AccueilPAROLE DE RéSISTANCELES MOTS POUR DIRE L'éPOQUE QUI PIQUE DE CATHERINE MALAVAL

Les mots pour dire l'époque qui pique de Catherine Malaval


Publié le 08/06/2020

Image actu

La présidente de Neotopics et historienne, Catherine Malaval nous offre le troisième abécédaire de cette période irréelle... Des couleurs, des objets, des lieux. Dans la sensibilité des choses, essayer de comprendre ce temps d’après qui flotte...

 

 

Blanc — L’année promettait d’être bleue. Sans nuance, Pantone l’avait annoncé au monde entier. 2020 serait l’année du 19-4052 Classic Blue. Un bleu nuit « rassurant, plein de calme et de confiance », assurait la marque aux 2625 couleurs. Depuis trois mois, c’est plutôt le blanc qui triomphe : déclenchement du plan blanc, blouses blanches, vinaigre blanc, etc. Et maintenant, repartir d’une page blanche pour éviter l’année blanche.

 

 

Confiance — Editorialistes et personnalités politiques en font le mot suprême. Confiance en l’autre, confiance en soi, confiance en l’avenir. Mais la confiance ne se décrète pas. Pour un enfant, c’est une simple main posée sur l’épaule : « vas-y, tu peux traverser ». A l’âge adulte, tout est plus compliqué.

 

Digital — Moins on peut se toucher, plus tout devient digital. Zoom : autre siècle, autres empreintes.

 

Fenêtre — Elle est redevenue un lieu en soi, où boire un verre, prendre un peu de soleil, applaudir et papoter. Les magazines de décoration ont rivalisé d’imagination pour rendre confortable cet impensé de l’architecture intérieure. Bref, une question s’impose : à quand le retour des coussièges?

 

Figolu — La bonne nouvelle du mois d’avril.

 

Guichet — Dans Au Bonheur des dames, Zola décrit ce plaisir de toucher et se servir soi-même qui symbolisa la révolution du commerce. Le confinement a marqué la revanche du Vieil Elbeuf et le retour du guichet d’une façon inattendue, en lieu et place de l’entrée des boutiques et des restaurants. Le « pas de porte » prend désormais tout son sens.

 

Hygiaphone — Les jeunes générations n’ont connu ni la chose, ni le mot (marque-antonomase appartenant à la société Fichet). L’hygiaphone fut créé pour la SNCF afin de protéger son personnel d’une épidémie de grippe. Dans les années 1980, la proximité client l’a rangé au musée. Le revoilà pour les mêmes raisons qu’en 1946.

 

Ich bin ein Berliner — A l’occasion de ses 150 ans, quel message la Deutsche Bank a-t-elle voulu faire passer à ses salariés avec cet étonnant « cadeau d’anniversaire » : une paire de Stan Smith parée du logo de la banque, mais que chacun a dû acheter soi-même? « Cours Forrest! Cours! »

 

Printemps — Certains comptent les années en printemps. Il en manquera un à jamais.

 

Sens — La perte de l’odorat ou du goût pour certains malades, la perte du toucher pour tous. L’épidémie a perturbé jusqu’aux sens les plus existentiels. Selon une étude Yougov, 61% des 18-24 ans, les digital natives, s’interrogent sur le sens du travail. Faux départ.

 

Télétravail — Définition pas claire. Travail à distance ou à proximité d’une télé? On hésite. En avril, devant la télé, 4 h 40 en moyenne par personne et par jour. Et Netflix a fait une entrée en force parmi les entreprises les plus utiles aux yeux des Français.

 

Tricentenaire — Le 25 mai 1720, le Grand Saint-Antoine était de retour dans le port de Marseille, avec à son bord la peste. En janvier dernier, La Provence titrait « le tricentenaire de 1720 se prépare en coulisses »...On a vu ça. 1720-2020 : quelle funeste concordance des temps.

 

Vert — Vert, orange ou rouge. Un Tactile Wars en temps réel, des armées de pigments. Qui c’est les plus forts, évidemment c’est les verts.

 

Vue d’artiste — Où l’on a appris que la liberté de représenter et de colorier un virus est plus grande que la liberté de le désigner. D’abord masculin, le Covid-19 a soudain mué, devenant la Covid-19, sur décision de l’Académie française. En revanche, selon les banques d’images, le virus est gris et rouge, bleu et vert, violet et jaune, ou rouge et rose, et ses picots plus ou moins gros sans que cela ne trouble quiconque. « Les virus sont plus petits que la longueur d'onde de la lumière ; on est en dehors du champ des couleurs », explique un virologue de l’Institut Pasteur. Donc, pas la peine de batailler entre chercheurs et laboratoires, à chacun son esthétisme. Inspirant.

 

Son précédent abécédaire est à découvrir ici  


Commentez


VOUS POURRIEZ AIMER AUSSI

Abonnez-vous à la revue

RECHERCHER PAR