Flux de Luxe : quand l'usine à rêves devient « content factory »


Publié le 20/02/2013

Image actu

 

 

Hier réticentes à communiquer sur Internet, les marques de luxe investissent aujourd’hui tous azimuts les réseaux sociaux, applications mobiles, tablettes… L’usine à rêves devient ainsi une « content factory » capable de produire et diffuser du contenu au jour le jour sur les différents canaux digitaux, comme le champagne qui coule à flots. Du « Liquid content » en quelque sorte – ou plutôt « Flux de Luxe » – nécessaire pour émerger sur les feeds saturés des internautes ou autres EdgeRank de la conversation sociale. A l’inverse des blockbusters du luxe qui se lancent à grands renforts d’achat d’espace, le « Flux de Luxe » se dilue au quotidien sur les différentes communautés d’abonnés pour engager, fidéliser et asseoir une omniprésence digitale de marque. 

 

Vive le Re-Tweet, le Re-Pin et le Like this, le Flux de Luxe se consomme et se partage communément dans l’instant présent. Fashion Week de Londres et émergence d’un nouveau format sur le dernier-né Vine, focus sur les contenus qui ont ré-enchanté notre quotidien cette semaine.

 

 

 

 

Sophie Perrier

content manager @ Balistik#Art

 

 


Commentez


VOUS POURRIEZ AIMER AUSSI

Abonnez-vous à la revue

RECHERCHER PAR