DATA TRENDS

Quand le cocktail se sirote en QR code

Publié le 28 novembre 2012
Quand le cocktail se sirote en QR code

Chez l’Oncle Sam, le QR code séduit le consommateur et les publicitaires, mais beaucoup moins le business de la restauration. Pourtant, les initiatives séduisantes ne manquent pas, comme la nouvelle application Coaster...

 


A restauration rapide, réponse rapide ? La timide appropriation du Q(uick) R(esponse) code par les chantres du fast food outre-Atlantique tend à prouver que non. Pourtant, si cette industrie très lucrative capitalise mal sur l’attraction du consommateur pour le QR code, la démocratisation de l’outil digital dans les bars et les restaurants se développe doucement... mais sûrement.

 

A l’image de la nouvelle application nord-américaine Coaster, les startups qui craquent pour le code utilisent ses atouts avec ingéniosité et pragmatisme. Disponible sur Apple Store et Google Play, Coaster ne fonctionne pour l’instant qu’à San Francisco. Elle devrait vite s’étendre à tous les Etats-Unis. Quel consommateur n’aimerait pas connaître le bar près de chez lui proposant les meilleurs cocktails, visualiser son choix sur l’écran de son smartphone, lire le menu et commander sa préférence en ligne avant d’aller la siroter sur place ?

 

Dans le même esprit que la pionnière Paperlinks, réservée aux repas à emporter, et que son expansion naturelle You Smart Butler - qui permet de lire le menu et passer commande dans tous les restaurants via sa plateforme - l’application développée par la startup californienne est encore plus attractive sur le papier.

 

 

 

 

Un « win-win » incontestable

 

Pourquoi ? Primo parce qu' elle utilise la géolocalisation dans la même veine que Yelp, et propose une liste de possibilités à l’utilisateur. Secundo, car le consommateur peut lui même concevoir son cocktail personnalisé, être alerté sur son mobile quand il est prêt, et régler la note via ses codes bancaires pré-enregistrés au téléchargement de l'app. Une fois dans le bar, il suffit simplement de présenter le code à trois chiffres reçu à la commande pour la confirmer et aller s’asseoir déguster le sésame.

 

Si pour le consommateur l’intérêt de Coaster dépasse largement le caprice du feignant hyper-connecté, pour les bars qui choisissent de l’utiliser elle permet d’éviter la gestion parfois compliquée des files d'attente au comptoir. Un « win-win » sur lequel repose le produit d’appel du QR code auprès de l’industrie de la restauration, mais aussi de l’hôtellerie. Dans une étude de février 2011 réalisée par l’agence MGH, on apprend qu’aux Etats-Unis, les QR codes servent encore principalement à profiter de bons de réduction ou de coupons promotionnels (53%), et à avoir accès à des informations supplémentaires sur le produit ou service (52%). Dans moins de 10% des cas, ils sont utilisés dans des restaurants ou des bars.

 

Benjamin Adler

Rubrique réalisée en partenariat avec ETO










PAS ENCORE MEMBRE ?

Rejoignez-nous et recevez chaque semaine le meilleur d'INFLUENCIA.
C'est rapide et gratuit !





BLOG INFLUENCIA

Nokia fait du miel
>>>


Une simple photo peut rapporter gros…
>>>


Avoir tous ses amis sur son mur, c’est
>>>


RUBRIQUES



Réalisation : Agence internet : Novius Paris