AccueilAUDACEQUAND LE SANG DEVIENT UNE MONNAIE D'éCHANGE...

Quand le sang devient une monnaie d'échange...


Publié le 22/07/2015

Image actu

 

En Roumanie, McCann Bucarest utilise le pouvoir d’attraction de Dracula pour une campagne RP originale : vous donnez votre sang, vous gagnez un billet pour un festival de musique.

 

La technologie repousse les frontières des moyens de paiement. L’acte d’achat s’approprie de nouveaux territoires en même temps que l’e-commerce, l’IoT et les portefeuilles numériques se développent. Logique. Mais comme souvent quand le digital redéfinit les codes, la bonne vieille méthode à l’ancienne se réinvente pour rester dans le jeu. En Roumanie, cet été, il suffit de donner son sang pour se payer un billet pour un festival de musique.

 

Surfer sur une croyance populaire

 

Pour sa première édition, le Untold Festival, où mixeront notamment David Guetta et Armin Van Buuren entre le 30 juillet et le 2 août, réalise une audacieuse campagne RP. Profitant de son emplacement géographique, dans la cité transylvanienne de Cluj-Napoca, l’agence McCann Bucarest utilise intelligemment la popularité d’une légende locale pour faire passer son message : Dracula. Explicitement intitulée Pay with Blood, la campagne se sert du héros mythique de Bram Stoker dans sa tagline : « il n’y a pas que les vampires qui ont besoin de sang », et qui a le mérite de faire coup double.

 

Primo, elle rappelle que dans un pays où seulement 1,7% de la population fait l’effort de partager son sang, le don est une nécessité médicale qui relève de la santé publique. Une prise de conscience est primordiale. Secundo, le slogan pose les bases du concept de Pay with Blood. Lequel ? Si vous donnez votre sang avant le 24 juillet dans un des 42 centres de Roumanie, vous aurez 30% de discount sur le prix de votre billet ; si par contre vous faites acte de générosité dans le camionnette spécialement installée pendant deux jours dans Bucarest par McCann, ou dans le centre de Cluj-Napoca, le sésame sera gratuit. « Notre festival est principalement attractif pour les jeunes, or ce sont ceux qui donnent le moins. Il y avait donc une opportunité à exploiter, en utilisant Dracula, que de toutes façons, nous voulions impliquer dans l’événement », commente Stefana Giurgiu, responsable RP du Untold Festival. En début d’après-midi, le jour du lancement de la campagne, 45 donneurs, dont beaucoup de novices, avaient déjà répondu à l'appel de McCann Bucarest.

 

 

  

 

 

Commentez


Abonnez-vous à la revue


RECHERCHER PAR