AccueilAUDACELE DIGITAL REVIENT (ENFIN) à LA RéALITé

Le digital revient (enfin) à la réalité


Publié le 08/10/2014

Image actu

 

Ne demandez pas au consommateur connecté de choisir entre le off et le online, le magasin physique reste un sanctuaire. Pour le satisfaire, les boutiques connectées ont amorcé l’avènement du « phygital ». La plate-forme française Miliboo conforte cette nouvelle ère avec le lancement à Paris de son magasin intelligent.

 

Vous allez finir par vous lasser de notre rengaine mais marteler c’est aussi convaincre. De quoi ? Que le yin n’est pas l’ennemi du yang. Le consommateur connecté est exigeant, plus il dispose de choix moins il souhaite trancher, autant donc l’alpaguer avec du deux-en-un. Depuis un an INfluencia met en exergue la réconciliation innovante du digital avec le papier. Longtemps perçu comme contre-nature, le mariage entre l’e-commerce et le point de vente physique est tout aussi tendance et créatif. Les enseignes importent en magasin les outils du shopping en ligne, comme l’ont très bien fait en France Longchamps, Orange, Morgan, Kiabi, Empreinte et Tailor Corner. Puces RFID, social shopping, cabines d'essayage virtuelles, body scanners, géolocalisation indoor : l’an dernier, le Journal du Net faisait le tour des initiatives les plus innovantes dans le monde.

 

Le social shopping invente la boutique intelligente de demain. Le win-win est aussi impeccable qu’un costume de Don Corleone. Les marques renforcent leur customisation, interaction et engagement complètent leur offre et leur message. Les consommateurs eux profitent d’une nouvelle expérience d’achat plus complète, ludique et d’éveil. La tendance gagne logiquement du terrain et dessine déjà les magasins du futur. En ouvrant jeudi 9 octobre la première boutique connectée dans l'univers de la décoration et du mobilier, Miliboo consolide les fondations d’un phénomène à l’avènement aussi programmé que celui de son allié du DIY.

 

Dans un espace de 600 m2 situé en plein centre de Paris, le site spécialisé en conception et vente de mobilier sur internet repense le shopping de son consommateur. Comment ? En l’équipant de Google Glass ; en le faisant s’asseoir sur un canapé connecté ; en lui permettant de designer et personnaliser son meuble favori ; en lui proposant un parcours personnalisé en fonction de ses besoins et attentes ; en lui faisant profiter d’une carte de fidélité intégrée ; en lui indiquant via des tablettes où et quand le produit choisi est disponible. Enfin, un service d’aménagement d’espaces en 3D sera accessible au chaland, en partenariat avec HomeByMe.

 

La boutique a été conçue entièrement par l'équipe de développement, marketing et communication de Miliboo. Une vingtaine de personnes a été mobilisée sur le sujet. Pour encore mieux comprendre les enjeux autour des boutiques connectées, INfluencia est allé sonder Aline Buscemi (aucun lien de parenté avec Steve), la co-fondatrice de Miliboo.

 

 

INfluencia : Les acteurs de l'e-commerce veulent tous renforcer l'expérience du processus d'achat online. Miliboo utilise lui les armes digitales pour introduire le online dans l'expérience physique d'achat. Cette boutique connectée est-elle le levier ultime d'engagement avec votre consommateur ?

 

Aline Buscemi : Ultime, le terme est peut être un peu trop appuyé. L'un des leviers, oui bien sûr. L'ultime non car je suis convaincue que tous les leviers ne sont certainement pas encore tous connus à ce jour. Miliboo en a imaginé et développé de nouveaux au sein de sa boutique mais la boutique en elle-même ne peut être considérée comme l’ultime levier, mais plutôt comme un levier complémentaire permettant d'améliorer le taux de conversion global du site Internet. Nous rentrons dans le commerce de demain en offrant une grande partie des fonctionnalités de ce commerce nouvelle génération.

 

 

INfluencia : Votre boutique connectée est-elle une réponse directe aux envies de participation et d'interaction du consommateur ? L'avez-vous pensée et conçue sur la base d'une étude ou d'un constat ?

 

Aline Buscemi : Nous l'avons pensée et conçue sur la base d'un constat oui, celui de nos clients nous demandant constamment où étaient visibles nos produits. Nous avons aussi imaginé comment allait évoluer l'expérience d'achat de demain dans le monde actuel, qui se veut de plus en plus numérique. L'idée a vraiment été de rechercher ce que nous pouvions apporter de plus qu'un simple "show room". Elle était aussi de rechercher ce qui pouvait déclencher l'acte d'achat d'un consommateur n'étant pas allé jusqu'au paiement sur le site Internet d'une part, et d’autre part ce qui pourrait créer un lien avec le site pour ce consommateur nous ayant connu sur le net. De la même manière, le consommateur ayant croisé notre boutique au cours d'une promenade a aussi fait partie de notre réflexion.

 

Ce visiteur doit pouvoir lui aussi retrouver les codes d'une boutique "traditionnelle" tout en pouvant profiter des avantages de la boutique connectée s'il le souhaite. Miliboo a choisi d'aller encore plus loin dans l'interaction avec le consommateur en lui proposant une expérience complémentaire unique à travers le partenariat mis en place avec Home by Me (Dassault Systèmes). Elle permet au consommateur de meubler son intérieur via un logiciel simple et ludique - en boutique tout comme à son domicile. En venant en boutique, la personne pourra visiter son intérieur doté des meubles qu'elle aura choisi à l'aide d'un casque virtuel lui permettant de se déplacer et de visualiser si les meubles vont bien dans sa pièce.

 

 

INfluencia : Une boutique connectée permet-elle à une marque de faire passer en temps réel en magasin les message et valeurs, qui sont normalement l'apanage des leviers digitaux ?

 

Aline Buscemi : La boutique a été conçue pour utiliser les messages et valeurs du monde digital mais aussi ceux du monde physique. Nous entrons totalement dans l'ère du « phygital » en touchant le consommateur sur les deux aspects à la fois. Que ce soit par les tablettes disponibles à chaque îlot d'inspiration, les grands écrans tactiles reprenant l'ensemble du catalogue du magasin et diffusant un message personnalisé au consommateur reconnu via sa carte de fidélité NFC - gratuite et dotée à sa création d'un bon d'achat. Mais aussi par les iBeacons qui diffuseront des offres personnalisées sur votre téléphone portable. Nous prenons aussi en considération le shopper qui ne souhaite pas être connecté en lui faisant passer des messages par l'affichage classique ou par les vendeurs. L'humain reste malgré tout au cœur de la machine.

 

Benjamin Adler / @BenjaminAdlerLA

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Commentez




Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR