AccueilINNOVATIONSCOVID-19 ET CRéATIVITé : ET SI ON JOUAIT AU CODROïD-19 ?

Covid-19 et créativité : Et si on jouait au Codroïd-19 ?


Publié le 01/05/2020

Image actu

Codroïd-19 késako? Ce jeu gratuit à imprimer, imaginé par quatre amis gamers, permet de mieux comprendre la courbe épidémiologique et aide les familles à échanger avec les plus jeunes autour des mesures visant à réduire la propagation du Covid-19.

 

 

C’est l’histoire de quatre amis qui ont voulu occuper leur temps libre en imaginant un jeu pour aider les familles à échanger autour des mesures visant à réduire la propagation du Covid-19. C’est l’histoire d’un projet qui était supposé être confidentiel et qui connaît un succès grandissant sur Internet.

 

 

Quelques robots de la circonscription ont été infectés par un virus.

 

Sur Codroïd-19, les joueurs ont la charge d’un tranquille petit système planétaire au large d’une constellation (https://codroid19.org). Quelques robots de la circonscription ont été infectés par un virus. Votre mission, si vous l’acceptez, est de les sauver en utilisant des mesures de protection semblables à celles qui servent à lutter contre le coronavirus. Les petits robots qui vont faire leurs courses au batterie market avant de visiter un musée ou de passer un bon moment au restaurant envoient leurs enfants à la robot académie. Tous ces gestes quotidiens peuvent toutefois se révéler dangereux quand un virus apparaît. Mais comment peut-on visualiser le phénomène de propagation d’une telle maladie? Quoi faire pour éviter une pandémie ? Comment peut-on analyser l’efficacité d’une mesure plutôt qu’une autre et constater l’importance de la temporalité sur l’efficacité des mesures ? Ce jeu coopératif, dans lequel les gamers ne jouent pas les uns contre les autres mais tous ensemble pour atteindre un objectif commun, est supposé répondre à toutes ces questions. Les données scientifiques ont été revues et discutées avec plusieurs chercheurs afin d’éviter la propagation de « fake news ». Cette belle aventure est née trois jours après le début du confinement en France.

 

 

Des profils complémentaires

 

« Nous sommes quatre gamers passionnés qui avons décidé sur un coup de tête de créer un jeu autour du Covid-19, se souvient Suzon Beaussant. Nous voulions juste faire un truc entre nous pour occuper notre temps libre mais j’ai posté un jour une photo sur LinkedIn et plus de 120 commentaires encourageants ont été postés les deux jours suivants. Nous nous sommes alors dit que nous devions pousser plus loin notre initiative ».

Ces quatre amis ont des profils complémentaires. Suzon Beaussant créé des jeux et propose des formations sur la pédagogie. Matthieu Boucher est médiateur numérique chez Canopé qui est le réseau de création et d’accompagnement pédagogiques de l’éducation nationale. Jérôme Nicolas est médiateur scientifique et Delphin Darraud est en charge de la partie digitale du jeu et pilote le travail des développeurs qui continuent de travailler sur ce projet qui évolue de jour en jour en fonction des retours des gamers et des testeurs qui ne cessent d’envoyer des commentaires.

 

 

 

 

 Bientôt une version numérique

 

Ces quatre compères ont vite dû demander de l’aide à certaines de leurs connaissances et à de bonnes âmes trouvées sur les réseaux sociaux pour parfaire leur jeu. « Les développeurs ont été les plus durs à trouver car ils font tous du télétravail pendant le confinement et ils ont peu de temps à nous accorder surtout que nous sommes tous bénévoles dans ce projet, reconnaît Suzon Beaussant. Nous avons fini par attirer des personnes qui nous aident aujourd’hui à mettre au point une version digitale que nous espérons lancer d’ici une semaine ». Une partie du jeu à imprimer dure entre une heure et une heure et demie alors que sa version numérique ne devrait pas prendre plus de trente minutes.

 

 

Éteignez Netflix et allez surfer sur le site des petits robots sympas

 

Plus de 2500 particuliers ont déjà téléchargé Codroïd-19 sur la Toile et ce nombre ne cesse d’augmenter de jour en jour. « Nous sommes vraiment surpris de l’ampleur que prend ce projet que nous avions imaginé comme un simple passe-temps, conclue Suzon Beaussant. Mais nous sommes ravis de ce qui se passe car notre jeu cherche à favoriser les échanges et la communication au sein des familles et il aide les enfants à comprendre la nécessité de certains gestes et du confinement» .Alors si vous voulez vous occuper intelligemment coincés entre vos quatre murs, éteignez Netflix et allez surfer sur le site des petits robots sympas…

Commentez


Abonnez-vous à la revue


RECHERCHER PAR