel varié de jeunes entreprises. « L’ensemble des start-ups listées dans cet annuaire offre également au lecteur un reflet des tendances les plus innovantes en matière d’e-commerce », résume Marc Lolivier et Emmanuel Hembert, le leader de la practice Consumer & Retail Advisory chez KPMG France. Alors si vous possédez un site marchand sur la Toile et que vous cherchez une jeune pousse prometteuse, n’allez pas plus loin…

Commentez




Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR