A ne pas manquer

Les mots de l'audace : bienveillance

Publié le 07 novembre 2012
Les mots de l'audace : bienveillance

Aude de Thuin, fondatrice du Forum Osons la France, dont INfluencia est partenaire et qui a eu lieu le 27 septembre à Lille et en mars prochain à Paris, décryptera deux fois par mois certains des mots qui font bouger notre pays, avant de les publier dans un livre à la rentrée 2013. "Après affirmation de soi", "ambition", "anticonformisme", un nouveau mot: "bienveillance". Aude de Thuin a également créé le Women’s Forum for the Economy and Society et est auteure de « Femmes si vous osiez, le monde s’en porterait mieux ».

 

 

En France, pour notre plus grand malheur, l’esprit critique s’est transformé en une critique systématique. Alors que l’esprit critique est une quête de vérité personnelle, l’esprit de critique est une volonté chronique de rabaisser l’autre, de le diminuer, voire de le tuer symboliquement.

 

Notre humour est d’ailleurs sarcastique, à la différence de son homologue britannique. Critiquer, moyen d’exprimer sa jalousie, ses frustrations et au fond, son manque d’estime de soi, est une pratique destructrice fort répandue en France : la critique règne, non la bienveillance. Pourtant, comme le disait Beaumarchais, « la critique est aisée, mais l’art difficile ». Parce que l’art est difficile mais aussi parce que nul n’est parfait (même pas nous !), la bienveillance est un art du cœur que nous devrions développer.

 

Tels des parents touchés par les efforts de leurs enfants, nous devrions regarder avec compassion les tentatives de nos égaux, ne pas froidement les juger, ne pas les condamner sans appel, ne pas les exécuter, mais au contraire reconnaître leurs mérites, les encourager. Ce que les Américains appellent le « positive reinforcement » donne des ailes, alors que la critique féroce peut vous faire chuter.

 

Si l’on en croit la Comtesse de Ségur, nous avons tout à y gagner : « la modeste et douce bienveillance est une vertu qui donne plus d’amis que la richesse et plus de crédit que le pouvoir. » Si cette vertu bouddhiste vous semble difficile à mettre en œuvre au quotidien, suivez ce proverbe persan qui dit « la tranquillité de deux mondes repose sur ces deux mots : bienveillance envers les amis, tolérance à l’égard de ses ennemis ».

 

Osons la bienveillance vis-à-vis de nous-mêmes et d’autrui !

 

Aude de Thuin, Fondatrice de Osons la France



TAGS : Bienveillance / Osons la France / Aude de Thuin





VOUS POURRIEZ AIMER :

Les mots de l'audace : changement
Les mots de l'audace : anticonformisme
Les mots de l'audace : échec
Les mots de l'audace : affirmation de soi




PAS ENCORE MEMBRE ?

Rejoignez-nous et recevez chaque semaine le meilleur d'INFLUENCIA.
C'est rapide et gratuit !





BLOG INFLUENCIA

Nokia fait du miel
>>>


Une simple photo peut rapporter gros…
>>>


Avoir tous ses amis sur son mur, c’est
>>>


RUBRIQUES



Réalisation : Agence internet : Novius Paris