Reconquérir son intériorité
Emma Fric
Illustrations • Frédérique Vernillet
Comment entendre ce dedans de l’homme que chacun appréhende ou croit appréhender ? Une telle interrogation est fondamentale et susceptible d’amener plusieurs réponses. En ces temps sociétaux médiatiquement mouvementés, retrouver son moi intérieur relève de l’expérience, parfois même de la discipline, mais c’est surtout une forme puissante de résilience. Une invitation à un voyage introspectif à découvrir à travers les signaux présentés ci-dessous.
Avec son exposition Cosmic Cavern au Musée de Portland en 2016, l’artiste américain Kenny Scharf nous donne à sentir la dimension quasi-hallucinatoire de son monde intérieur
 


Repos mental

Le trop-plein d’informations et d’images laisse notre cerveau sans répit et provoque des états de saturation et d’épuisement. Le réconfort vient alors par le repos psychique, la mise en veille, la distraction passive, voire la recherche de l’ennui, qui redonnent légèreté et liberté à notre voix intérieure. Ces précieux moments de latence permettent de baisser la garde, fermer les yeux et laisser notre esprit papillonner à sa guise, sans aucune intentionnalité. Ce temps de flottement, qui peut venir se nicher dans une expérience privilégiée de consommation, devient propice à une délicieuse pérégrination mi-consciente, mi-imaginaire.
Griserie sonore
Que ce soit au cœur de Los Angeles au Collective Sound Bath, ouvert en 2016, ou à l’Integratron, ancien habitacle spatial au cœur du désert de Mojave, de nouvelles formules d’immersion sonore offrent un temps de relaxation mentale extraordinaire. Ces siestes « conditionnées » par le son permettent de défocaliser l’attention et d’entrer dans un état de veille voire de prière extatique, qui s’apparente à une forme de spiritualité non religieuse et bien plus débridée que la mindfulness.

Les challenges de la déconnexion
La Space Out Competition, micro-projet artistique né en 2014 et qui change d’envergure en 2016, en dit long sur notre difficulté à nous déconnecter. Situé dans un parc très animé de Séoul, ville hyperconnectée au bord du burn-out, le concours aide les candidats à se préparer psychologiquement durant plusieurs semaines pour être capables, le moment venu, de ne rien faire, ne surtout pas toucher un smartphone pendant quelques heures et s’abandonner à cette expérience de flottement collective.




Laisser jaillir sa folie créative

Dans les méandres de notre intériorité se révèle un univers mémoriel, primal autant qu’imaginaire, au sein duquel se cache notre esprit créatif. Tel un animal ou un esprit qui nous habite, ce feu sacré est l’indomptable moteur de notre transformation permanente, de nos rêves comme de notre existence. En le laissant se réveiller et même jaillir dans toute sa folie, nous faisons tomber notre masque social, nous nous réconcilions avec nos fantômes et découvrons la richesse de notre foisonnement intérieur. C’est dans cette intimité recouvrée, que les marques peuvent accompagner voire catalyser, que nous faisons l’expérience d’une créativité augmentée et d’un rayonnement personnel retrouvé.
Exploration créatrice
Pour son spectacle Welcome to Caveland!, présenté à Paris et à Bruxelles en 2016, le metteur en scène visionnaire français Philippe Quesne choisit la figure de la taupe pour incarner le processus d’investigation souterraine et « à l’aveugle » de la face cachée de son être. Comme l’animal, celui-ci peut se révéler drolatique. Métaphore de l’intériorité, de la psyché comme du lieu de gestation, la caverne devient l’espace de l’expression libérée et de la réinvention autorisée.

Laisser tomber les masques
Dans son spectacle Entre Chien et Loup à l’Opéra de Paris en 2016, le danseur étoile américain Justin Peck se met en retrait de la scène, prend l’habit de chorégraphe et démultiplie son exceptionnelle créativité. Libéré de son propre classicisme, débridant le ballet classique, il laisse la folie du jazz prendre la main sur la musique de Poulenc et embarque les danseurs dans un jeu de masques et de dédoublements entre ombre (le loup, symbole de la nuit et des mondes oniriques) et lumière (le chien, guide vers le jour et l’extérieur).




Rituels introspectifs

Repenser les rituels de bien-être en explorant de nouveaux domaines pour élaborer des produits et des services aussi sensoriels que surprenants, qui incitent à l’introspection et à retrouver son équilibre personnel.
The Mood Menu at Barts, Londres, Angleterre
La carte du bar londonien Bart’s présente le Mood Menu : trois cocktails composés d’ingrédients ayant une forte teneur en sérotonine qui permettent de réguler les neurotransmetteurs et l’activité hormonale. Relax, Happiness et Focus sont à déguster pour booster son humeur selon ses désirs !

Pause de Ustwo Studio & Pauseable, Suede & Chine
Une application de méditation et de relaxation qui reprend le principe de la Lava® lampe : des boules évoluent sur l’écran et grossissent lentement à mesure que l’utilisateur pose son doigt sur l’écran et les fait bouger. Pour se réhabituer à prendre le temps et à se concentrer.




Odyssée en solo

Offrir la possibilité de s’extraire de l’effervescence urbaine pour faire le vide et se ressourcer en pensant des lieux « hors-champs » et des produits qui instaurent une coupure positive et permettent de redécouvrir le plaisir de la solitude.
Le MorpHotel de Gianluca Santosuosso, Italie
Un hôtel-concept luxueux flottant sur la mer, une colonne vertébrale d’un kilomètre de long sur laquelle viennent se greffer des capsules abritant les chambres. Amovibles, celles-ci peuvent se détacher et voguer dans un périmètre établi autour de l’hôtel. Pour une expérience solitaire à la demande.

La Seashore Chapel de Vector Architects, Beidaihe, Chine
Construite sur la plage de Beidaihe, cette chapelle d’un blanc immaculé sur pilotis en béton devient un bateau perdu en mer à marée montante. Avec une vue imprenable sur l’océan, elle invite à se couper temporairement du monde et s’adonner à la contemplation.

D.I.S.C.O.N.N.E.C.T. de Ben Ingignieri, Royaume-Uni
Connecté à un smartphone et aux réseaux sociaux de l’utilisateur, ce boîtier observe l’activité en ligne et s’ouvre quand elle est trop intense. Le message alors délivré est clair : « Déconnectez, lisez, détendez-vous ! » Quand même la technologie nous rappelle qu’il faut savoir débrancher !




Joyeux délires

Dans la suite du lâcher-prise de Futur(s) 15, inciter les individus à laisser exploser leur folie et leurs émotions à travers des expériences et des lieux oniriques et fantastiques qui libèrent les pulsions régressives et joyeuses.
Sprinkle Pool au Museum of Ice Cream, NYC, États-Unis
En plein cœur de New York, ce musée pop-up qui explore l’univers des crèmes glacées a installé une piscine remplie de faux sprinkles, ces petites paillettes en sucre dont on les saupoudre. Pour une baignade digne de Charlie et la chocolaterie !

Crayola Imaginables par Crayola®, États-Unis
Des dessins d’enfants – qu’ils soient beaux, étranges ou farfelus – transformés par les designers de la marque en véritables peluches. Animaux, monstres et autres personnages fantastiques tout droit sortis de leur imagination prennent vie. Une initiative qui encourage l’expression artistique et créative des plus petits.
Emma Fric
Directrice du département de recherche et prospective de l’agence Peclers Paris, elle est en charge du cahier de tendances Futur(s). Son rôle ? Capter des signaux émergents qui impactent le devenir de nos sociétés pour aider leurs clients à maîtriser les tendances et prendre parti.
 
ABONNEZ-VOUS À LA REVUE
SOMMAIRE
FERMER
S'ABONNER À LA REVUE INFLUENCIA

Je peux accéder immédiatement à la revue digitale et recevrai mes revues papier par courrier.

Je pourrai accéder à la revue digitale après réception du paiement et recevrai mes revues papier par courrier.
JE ME CONNECTE OU M'ABONNE POUR ACCÉDER AUX CONTENUS ×
J'AI DÉJÀ UN ABONNEMENT POUR CE N°
E-mail

Mot de Passe


JE VEUX UN NOUVEL ABONNEMENT

Je peux accéder immédiatement à la suite de la revue digitale et recevrai mes revues papier par courrier.

Je pourrai accéder à la suite de la revue digitale après réception du paiement et recevrai mes revues papier par courrier.

J'accède à la version restreinte des contenus en mode « non abonnés »
version restreinte
JE ME CONNECTE OU M'ABONNE POUR ACCÉDER AUX CONTENUS ×
J'AI OUBLIÉ MON MOT DE PASSE
E-mail


JE VEUX UN NOUVEL ABONNEMENT

Je peut accéder immédiatement à la suite de la revue digitale et recevrai mes revues papier par courrier.

Je pourrai accéder à la suite de la digitale après réception du paiement et recevrai mes revues papier par courrier.

JE M'ABONNE, ME REABONNE OU COMMANDE UN SEUL N°
×
JE M'ABONNE
Vous aurez accès aux numéros 22,23,24,25
de la revue papier et leurs versions digitales
1 an - Envoi en France - 98 €
1 an - Envoi à l'Étranger - 129 €
1 an - Tarif Étudiant - 78 €
1 an - CODE PROMO
Mon code promo :
VALIDER
L’abonnement démarre à réception du paiement. À échéance, votre abonnement sera renouvelé automatiquement, sauf avis contraire de votre part. Un avis de renouvellement vous sera envoyé un mois avant la fin de votre abonnement.
JE COMMANDE UN SEUL N°
Numéros encore disponibles
No22 - Entertainment - 29 €
No21 - Curiosite - 29 €
No20 - Emotion - 29 €
No19 - Transformation - 29 €
No18 - Inspiration - 29 €
No17 - Anthologie - 29 €
No16 - Vivre connecté - 29 €
No15 - Le Shopper - 29 €
No13 - L'Influence - 29 €
No12 - Le Design - 29 €
No11 - Le Futur - 29 €
No10 - La Ville - 29 €
No9 - Data - 29 €
No5 - Les Médias - 29 €
JE ME REABONNE
Vous aurez accès aux numéros 23,24,25,26
de la revue papier et leurs versions digitales
1 an - Envoi en France - 98 €
1 an - Envoi à l'étranger - 129 €
1 an - Tarif Etudiant - 78 €
JE COMMANDE UN HORS-SERIE
Hors-série - La conversation - 29 €
J'AI DÉJÀ UN COMPTE

INFORMATION FACTURATION
Nom*

Prénom*

Société

Activité de l'entreprise

Email envoi de facture*


Adresse*

Code Postal*

Ville*

Pays

Tel

Fax



JE VEUX CREER UN NOUVEAU COMPTE


INFORMATION FACTURATION
Nom*

Prénom*

Société

Activité de l'entreprise

Email envoi de facture*


Adresse*

Code Postal*

Ville*

Pays

Tel

Fax