Accueil#FRENCHINCHINA#FREDINCHINA: LA CHINE INVENTE " L'INTERNET PLUS " !

#FredInChina: la Chine invente " l'Internet Plus " !


Publié le 26/05/2015

Image actu

 

Comprendre l’Empire du Milieu n’est pas chose aisée pour les Occidentaux… Frédéric Raillard, le co-fondateur de Fred & Farid Group analyse chaque semaine pour BFM Business et INfluencia le premier marché du monde à travers cette chronique social media inedite. Depuis plus d’un an Fred décrypte cette Chine ultra-connectée qui compte près de 800 millions de netizens en partageant ce qu’il a vu, lu et entendu sur Weibo, WeChat, Huaban, Youku. INfluencia est partenaire de cette aventure...

 

 

 

HotTopic : "Internet Plus" fait passer la digitalisation de la Chine à la vitesse grand « V » 

 

Le 15 Avril dernier, LI KeQiang, premier ministre chinois, a fait un grand discours très énergique sur la digitalisation de la Chine. Tout simplement parce qu’après avoir effectué plusieurs voyages officiels notamment dans des pays émergents, il a constaté que même si ceux-ci étaient parfois moins développés que sa nation, ils étaient bien plus performants en terme de rapidité et de prix. Ce qui a eu le don de l’énerver et lui a donné envie de bouger les lignes. Un appel qui n’est pas resté lettre morte. Car tout juste un mois après, « Internet Plus » était lancé avec la ferme intention d’accélérer la digitalisation de la Chine. Un grand programme gouvernemental dans lequel se sont impliqués China Telecom, China Mobile et China Unicom, les trois plus grands operateurs Chinois et qui ont annoncé simultanément le 15 mai, une baisse du coût de leurs abonnements. Afin d’arriver à augmenter jusqu’à 30 % l’accès à internet. Une annonce qui a eu l’effet d’une véritable bombe sur Internet. Et qui est impressionnante par la réactivité avec laquelle elle a été décidée et mise en place. Mais l’enjeu est majeur. Un exemple à suivre, sûrement ! A voir ici.

 

 

 

 

HotBrand : Jiaduobao évite la pire des crises de com avec sa super cannette en or

 

Après le choc du procès contre son principal concurrent, et obligée de changer de packaging en abandonnant le rouge, Jiaduobao, la marque de thé glacé, ne s’est pas embarrassée. Elle a choisi l’autre teinte préférée des Chinois : l’or. Tournant ainsi à son avantage une situation de crise qui aurait pu être dramatique, car cette marque est aussi fameuse ici, que Coca-Cola dans le monde. Mais son coup de génie ne s’est pas arrêté en si bon chemin. En effet, les marketers n’ont rien de trouver de mieux que de vendre en plus, l’espace libre de ses canettes à d’autres marques à des fins publicitaires. Allant ainsi plus loin que Coca-cola qui avait déjà laissé cet espace mais à des artistes. Le dispositif proposé par Jiaduobao est possible grâce à un QR code apposé sur chaque canette et qui offrira toutes sortes de cadeaux (des coupons Didi, promotions JD…). Permettant à la marque par cette opération de se vanter de lancer le “first drinkable intelligent device”, et en plus de faire écho à « Internet Plus », le programme gouvernemental chinois dont elle a du coup reçu un fort soutien. A voir ici.

 

 

HotPost : Le premier ministre indien pris en flagrant délit de coquetterie

 

En visite en Chine, Monsieur Modi, le premier ministre indien a fait plus que bonne impression grâce au selfie qu’il n’a pas manqué de prendre alors qu’il était en compagnie de son homologue chinois : Li KeQiang. Je vous laisse imaginer, vue la stature des hommes politiques en Chine, l’impact qu’a eu ce visuel, perçu comme une marque de sympathie entre les deux hommes. D’autant que l’homme politique indien avait pris soin de le publier sur son compte Weibo, une attention largement appréciée par les Chinois. Et de fait, il a été retwetté plus de 70 000 sur Sina Weibo et a récolté plus de 100 000 « Like ».

 

Mais en lisant les commentaires, il est amusant de constater que ce selfie est le témoin d’un respect certes tout diplomatique mais aussi de l’expression d’une forme de coquetterie de la part de Monsieur Modi. En effet, si en apparaissant légèrement en retrait par rapport à son alter ego chinois, l’Indien indique bien un signe de déférence. Cela lui permet aussi de donner à son visage plus de distance et d’apparaître plus fin. Une technique largement exploitée par toutes les femmes en Chine qui veulent donner une image un peu plus « cute » d’elles mêmes. Amusés mais pas dupes les internautes n’ont pas manqué de commenté cette attitude jugée quand même un peu « sneaky ». Décidément le selfie n’a pas fini de surprendre ! A voir ici.

 

 

Commentez


VOUS POURRIEZ AIMER AUSSI



Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR