Media

L’Important : le media 100 % Twitter !

Publié le 11 novembre 2013
L’Important : le media 100 % Twitter !

Que doit-on retenir du réseau social le plus influent du système digital ? Comment s’informer sans être pollué par les miasmes numériques de ses congénères ? Désormais L'Important, une plate-forme média, fait le tri des tweets essentiels…

 

 

Imaginez avoir accès à une interface digne d’un media traditionnel comme Le Monde ou The New York Times, mais d’où émergeraient les meilleurs tweets des grands quotidiens nationaux et internationaux ainsi que d’autres organes de presse indépendants et fiables. Plus la peine de se projeter, car une plate-forme média atypique et francophone, inspirée de l'Américain, le Drudge Report ( 26 millions de vues par jour) vient de voir le jour et elle se nomme L’Important !

 

Avec environ 555 millions de comptes Twitter actifs, 135 000 nouveaux utilisateurs par jour et surtout 58 millions de tweets quotidiens, cette nouvelle interface que l’on pourrait comparer à l’émergence d’une nouvelle race de médias traditionnels a pour mission de faire ressortir l’essentiel de Twitter. « Nous sommes rentrés dans une période où nous avons besoin d’un marqueur de temps. Il faut ralentir le flux et le zapping devenus ingérables », précise Claude Posternak, le fondateur du site et président de La Matrice (agence spécialisée dans le conseil, l'opinion, la publicité et qui réalise, chaque trimestre, un baromètre permettant  de suivre l'image des grandes entreprises françaises). "Paradoxalement ce trop d'infos fait qu'aujourd'hui l'info ne se joue plus à 5 minutes près. Il faut prendre du recul car l'info importante n'est pas assez relayée", ajoute le publicitaire (ex président de feue Ecom, l'une des agences phares des années 80, il était ensuite devenu président de McCann Paris en 2003, avant de co-fonder Posternak Margerit, en 2004). 

 

Pensé comme un site de media classique, L’Important se découpe en rubriquage et met en scène les tweets comme des titres d’articles avec un visuel et le nom du compte Twitter d’où provient l’information. Le site redirige par la suite sur la source d’origine permettant au lecteur d’accéder à l’intégralité de l’information. "Nous voulons valoriser le travail de la presse et rediriger vers les médias traditionnels", insiste C. Posternak.

 

 

 

 

L’humain préféré à l’algorithme

 

Le petit plus qui fait la différence de ce site est qu’il ne sera pas alimenté par un algorythme, contrairement au Drudge Report. L’intégralité des tweets sera sélectionnée par une équipe de 15 personnes, basée à Paris, New York et dans d'autres villes. « Nous tenons à ce que notre curation soit humaine pour une meilleure cohérence de notre ligne éditoriale. La rédaction est séparée par thèmes avec un contrôle avant publication pour être sûre de respecter l’éditorial », précise C. Posternak.

 

Cette approche humaine de L’Important, dont ses informations doivent être " indispensables ", mettra, surtout, en avant les nouvelles donnes politiques, sociales comme l’égalité sexuelle, la laïcité, la courbe du chômage, l’environnement ou encore les révolutions arabes... Un focus important sera aussi mis sur l’Afrique considérée par l’équipe de L’Important comme LE continent du XXIème siècle. Une sélection qui propose, au-delà d’une plate-forme de curation, un média "engagé" ne laissant pas de place à l‘esbrouffe et aux buzz sans intérêts. "Notre ambition est qu'à l'heure où se développe une crise de la réprésentation politique et sociale, les gens reviennent vers la chose publique", explique celui qui fut aussi l’ancien conseiller de Michel Rocard

 

 

Un media contributif

 

Les tweets seront l’unique source bigarrée dans laquelle le média ira puiser ses informations. Et les abonnés, à travers leur profil intitulé " Mon important ", pourront sélectionner des tweets en fonction de leurs centres d’intérêts et se créer leur propre  flux d’informations personnalisées tirées de L’Important. Néanmoins, des personnages publics du monde politique, économique, social et culturel seront invités périodiquement, dans la rubrique « L’Important pour », à s’exprimer sur l’actualité et les sujets de sociétés prépondérants, selon eux. Le premier à ouvrir le bal sera, dès le 20 novembre, la porte-parole du gouvernement et Ministre du Droit des Femmes, Najat Vallaud-Belkacem. Elle sera suivie, le 27 novembre, de Michel Barnier, commissaire européen.

 

Le capital de L'important est détenu par Claude Posternak, qui réfléchit à  " faire des petits au Canada " et reconnait rechercher des partenaires financiers, pour son site qui n'accueillera pas de publicité. En échange, il leur offrira des rubriques identifiées à leur nom. Certains médias de renom ont même décidé de participer au développement comme Mediapart qui chaque jour délivre une sélection d'articles et de tribunes. 

 

A l’heure où la définition même du rôle de média est remise en cause par Twitter via son Directeur Général France, Olivier Gonzalez, qui lui préfère l’appellation de « mediaplanning de l’instant » ou encore de « plate-forme de centre d'intérêt », ce nouveau mode de classification du tweet pensé par L’important prend tout son sens et ouvre à Twitter une forme d’influence labellisée. L’évolution de Twitter est en marche…

 

Gaël Clouzard / @G_ael


TAGS : Information / Réseaux sociaux





VOUS POURRIEZ AIMER :

Un détecteur de mensonge pour les réseaux sociaux en 2015
Changemakrs : le 1er réseau social sur les citations !
AT&T et Vampire Diaries : un nouveau sens au film participatif ?
XL'perience : la machine "verticale" de Heineken




PAS ENCORE MEMBRE ?

Rejoignez-nous et recevez chaque semaine le meilleur d'INFLUENCIA.
C'est rapide et gratuit !





BLOG-IN/DAILY

Quand Luc Besson ré-invente la façon
>>>


Le Sultanat d'Oman commence sa promotion
>>>


C&A est on the move
>>>


RUBRIQUES



Réalisation : Agence internet Novius