AccueilA NE PAS MANQUERL'EXPOSITION UNIVERSELLE EN 2025 : ACCéLéRATEUR DE DéVELOPPEMENT ET D'INNOVATION

L'Exposition Universelle en 2025 : accélérateur de développement et d'innovation


Publié le 30/03/2016

Image actu

 

En 2018, le pays hôte de l’Exposition Universelle de 2025 sera choisi lors du vote du BIE. Jean-Christophe Fromantin, président d’ExpoFrance 2025, député des Hauts de Seine et maire de Neuilly-sur-Seine, expliquera les enjeux d’une victoire pour notre pays et les principales étapes lors du prochain Club Edouard VII, le 5 avril.

 

Dans quelques semaines, le Président de la République devrait annoncer la candidature officielle de la France à l'Exposition Universelle qui se tiendra dans neuf ans, après celle qui aura lieu à Dubaï. Flashback : en juillet 2011, un membre du gouvernement émet l’idée d’organiser à Paris des Jeux Olympiques d'ici 2030. Jean-Christophe Fromantin, député-maire de Neuilly-sur-Seine et également vice-président de Paris Métropole, rebondit en lançant l’idée d’une candidature de la France pour une Exposition Universelle en 2025 : « Si l’idée d’organiser un grand événement mondial en France est bonne, je pense que l'organisation d'une exposition universelle apporterait beaucoup plus à la France et aux Français que des Jeux Olympiques. Le contexte actuel plaide en faveur d'une nouvelle ambition territoriale à rayonnement mondial. La France a besoin d'un grand projet qui confirme sa vocation dans la mondialisation, fixe ses axes de croissance et stimule son attractivité. L'organisation d'une exposition universelle dans le premier tiers du XXIème siècle concrétiserait cette ambition ».

 

Deux mois plus tard, un comité exploratoire est constitué afin de donner corps au projet. Il réunit une quarantaine de professionnels de haut niveau et d’horizons divers (élus, entrepreneurs, universitaires, artistes, ingénieurs…). En mars 2012, le projet  prend forme et est présenté à la presse. Jean-Pierre Lafon, ambassadeur de France, président d’honneur du Bureau International des Expositions (BIE) explique les rouages d’une Exposition Universelle. Jean-Christophe Fromantin définit le concept : mettre en scène l’exceptionnelle richesse de notre patrimoine à travers les technologies numériques d’expression et de communication pour permettre aux civilisations de se retrouver et d’échanger. L’idée nouvelle : réemployer de façon éphémère les infrastructures du Grand Paris et les monuments des grandes villes françaises : « Nos gares, nos monuments, nos espaces publics… accueilleraient des délégations du monde entier qui mettraient en scène leurs cultures et leurs innovations. Ainsi, cette exposition serait pleinement universelle. »

 

Où en est-on ? Quelles sont les prochaines étapes ? Quelles chances la France a-t-elle de l’emporter face à ses concurrents ? Quels avantages pour les entreprises ? J.C Fromantin répondra à toutes ces questions, le 5 avril prochain, lors de la nouvelle rencontre du Club Edouard VII, dont INfluencia est partenaire. Pour s’inscrire, c’est ici. A suivre le jeudi 12 mai : Jessica Delpirou, VP Europe du Sud de Meetic et le jeudi 16 juin : Valérie Pierson, directrice générale de Breitling France.

 

Créé en 2009 par deux entrepreneurs, Bruno Ennochi et Stéphane Attal, le club réunit aujourd’hui 1 000 dirigeants de PME. Parmi ses partenaires : l’Opinion, les Editions de l’Avant-Scène, le cabinet Expertise et Conseil, myconcierge.fr. Le principe est simple : une adhésion annuelle de 700 € HT (840 € HT) permet la participation aux petits déjeuners /débats mensuels, la possibilité d'inviter une personne à chaque petit déjeuner/débats, et d’avoir accès aux autres activités du club. Chaque invité devra s’abonner pour revenir. Enfin, il est possible de constituer une table de relations publiques en invitant ses propres clients pour 500€ par petit déjeuner. Au total, aujourd’hui le Club accueille 1000 membres réguliers.

Commentez


VOUS POURRIEZ AIMER AUSSI



Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR