« demain les voitures pourront parler entre elles »

Propos recueillis par
Florence Berthier
Quel est l’avenir d’Audi face à tous les bouleversements d’urbanisme dans le monde, mais aussi à « la chasse aux voitures » organisée dans toutes les mégalopoles de la planète ? Réponses de Benoît Tiers, Directeur général d’Audi France. —



Benoit Tiers par Thomas Rouzière



























La nouvelle génération
d’automobilistes
a moins besoin
de posséder
concrètement
une voiture
IÑfluencia Audi Urban Future Initiative, votre projet sur la ville du futur1, n’a-t-il pas vocation à réintroduire de manière différente la voiture dans la ville de demain ?

Benoît Tiers Au-delà des belles images, l’obsession des apparences, la mobilité est au cœur de notre raison d’être. Il est donc absolument nécessaire d’anticiper à quoi ressemblera la ville de demain, et surtout de savoir si l’automobile y a sa place. Alors après avoir interrogé 5 cabinets d’architecture urbaine, en 2010, sur les capitales européennes, nous avons lancé, en 2012, une consultation de 6 autres cabinets. Mais cette fois sur les mégalopoles dans le monde. A chaque fois, leurs conclusions confirment que le transport en commun ne suffira pas, qu’il y aura, pour des raisons de confort et d’indépendance, un besoin de mobilité motorisée individuelle en ville et hors de la ville, et qu’il y a un avenir pour le déplacement automobile d’ici à 2030.

Ce concours nous a apporté des idées sur des sujets comme les voies routières transformées en voies piétonnes, grâce à un système de LED, selon les heures et les événements de la ville.

Il nous a aussi éclairé sur des tendances comme la concentration toujours plus intense dans les villes, les aspirations des citadins qui ne cherchent pas à habiter près de leur lieu de travail. Il nous confirme, enfin, qu’aucune capitale n’obéira au même schéma de mobilité, car les pays ne vont pas à la même vitesse.

Néanmoins, face à la pollution ou aux engorgements de la circulation, les déplacements devront être réorganisés pour gagner en efficacité, en fluidité, s’adapter à l’environnement et aux projets d’urbanisation.


Comment les marques automobiles doivent-elles s’adapter à ces nouveaux modes de consommation d’un véhicule ?

BT La première clef est d’innover. Avec une voiture au système intégré évitant de modifier les voies de circulation, et surtout qui sera connectée mais pas seulement à Internet.

Par exemple, nous avons réfléchi à un projet, baptisé Audi Travolution. C’est un service d’information sous forme de tryptique : de véhicule à véhicule, du véhicule vers l’extérieur et de l’extérieur vers le véhicule, car le client pourra aussi le diffuser à tous ses contacts. Ainsi en anticipant les feux tricolores ou en détectant les bouchons, la technologie embarquée permettra d’indiquer au conducteur la vitesse à adopter pour arriver au feu vert, en toute sécurité et en économisant de l’énergie. Et déjà notre centre technologique spécialisé en connectivité, dans la Silicon Valley, travaille à découvrir d’autres applications, car demain, plus les voitures pourront parler entre elles, mieux la rue sera gérée.

Or, de nombreuses possibilités très concrètes de ce type sont encore inexploitées. Ainsi, nous avons déjà des voitures qui peuvent, après avoir déposé leurs passagers à un endroit, faire le tour du quartier et se garer toutes seules.

Leur autre atout est de se ranger plus proches les unes des autres, et de faire gagner de précieuses places dans un parking en ville. Mais la technologie va plus vite que la législation qui n’a pas encore réglé, par exemple, le problème de savoir qui est responsable en cas d’accrochage.

Notre deuxième clef de réponse est de concevoir des véhicules hybrides, capables de ne consommer que 1,1l au 100 et de ne dégager que 26g de CO2. Avec pour objectif de satisfaire le besoin d’autonomie sur lequel les conducteurs ne transigent pas : ils veulent pouvoir rouler 100 km et plus sans aucune contrainte, même si ce n’est qu’une fois par an.

Or même en ville, le tout électrique est impensable, tant les infrastructures ne sont pas adaptées. Nous nous efforçons également d’adapter nos produits en fonction des différents indicateurs de pollution des pays ou même des états comme la Californie qui peut, par exemple, imposer ses propres lois locales sur le Nox (plus néfaste que le CO2) et où nous avons décroché le prix de Green Car pour l’A3.

Troisième élément de réponse : nos concessions. Depuis 2007, elles font l’objet d’un projet architectural conçu comme un terminal d’aéroport sur plusieurs étages. Ce qui permet de gérer le problème de terrain en centre urbain, d’accueillir nos clients dans un univers design où les valeurs de la marque s’expriment tout en respectant l’environnement grâce à des matériaux comme l’aluminium. En France, 16 sur 30 ont déjà été ouvertes, et la première en Ile de France, sera inaugurée à Vélizy, en 2013.




Allons-nous passer d’une voiture personnelle à une voiture partagée ?

BT Les habitudes de consommation changent, car la nouvelle génération d’automobilistes a moins besoin de posséder concrètement une voiture. Ainsi, des achats en commun commencent à s’organiser, ou des systèmes de locations et de leasing sont aisément adoptés, car la charge n’est pas la même. On préfère, en effet, verser chaque mois 200 ou 400 euros qui intègrent financement, maintenance et garantie, plutôt que de dépenser 20 ou 30 000 euros de temps en temps. Et le succès est tel qu’en France, notre réseau Audi Rent va passer de 25 concessionnaires à 70 en 2013.

En outre, nous sommes convaincus que le principe de voiture à disposition même sur le segment haut de gamme, façon Autolib, va se développer. Ainsi, notre maison mère vient de passer un accord avec Ingolstadt, ville où elle est installée, pour mettre en place ce service.




Quelle est pour vous la meilleure définition de la mobilité ?

BT Notre rôle est d’adopter l’urbanisme pour favoriser l’amour de la mobilité en centre ville. Non seulement pour aller le plus vite possible du point A au point B mais surtout pour s’y rendre le mieux possible.

*Concours, doté de 100 000 euros, qui met en compétition 6 cabinets d’architecture : CRIT (Mumbai), Höweler + Yoon Architecture (Boston/Washington), Junya Ishigami + Associates (Tokyo), NODE Architecture & Urbanism (Pearl River Delta), Superpool (Istanbul), Urban-Think Tank (São Paulo). Son thème : appréhender la mobilité en centre urbain à l’horizon 2030.





































une voiture au système intégré évitant de modifier les voies de circulation
15
JE ME CONNECTE OU M'ABONNE POUR ACCÉDER AUX CONTENUS ×
J'AI DÉJÀ UN ABONNEMENT POUR CE N°
E-mail

Mot de Passe


JE VEUX UN NOUVEL ABONNEMENT

Je peux accéder immédiatement à la suite de la revue digitale et recevrai mes revues papier par courrier.

Je pourrai accéder à la suite de la revue digitale après réception du paiement et recevrai mes revues papier par courrier.

J'accède à la version restreinte des contenus en mode « non abonnés »
version restreinte
JE ME CONNECTE OU M'ABONNE POUR ACCÉDER AUX CONTENUS ×
J'AI OUBLIÉ MON MOT DE PASSE
E-mail


JE VEUX UN NOUVEL ABONNEMENT

Je peut accéder immédiatement à la suite de la revue digitale et recevrai mes revues papier par courrier.

Je pourrai accéder à la suite de la digitale après réception du paiement et recevrai mes revues papier par courrier.

JE M'ABONNE, ME REABONNE OU COMMANDE UN SEUL N°
×
JE M'ABONNE
Vous aurez accès aux numéros 33,34,35,36
de la revue papier et leurs versions digitales
1 an - Envoi en France - 98 €
1 an - Envoi à l'Étranger - 129 €
1 an - Tarif Étudiant - 78 €
JE ME REABONNE
Vous aurez accès aux numéros 34,35,36,37 (+ 33 si PROMO) de la revue papier et leurs versions digitales
1 an - Envoi en France - 98 €
1 an - Envoi à l'étranger - 129 €
1 an - Tarif Etudiant - 78 €
PROMO : 5 nos - France - 49 €
Mon code promo :
VALIDER
L’abonnement démarre à réception du paiement.
JE COMMANDE UN SEUL N°
Numéros encore disponibles
No33 - Le Good - 29 €
No32 - Territoires - 29 €
No31 - Art de Ville - 29 €
No30 - Spécial 15 ans - 29 €
No29 - Sport - 29 €
No28 - Femmes engagées - 29 €
No27 - Les jeunes - 29 €
No26 - I.A. - 29 €
No25 - La pub TV - 29 €
No24 - Le Retail - 29 €
No23 - Les Français - 29 €
No22 - Entertainment - 29 €
No21 - Curiosite - 29 €
No20 - Emotion - 29 €
No19 - Transformation - 29 €
No18 - Inspiration - 29 €
No17 - Anthologie - 29 €
No16 - Vivre connecté - 29 €
No15 - Le Shopper - 29 €
No13 - L'Influence - 29 €
No11 - Le Futur - 29 €
No10 - La Ville - 29 €
No9 - Data - 29 €
No5 - Les Médias - 29 €
JE COMMANDE UN HORS-SERIE
Hors-série - Conversation - 29 €
Commande avec obligation de paiement

J'accepte les Conditions Générales de Vente
J'AI DÉJÀ UN COMPTE

INFORMATION FACTURATION
Nom*

Prénom*

Société

Activité de l'entreprise

Email envoi de facture*


Adresse*

Code Postal*

Ville*

Pays

Tel

Fax



JE VEUX CREER UN NOUVEAU COMPTE


INFORMATION FACTURATION
Nom*

Prénom*

Société

Activité de l'entreprise

Email envoi de facture*


Adresse*

Code Postal*

Ville*

Pays

Tel

Fax