Media

Le storyverse, la nouvelle littérature digitale ?

Publié le 01 avril 2013
Le storyverse, la nouvelle littérature digitale ?

Explorer le monde à travers les livres ? C’est le pari ambitieux et réussi de la plate-forme américaine Small Demons. Alors que le site vient de fêter ses 6 mois d’existence, son concept de « Storyverse » séduit les annonceurs et le consommateur. INfluencia a rencontré à Los Angeles le co-fondateur Valla Vakili.

 

Dans la Cité des anges, des légendes et des stars de Hollywood, les visites des studios de cinéma et des lieux de tournage font tourner la machine à rêve. Replonger dans le monde et l’atmosphère de ses films préférés constitue le fantasme de tout spectateur. Ancien cadre chez Yahoo, Valla Vakili a tiré de sa propre expérience un constat trop souvent oublié dans la capitale mondiale du septième art, où il réside : le livre représente lui aussi un point d’entrée primordial dans un univers de références, de personnages, de lieux et de marques. De cette conclusion est née l’idée de Small Demons, lancé en août 2012 et aujourd’hui en passe de relever son double challenge initial : séduire les lecteurs et convaincre les annonceurs de son potentiel commercial énorme.

 

Pour son créateur, le message du concept de « Storyverse » est simple : « Les références dans les livres sont là parce qu’elles ont une raison d'être pour le personnage et pour l’auteur. A vous de découvrir ce qu’elles signifient pour vous ». Sur la fiche de chaque livre disponible sur la plate-forme, en plus des habituelles couvertures, synopsis et renvois vers un site marchand, Small Demons se démarque en mentionnant tous les personnages énoncés dans l’œuvre. Chacun dispose de sa propre fiche, avec les autres livres mis en exergue, et même la phrase dans laquelle il est cité. Il suffit alors à l’abonné de « liker » cette page pour ensuite être alerté des prochaines mentions de son ou ses favoris.

 

Alors certes, Amazon a déjà son outil de synergie, le fameux « Les clients ayant acheté cet article ont également acheté ». Certes, LibraryThing, Bookapp ou bien encore Bookworld changent déjà notre façon de consommer la littérature. Mais Small Demons dispose d’une force graphique, technologique, pratique et référentielle unique dans son genre sur la Toile : non seulement le lecteur peut évidemment y acheter d’autres livres, mais il est également susceptible, à terme, d’acheter directement les produits mentionnés au fil des pages. Sur des tablettes, comme par exemple le Kindle, cette lecture interactive et sociale permettrait carrément de l’achat en temps réel ou ciblé.

 

Pour bien comprendre les tenants et aboutissants d’un outil digital impactant, INfluencia a interrogé son co-fondateur, Valla Vakili. Comme il nous le confie, « si en nous concentrant sur les livres nous faisons partie d’une tendance globale, nous avons créé une nouvelle façon de vivre la littérature ».

 

 

INfluencia : Comment vous est venue l’idée de Small Demons ?

 

Elle est venue de ma propre expérience avec un livre spécifique, « Total Chaos » de Jean-Claude Izzo. C’est le premier volet de la trilogie « Marseille ». En lisant le bouquin, je me suis très vite identifié au héros, Fabio Montale. Comme lui j’aime le jazz, le blues, le whisky et je me suis retrouvé à acheter les mêmes disques, et boire le même whisky. Quand j’ai terminé le livre, je voulais enchaîner sur le suivant mais il n’était pas encore disponible en anglais. Je suis donc allé directement à Marseille, pour voir la ville telle qu’Izzo l’a décrite dans son œuvre. J’y ai passé une semaine et j’en suis revenu convaincu que le monde des livres est un monde riche de découvertes, qui n’attend qu’à être exploré. Small Demons est la réponse à cette certitude. Nous rendons plus facile pour chaque lecteur une plongée profonde dans les œuvres favorites en explorant, entre autres, leurs personnages, lieux, musiques, nourritures et modes.

 

 

INfluencia :  Qu’est-ce qui rend votre plate-forme si attractive pour le consommateur ?

 

C’est le seul endroit où il peut explorer le monde de ses livres préférés ou ceux de ses auteurs favoris pour en faire son propre monde à lui. Nous rendons possible une immersion unique dans l’univers des œuvres, comme par exemple écouter toute la musique présente dans « Qu’avons-nous fait de nos rêves » grâce à nos nouvelles intégrations iTunes et Spotify. Vous pouvez aussi créer vos propres collections de vos meilleurs moments de chaque livre, à la façon de Pinterest, et les partager sur les réseaux sociaux. Autre possibilité de Small Demons, celle de découvrir de nouveaux livres sur la base de certains centres d’intérêts ou personnalités spécifiques, comme par exemple Marvin Gaye, qui est mentionné dans 281 bouquins disponibles sur le site.

 

 

INfluencia: Pour les marques, votre potentiel commercial semble infini. Vous avez aussi conçu Small Demons pour elles non ?

 

Notre première ambition est que le lecteur s’approprie et fouille un univers de roman pour en faire le sien, dans la vraie vie. Maintenant, l’innovation de Small Demons est aussi profitable aux marques. Nous leur fournissons un moyen de comprendre de quelle façon elles sont traitées dans la littérature, quand elles apparaissent et de quelle manière elles sont mentionnées. Nous disposons de tellement d’informations sur les contextes dans lesquels elles sont utilisées par l’imagination… Une marque, c’est la somme des histoires que les gens racontent sur elle et nous, nous collectionnons les meilleures histoires jamais écrites sur beaucoup de marques.

 

Benjamin Adler / @BenjaminAdlerLA

 

Welcome to Small Demons !











PAS ENCORE MEMBRE ?

Rejoignez-nous et recevez chaque semaine le meilleur d'INFLUENCIA.
C'est rapide et gratuit !





TV INFLUENCIA
BLOG-IN/DAILY

Quand Luc Besson ré-invente la façon
>>>


Le Sultanat d'Oman commence sa promotion
>>>


C&A est on the move
>>>







Réalisation : Agence internet Novius