AccueilRELATIONS PUBLICSDESIGN ET PROTECTION ? UN NOUVEL ENJEU POUR L’AMéNAGEMENT URBAIN

Design et Protection ? Un nouvel enjeu pour l’aménagement urbain


Publié le 03/07/2018

Image actu

Depuis plusieurs années, l’actualité impose aux villes de se munir de solutions permettant la sécurité des citoyens. Les divers attentats qui ont bouleversé la France et le monde entier contraignent les pays à changer leur mode de fonctionnement et à trouver de nouvelles solutions et produits afin d’éviter d’éventuels attentats à venir.

 

 

« Security By Design » concept pensé par Jane Jacobs puis repris par l’architecte Oscar Newman dans les années 70, est l’application de la sécurité dans le domaine de l’architecture qui crée la théorie de « l’espace défendable » signifiant que chaque citoyen peut participer à la sécurité collective en rendant la ville plus sûre et en évitant les criminalités. Ce concept propose donc d’allier de nouvelles astuces architecturales et urbanistes pour protéger les villes contre le terrorisme, les risques d’incendie, de mouvements de foule etc... Il s’agit d’un enjeu important car il prend en compte à la fois les risques, les fonctionnalités, les contraintes de l’architecture afin de mieux avertir les solutions de protection et de sécurité. Cependant, il doit pouvoir protéger la population aussi bien en lui laissant une porte de sortie lors d’incendie mais aussi un espace de confinement lorsque des attentats se produisent. C’est une alternative entre le « tout ouvert » et le « tout fermé ».

 

Les solutions anti-attentats actuellement proposées ont pour la plupart un effet anxiogène sur la population puisqu’elles rappellent par leur côté un peu brut que le danger est bien réel. Il était nécessaire de créer une nouvelle forme de sécurité dans les villes, ainsi  « Security By Design » permet de changer le sentiment de la population. Le fait de designer des solutions anti-attentats permet de donner une image plus zen à une ville et changer la vision de la population tout en évitant la « barricadisation » des cités. Ces solutions permettent de s’adapter à l’environnement urbain et deviennent non seulement décoratives mais aussi efficaces. On pourra par exemple admirer en 2019, la Tour Eiffel entourée de son mur de verre anti balles qui alliera esthétisme et sécurité même si aujourd’hui il est très difficile d’accéder au monument emblématique parisien tant les travaux sont gigantesques.

 

 

 Alternative entre le « tout ouvert » et le « tout fermé »

 

A l’avenir, on peut imaginer que cette protection soit d’office incluse dans les travaux de construction des bâtiments importants, pour simplifier toute cette phase d’installation. A l’instar de la fin du film « La Tour Infernale » qui ouvrait sur la réflexion de construire des buildings avec l’œil averti de pompiers, il serait de bon ton que les ingénieurs de sûreté et les architectes s’allient afin de réunir la technicité et l’esthétisme lors de la construction d’un bâtiment et de penser à toutes les solutions sécuritaires dès la conception.

 

Pouvons-nous imaginer que ces vagues d’attentats aient produit l’effet inverse imaginé ? Que les villes françaises deviennent plus esthétiques que jamais ? Que l’effort recherché à amenuir le stress de toutes ces parades dans les villes nous donne envie d’y vivre sereinement ? Celles-ci deviendraient-elles de nouveaux hâvres de paix ? Loin s’en faut.

Commentez


VOUS POURRIEZ AIMER AUSSI



Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR