AccueilINNOVATIONSLES VILLES VéGéTALES COMME REMPARTS à LA POLLUTION URBAINE

Les villes végétales comme remparts à la pollution urbaine


Publié le 15/02/2019

Image actu

Après le succès en 2018 de son Jardin Suspendu, le plus grand rooftop éphémère de France avec ses 160 000 visiteurs, Passage Enchanté officialise et déploie son offre d'opérateur et de programmateur de lieux de vie de plus de 1000 m2 en France. 

 


Erigé comme remède à notre morosité urbaine, la végétalisation architecturale semble séduire bon nombre de nos représentants politiques. Il n’y a qu’a google-iser le terme pour s’en apercevoir, que l’on parle des couloirs de bus niçois ou des parcs lillois. Mais c’est aujourd’hui à Lutèce que nous posons nos valises.

 

 

Joindre l’utile écologique à l’agréable citadin

 

L’été dernier, Passage Piéton, agence d’activation parisienne, avait déjà embrasé la tendance avec la création de son Jardin Suspendu, le plus grand rooftop éphémère et végétal parisien installé sur le toit d'un parking inexploité de 3500m2 à Paris Expo, dans le 15ème. Un premier essai largement transformé, avec ses 160 000 visiteurs en 62 jours d’exploitation, et qui a généré pendant l'été 2018 un chiffre d'affaires de 2,8 millions d'euros HT. 

 

Pour continuer cette aventure urbano-écologique, Frédéric Lambert et Vincent Quenor, les fondateurs de l’agence, ont créé récemment une émanation de Passage Piéton intitulée Passage Enchanté. Une manière pour eux de re-dynamiser des sites oubliés qu'ils transforment en lieux d'expériences uniques. 

 

 

 

 

« Dans les prochaines années, la France va être en chantier permanent ! Avec Passage Enchanté, nous voulons nous emparer de lieux oubliés ou en transformation, ou tout simplement de lieux qui ont besoin de se connecter à leurs publics, pour créer des lieux de vie, de rencontres et de partages pour 6 mois, 1 an, 3 ans... Nous croyons dans des espaces hybrides et transgénérationnels, des lieux de vie en évolution permanente, sur des zones peu exploitées ou en transition », expliquent Frédéric Lambert et Vincent Quenor.

 

« À partir de 1000m2, nous pouvons écrire une histoire. Nous pouvons travailler de l'éphémère ou du non-éphémère, mais toujours avec une programmation culturelle attractive. C'est la force des hyper-lieux dans lesquels les projets de Passage Enchanté s'inscrivent : des lieux de vie hybrides, des destinations uniques, à grande échelle, où les expériences priment et sont sans cesse renouvelées », rajoutent-ils.

 

 

Une équipe étoffée 

 

Côté restauration, Passage Enchanté souhaite maîtriser son offre et s'est rapproché du Chef Fabien Gomez, le fondateur de Sens Gourmand, un service traiteur parisien. La joint venture qu'ils ont créée, détenue à 60 % par Passage Enchanté, sera le prestataire food exclusif des lieux imaginés et opérés par la structure.

 

Sur chacun de ses nouveaux lieux, Passage Enchanté donnera, en début de semaine, la possibilité de privatiser tout ou partie des espaces. Des annonceurs se sont déjà manifestés et ont d'ores et soutennient le projet. Parmi eux :  le groupe Schoen Distribution, spécialiste de la distribution de boisson pour les professionnels du secteur de la restauration, de l'hôtellerie et des débits de boissons, ainsi que les groupes Bacardi, Martini et Kronenbourg.

 

  

Le programme 2019

 

Une affaire qui roule en somme. Et qui a d’ores et déjà annoncé ses premières opérations. Au printemps, Passage Enchanté lancera La Grande Surface-Galerie Festive, un tout nouveau concept en intérieur en plein coeur de Paris. Espace de plus de 1 500m2 à Opéra, sur 3 niveaux, ce lieu hybride se présente comme une galerie d'Art dans sa version la plus décomplexée. Elle  mêlera ainsi une approche artistique à une ambiance festive assurée par ses bars, sa programmation musicale et ses animations.

 


 

 

Enfin, on ne change pas une équipe qui gagne. A l'été 2019, le Jardin Suspendu reviendra réveiller le sud de Paris. L'équipe proposera, dans une version renouvelée, ce qui a fait son succès en 2018 : une expérience hybride avec un food court, des bars, des DJ sets et des coins et recoins pour s'installer en toute tranquillité. Le tout à l'air libre et à la lumière naturelle, perché à 27 mètres de hauteur sur son toit de parking. Bien décidé à déployer ses concepts, Passage Enchanté est aussi en discussion pour exploiter un espace en transition à La Défense, ou avec les acteurs locaux d'Aix les Bains pour une version saisonnière et balnéaire.

 

 

Un remède testé et approuvé

 

La végétalisation représente bien plus qu’un simple feu de paille censé nous détourner de la problématique du développement durable. Elle est, en partie, la solution. Un toit végétalisé, par exemple, agit sur l’air environnant et induit des effets positifs à court terme sur l’habitat durable, comme produire de l’oxygène et absorber le CO2 et les particules nocives, filtrer la poussière, réduire les variations de l’humidité dans l’air ou encore les écarts de température entre jour et nuit. L’université de Toronto a même calculé que si 10 à 20 % des toitures étaient végétalisées en ville, le climat urbain serait sain. A tous les citadins de jouer leur part dans cette refondation architecturale. Et bon week-end à la Coulée Verte.

 

Commentez


VOUS POURRIEZ AIMER AUSSI



Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR