AccueilTENDANCESSYMPTôMATIQUE SERIES MANIA

Symptômatique Series Mania


Publié le 01/04/2019

Image actu

Le festival lillois a rencontré, cette année, un succès sans précédent profitant ainsi du succès planétaire des séries télévisés.

 

 

And the winners are… Les heureux lauréats du festival Series Mania, qui s’est tenu du 22 au 30 mars à Lille, sont connus. La série britannique de 4 X 46 minutes The Virtues, qui sera diffusée sur Channel 4, a remporté le Grand Prix du jury et le Prix d’interprétation masculine pour Stephen Graham. Ce drame psychologique suit un homme alcoolique qui tisse à nouveau des liens avec sa sœur qu’il ne voyait plus depuis 30 ans. Le prix d'interprétation féminine a, quant à lui, été attribué à Marina Hands pour la série française Mytho qui a également reçu le « prix du public », désigné par le vote des téléspectateurs. Ses six épisodes, que l’on pourra regarder à l’automne sur Arte en France et en Allemagne et sur Netflix dans le reste du monde, racontent l’histoire d’une mère de famille prête à tout pour attirer l’attention de ses proches. La série israélienne "Just for today" a, pour sa part, été récompensée par le prix spécial du jury qui comprenait plusieurs personnalités dont la scénariste américaine Marti Noxon qui a notamment produit Buffy contre les vampires et qui a travaillé pour de nombreux feuilletons « cultes » comme Grey’s Anatomy et Mad Men. Audrey Fleurot et Julianna Margulies, la cultissime infirmière Carol Hathaway sur Urgences et l’inoubliable avocat Alicia Florrick dans The Good Wife, faisaient également partie de ce jury « XXL ». Cette seconde édition du Festival International Séries Mania Lille Hauts-de-France montre que la délocalisation peut parfois avoir du bon…

 

 

Un départ poussif

 

Lors de son lancement à Paris en 2010, ce rendez-vous annuel des amateurs de feuilletons télévisés a en effet eu du mal à trouver son public. Les trois salles du Forum des Images n’affichaient pas toujours complet. L’an dernier à Lille, 55.700 spectateurs avaient fait le déplacement pour découvrir les séries sélectionnées et pour l’édition qui vient de se conclure, plus de 72.330 personnes ont répondu présent. De nombreuses séances ont même fait salle comble. Cette réussite s’explique notamment en raison du succès incroyable des séries télévisées depuis quelques années. Le « tsunami » Netflix qui compte plus de 139 millions d’abonnés dans le monde et plus de 5 millions en France et la réussite de Prime Video d’Amazon ont fait découvrir aux téléspectateurs des productions de qualité. Les centaines de millions d’euros dépensés chaque année par ces deux « mastodontes » du streaming leur permettent de présenter des créations imaginées par les meilleurs scénaristes, tournées par des réalisateurs de renom et filmées avec des acteurs populaires et multiprimés. Series Mania profite à plein de ce phénomène qui bouleverse et menace les « majors » hollywoodiens.

 

 

Si les symptômes persistent…

 

Le succès des séries est tel que certains spécialistes tirent aujourd’hui le signal d’alarme contre le « binge watching ». Cette mode qui consiste à regarder un nombre impressionnant d’épisodes les uns à la suite des autres n’est pas sans conséquence sur la santé des « accros ». Selon une étude publiée dans le Journal of Clinical Sleep Medecine citée dans l’édition britannique de Business Insider, les personnes qui restent scotchées derrière leur poste de télévision ont 98% plus de chances de moins bien dormir que celles qui ne le font pas. Et le mal ne se réduit pas au fil des années. Bien au contraire. Une autre enquête parue dans Science Reports montre que les téléspectateurs de plus de 50 ans qui regardent la télévision en moyenne 3 heures et demi par jour souffrent après six ans d’une baisse moyenne de 8 à 10% de leur mémoire verbale alors que cette perte atteint entre 4 et 5% pour les cinquantenaires ou plus qui passent moins de temps derrière leur poste. Prenez garde à ce que Series Mania ne devienne pas Series Gaga.

Commentez


VOUS POURRIEZ AIMER AUSSI



Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR