à ne pas manquer

2013 : sexe, mensonges et tendances

Publié le 27 décembre 2012
2013 : sexe, mensonges et tendances

Et c’est parti pour une nouvelle année pleine de tendances, de prédictions et d’anticipation ! Petit florilège de ce qui nous attend en 2013 par Havas Worldwide, Uniteam et le Groupe NP6 mais avant, petit retour sur 2012…

 

 

Commençons par Facebook.  Il s’est passé tout ça sur le roi des réseaux…

 

Avec désormais plus d’un milliard d’utilisateurs qui échangent au quotidien, Facebook est la plate-forme privilégiée pour parler de l’actualité, partager ses passions et ses centres d'intérêt. Comme chaque année depuis 2009, Facebook dresse un bilan des sujets qui ont occupé le plus de conversations en 2012. Retour sur les principaux chiffres de « The Club ...

 

 

De qui ou de quoi a-t-on le plus parlé sur Facebook en 2012 ?

 

Pour mémoire, les utilisateurs partagent chaque jour sur Facebook (statistiques monde) :

- 2.45 milliard de contenus différents

- plus de 300 millions de photos

- 2.7 milliards de « j’aime »

 

 

 

 

Quelles musiques ont été le plus écoutées sur Facebook en 2012 ?

 

Depuis le lancement des applications de musique sur Facebook en septembre 2011, plus de 62,6 millions de morceaux ont été écoutés 22 milliards de fois sur Facebook dans le monde… soit 210 000 années de musique en cumulé!

 

Grâce aux initiatives de nombreux développeurs d’applications de musique sur le Web et sur Mobile, chacun peut désormais reproduire sur Facebook ce qu’il fait dans la vie de tous les jours : faire écouter un morceau à ses amis, recommander un artiste, partager des bons plans concerts…

 

 

 

Quels sont les lieux français les plus populaires sur Facebook en 2012 ?

 

L’usage de Facebook devient de plus en plus important sur mobile (avec 604 millions d’utilisateurs actifs par mois sur mobile dans le monde, dont 14 millions en France), les utilisateurs ont de plus en plus recours aux fonctions de géolocalisation pour renseigner leurs amis sur l’endroit dans lequel ils se trouvent (depuis le lancement de la fonctionnalité « check-in » en aout 2010, plus de 17 milliards de check-ins ont étécomptabilisés ).

 

Et force est de constater que Paris fait honneur à sa réputation de ville lumière. Récemment désignée ville la plus sociale du monde, avec près 2 millions de fans sur sa Page Facebook officielle , la capitale française rassemble la plupart des lieux les plus visités de France sur le réseau.

 

 

 

Pour retrouver la liste des sujets qui ont marqué l’année 2012 sur Facebook dans le monde entier, rendez-vous sur : Facebook stories. Et si votre faim de chiffres n’est pas rassasiée, allez faire un tour sur Facebook Data Sciences

 

 

 

2012 et son année sur Twitter

 

Twitter est pour ceux qui savent le lire un véritable baromètre de notre société. L’interface réalisée pour clore l’année prouve qu’il est désormais difficile de se passer de ces gazouillis quand on cherche à comprendre notre « nouveau » monde…

 

Cliquez sur l'image

 

 

 

 

2012 et ses meilleures campagnes digitales !

 

En 2012, on a aussi eu des opérations virales de toutes beautés sur lequel  Grégory Pouy le fondateur de la Mercatique revient avec une sélection de campagnes digitales, véritables pandémies 2.0

 

 

 

 

 

13 tendances pour 2013 par Marianne Salzman

 

L'année prochaine sera placée sous le signe des réconciliations et des réactions, des collaborations et du retour à l’authentique

 

Marian Salzman, PDG de Havas PR en Amérique du Nord, donne un aperçu de ses prévisions pour la nouvelle année dans son rapport "13 for 2013" ( à télécharger ). En observant les deux forces qui ont conditionné les vies de milliards de citoyens du monde ces cinq dernières années - la technologie et l'économie- M.Salzman a identifié un changement de direction et de rythme qui nous place au centre de forces opposées et d’alternatives contradictoires.

 

Chasseuse de tendances reconnue, Marian Salzman présente un rapport annuel sur les tendances à venir depuis 17 ans. Chaque rapport consigne ses analyses des changements d'attitudes, de croyances, de valeurs et d’utilisation des médias ainsi que les principaux changements géopolitiques qui, ensemble, transforment le paysage des marques, des entreprises, de la création et l’actualité.

 

« A l'approche de 2013, la technologie continue de se développer à un rythme effréné, mais les grandes économies progressent à petits pas. Des idées technologiques qui relevaient du fantasme pour certains en 2007 sont aujourd'hui des produits disponibles et largement utilisés par les masses. Parallèlement, l’affaiblissement de l’économie mondiale a forcé les consommateurs, les entreprises et les gouvernements à modifier leurs attentes vis-à-vis de ce que nous tenions pour acquis. Le résultat global est une révision radicale de la normalité » explique Salzman.

 

"La seule façon de survivre et de prospérer est de s'armer des bons outils", déclare John Winsor, PDG et co-fondateur de Victors & Spoils et responsable de l’innovation chez Havas. "Dans cette quête, la découverte de tendances est plus importante que jamais. C’est une étape essentielle dans la création de contenus pertinents et  de produits, services ou marchés adaptés aux nouvelles attentes".

 

 

Petit aperçu des 13 tendances de 2013 selon Marian Salzman :

 

1. L’année du « Co. ». La vie est une coproduction et la collaboration est le concept le plus tendance au travail et chez soi (tout particulièrement à la maison où plusieurs générations se rassemblent). Tous les mots commençant par "co-" (co-création, co-parentalité, combinaison, coïncider, co-entrepreneurial, et même coïncidence) gagnent en importance parce que le "toi + moi" constitue une sorte d'armure et de protection contre la dureté du monde et nourrit l'esprit pour se prémunir contre les « i » fléaux : isolation (le pire), infection (qui n’est pas mieux).

 

2. Créez des solutions, pas des problèmes. Les politiciens se doivent de déclarer qu'ils ont la solution, sinon ils sont destitués. La négativité n’attire personne sauf quand elle dénigre l'adversaire. Prenez la crise des subprimes : personne n'a prêté attention à Nouriel Roubini ou aux autres « lanceurs d’alertes » avec leurs prédictions contrariantes de catastrophe imminente.

 

3. L’austérité avec une double dose de frugalité. Le consumérisme sera remplacé par la consommation collaborative et la préoccupation d'avoir plus avec moins grâce à la micro-propriété (1/12 d'une voiture, 1/4 d'un chien, 1/365 d'une maison de vacances, etc.) Acheter uniquement l’essentiel nous a mis mal à l’aise au début, puis l'économie nous a frappé une deuxième fois. Dorénavant, attendez-vous à voir un consommateur qui réduit d’abord sa consommation, réutilise et recycle avant de se lancer dans une nouvelle frénésie d’achats.

 

4. Les économies prennent l’alternative. Le « nouveau » est désormais « l’ancien ». L'ancien est l'avenir. L'économie non fiduciaire a maintenant sa place. On trouve  de nouveaux « marchés » pour le commerce des produits recyclables, des expérimentations de monnaies locales. La valeur se trouve partout du grenier aux poubelles …

 

5. L’imperfection a de l’avenir. Photoshop peut effacer toutes sortes d'imperfections, le dentiste peut réparer un sourire et les cours particuliers aider un lycéen moyen à réussir son bac. Dans ces conditions, comment reconnaître, apprécier et célébrer ces imperfections qui confèrent leur authenticité aux gens, aux lieux et aux objets ? Le yin (la quête de la perfection) ne semble pas trouver son équilibre avec le yang (la recherche d’authenticité), laissant chacun jongler avec ses aspirations contradictoires.

 

6. Papas : les nouvelles mamans. Dans une économie marquée par un très fort chômage masculin, les pères se posent, s'occupent des enfants, se créent de nouvelles traditions et s’imposent de nouvelles mœurs : s’occuper de la famille. Ils deviennent également un nouveau stéréotype : si les femmes au foyer étaient les consommateurs cibles des années 70, les papas blogueurs seront les hommes à suivre d’ici 2015 car ce seront eux qui feront les courses.

 

7. L'avenir de l'éducation : la formation permanente. Demain, l’enseignement sera permanent et ne sera qu’à un clic. Les plus travailleurs verront l'éducation comme l'engagement d'une vie dans leur propre intérêt. L’université coûte peut-être une fortune, mais le savoir de pointe est désormais disponible gratuitement en ligne : l'instruction, c'est se connecter ou échouer.

 

8. Repenser la qualité de vie. Ralentir est un rêve pour le plus grand nombre, autant pour ceux qui ont adhéré à cette accélération que pour ceux qui ont été bousculés par le rythme du changement. L'accent sera mis sur une cuisine et une alimentation moins rapides, le ralentissement du vieillissement et l’approfondissent des relations humaines. On cherchera des sensations familières (couleurs, odeurs et sensations douces) pour contrer le rythme du « tout mobile ».

 

9. On va où maintenant ? Le festival SXSW a fait d'Austin la capitale du cool au Texas. Lost in Translation a montré à une nouvelle génération l’avant-garde des sous-cultures de Tokyo. Savannah a profité de Minuit dans le jardin du bien et du mal pour devenir le refuge de jeunes artistes et de retraités encore verts. Pittsburgh a basculé dans l’ère digitale et prospère désormais dans la modernité et l'énergie. Seuls les concepteurs de solutions locales et les créateurs urbains ont cru dans ces renaissances.

 

10. L'ascension de l'Afrique : Pendant des décennies, l’Afrique a été décrite comme le cousin un peu lent du monde moderne, mais des signes laissent aujourd’hui penser que ce territoire d'un milliard d'habitants pourrait devenir la nouvelle Asie. Si le boom des matières premières africaines se poursuit, on verra le continent prendre une place centrale dans la prochaine économie mondialisée.

 

11. La Big Burg Theory. De nouvelles « supervilles » émergent. Les plus grandes villes deviendront encore plus grandes, avec plus de 15 millions d'habitants et les nouveaux problèmes qui en découlent (de la pollution au terrorisme) mais aussi la possibilité de nouvelles solutions. La plupart de ces villes « capitales » seront situées dans les pays émergents.

 

12. Le réel par l’ancestral. C'est devenu une source d’inspiration dans la mode et le style et l’origine d'une « réalité du nouveau départ » dans la vie quotidienne. A la suite d’une aspiration à s’enraciner dans le vrai et l’authentique, l’ancestral est en passe de devenir l’ultime référence. L’origine - savoir d'où provient vraiment quelque chose ou quelqu'un -deviendra une obsession dans notre monde de plus en plus virtuel.

 

13. La fatigue s’installe. La fatigue (sous toutes ses formes) est ultra-tendance. Toutes sortes de diagnostics sont à la mode, mais aucun ne fait autant parler de lui que le syndrome de fatigue chronique. Les revues médicales rapportent des diagnostics fantaisistes, y compris la fatigue surrénale. Quand on reviendra sur l'histoire de l'année 2013, cela sera peut être l’année où la fatigue a pris racine et où nous sommes tous revenus à une approche binaire de la vie, sans soupapes de sécurité parce qu'il n'est question que de survivre ou de redémarrer.

 

 

 

 Trendsology 2013: les 9 tendances marketing par Uniteam

 

L’agence décode les futures tendances marketing pour 2013 baptisées en anglais dans le texte : experience rather than technology, data world, social network fragmentation, retail everywhere, smart objects, cloud living, mobile first, slash device, confidence style.

 

- l'expérience plus que la technologie: les utilisateurs seront toujours en quête de l'expérience parfaite et fluide rendue possible grâce au cross-canal. Le storytelling des marques deviendra l'un des éléments majeurs de différentiation

 

- la big data: son avènement va accentuer la curation des données individuelles et collectives. la connaissance client va faire place à l'intelligence client dans une optique de simplification, d'appropriation et d'utilisation

 

- la fragmentation des réseaux sociaux: l'émergence des réseaux sociaux de niche va ré-enchanter l'approche sociale établie. Le "small vs big" va devenir progressivement la norme établie avec une orientation forte autour des affinités attitudinales et comportementales

 

- le retail sera partout: les parcours  d'achat vont  être totalement délinéarisés puisque tout pourra être "taggable" et "shoppable". La montée en puissance du T-Commerce va connaître son heure de gloire

 

- les objets intelligents: l'ère de la 3D sous toutes ses formes ne fait que commencer et s'ancrera durablement dans les foyers avec la Smart TV

 

- le cloud: les utilisateurs "délocaliseront" leurs informations personnelles. Ce "100% away, but anywhere" sera couplé à des services de géolocalisation pour apporter une plus grande personnalisation

 

- le mobile: ce suppport omniprésent deviendra la principale clef d'entrée dans l'univers relationnel des consommateurs. Une nouvelle forme de fidélisation va prendre le pas sur les programmes classiques

 

- le slash: les écrans s'entrelaceront définitivement afin de  donner une place plus importante au second écran. Le "slasher" incarnera ce nouveau genre de consommateur multitâche, passionné et hyperactif

 

- la confiance: l'augmentation de la valeur ajoutée relationnelle sera l'enjeu principal des marques. Le développement du capital client sera la conséquence directe. L'engagement, la transparence, la conversation seront le tryptique à respecter pour arriver à générer la confiance

 

 

 

 

 

 

Tendances graphiques 2013 : NP6 explique l’évolution du design des e-mails marketing

 

Sandra Jézo, Directrice Marketing du groupe NP6 prédit les 5 évolutions qui donneront les couleurs de l’e-mail 2013. L’objectif sera cette année de se concentrer sur la lisibilité des e-mails : faciliter la lecture depuis tout support et s’adapter au besoin de renouveau et d’authenticité des internautes par le choix de couleurs naturelles et de parti pris graphiques retro et minimalistes qui laissent place au message des marques.

 

 

1. Le vert, la couleur phare en 2013


Après le Tangerine Tango de 2012, c’est l’émeraude qui aura le vent en poupe en 2013 selon l’Institut Pantone. Véhiculant le luxe et la sophistication, mais aussi l’unité et la guérison, le vert est une couleur utilisée depuis l’Antiquité par de nombreuses cultures. De plus, il s’agit de la couleur la plus présente dans la nature. L’émeraude inspire la clarté et le renouveau. Cette couleur a l’avantage de pouvoir se combiner avec toutes les couleurs.

 

 

 

2. Le design des e-mails marketing sera « responsive »

 

En réponse à la montée en puissance de l’utilisation des tablettes et smartphones pour consulter les e-mails (cf étude EMA du SNCD 2013), l’adaptabilité des e-mails sera l’enjeu majeur des marketeurs en 2013. Le « responsive design », technique de conception de contenus Internet, est la réponse technique à cette problématique. En effet, grâce à cette technologie, les contenus s'auto-adaptent aux formats des appareils utilisés par les internautes.

 

 

 

3. La typographie, un élément d’impact à travailler


Face à la surcharge des e-mails en boîtes de réception, la typographie jouera un rôle très important dans l’attractivité des e-mails. Ce parti pris a l’avantage de réduire l’importance des images dont l’affichage est aléatoire. Les typographies à privilégier seront celles que l’on peut retrouver sur les vieux packagings.

 

 

 

4. La tendance minimaliste couplée à la tendance enfantine


A l’image de la nouvelle interface de Windows 8, les aplats de couleurs seront incontournables cette année sur les e-mails en particulier sur les call to actions. Le minimalisme sera recherché pour valoriser des contenus texte et image de plus en plus riches.

 

 

 

5. Des contenus simplifiés pour un défilement vertical


Moins, c'est mieux - La petite taille des écrans devra dicter la quantité de contenus qui seront déployés. La longueur des e-mails est importante - Sur smartphone, la qualité du réseau Internet pouvant être fluctuante, il sera indispensable de limiter la possibilité de scrolling et de chargement des éléments. En conclusion, les tendances graphiques 2013 intégreront les contraintes propres aux supports de lecture émergents. L’année 2013 sera vraiment l’année de la concrétisation de l’intégration de la mobilité dans l’e-mail marketing. Les tendances graphiques de l’e-mail en 2013 se mettront au service d’une nouvelle conception des marques en mode cloud, qui suit l’internaute partout dans sa poche et toutes ses activités.

 

 

La rédaction


TAGS : Marianne Salzman / France / Communication





VOUS POURRIEZ AIMER :

Qui sera l'Agence Internationale de l'Année ?
11 idées clés pour l’avenir : Le leadership féminin
11 idées clés pour l'avenir
La communication, clef de voûte du Développement durable ?




PAS ENCORE MEMBRE ?

Rejoignez-nous et recevez chaque semaine le meilleur d'INFLUENCIA.
C'est rapide et gratuit !





TV INFLUENCIA
BLOG-IN/DAILY

Quand Luc Besson ré-invente la façon
>>>


Le Sultanat d'Oman commence sa promotion
>>>


C&A est on the move
>>>







Réalisation : Agence internet Novius