Pierre Bellanger: «la marque se comporte comme une personne»


Publié le 07/12/2011

Image actu

 

« On distingue, en fonction du degré d’engagement du public aux marques, 7 catégories de population :

 

1‐ les indifférents: la marque n’existe pas dans leur vie. Pour la plupart des marques, c’est la population la plus nombreuse ;

2‐ les opinionistes: ils n’ont pas d’expérience de la marque, mais en parlent, afin de se mettre en valeur. Leurs sources sont l’humeur commune, les media, le réseau, la rumeur, les critiques, les préjugés, le passé et tous les débris spatiaux qu’une marque laisse derrière elle sur son parcours ;

3‐ les indécis: la marque est entrée dans leur environnement mental ou physique. Ils hésitent à en devenir consommateurs ;

4‐ les utilisateurs: ils consomment la marque, mais sans attachement particulier. Elle peut être remplacée à tout moment par un autre produit ou service de base à meilleur prix ;

5‐ les afficionados: la marque est entrée dans leur vie et s’y est associée, créant un lien émotionnel. Quand ils en parlent, ils parlent d’eux‐mêmes. Cette affection se traduit par une expression positive et parfois une expertise ;

6‐ les contributeurs: la marque fait partie de leur identité. Ils personnalisent leur expérience, partagent leurs connaissances et veulent apporter leur concours pour l’améliorer ;

7‐ les rageux: victimes d’une mauvaise expérience ou en conflit avec la représentation et les objectifs de la marque, ils s’engagent personnellement pour alerter le plus grand nombre de ses méfaits réels ou imaginaires.

 

Chacune de ces populations a des attentes et des besoins différents. Pour chacune d’entre elles, la marque doit mettre en œuvre une action spécifique".

Pour lire la suite, cliquez ici:  marque-sociale.pdf

 

Pierre Bellanger, président fondateur de Skyrock

Commentez


Abonnez-vous à la revue

RECHERCHER PAR