TNN : le Twitter News Network ou l'avènement du journalisme citoyen


Publié le 10/06/2013

Image actu

 

Dans la foulée de l’annonce officielle du décès de Ben Laden en 2011, Twitter a pu célébrer son « Moment CNN », celui où, comme la chaîne d’informations avec sa couverture de la Guerre du Golfe, il s’est imposé comme une référence. Ce n’est une première, même si ce virage surprend beaucoup de journalistes et d’experts sur les médias émergents.

 

 

 L'info ne se révèle plus, elle se tweete

 

Avec 200 millions d’utilisateurs et un demi-milliard de tweets par jour, la nouvelle réalité de ce monde du temps réel est que l’info ne se révèle plus mais se tweete. Les journalistes citoyens sont désormais architectes d’un système d’alerte de l’information : le TNN ou Twitter News Network. Ces reporters de l’instantané bâtissent les fondations sur lesquelles les médias traditionnels peuvent efficacement suivre et vérifier une information dès qu’elle tombe.

 

 

Le public devient témoin et acteur de l'info

 

Non seulement Twitter devient un véritable service d’info, mais ses utilisateurs créent un puissant réseau pour le nourrir, lui et les autres médias. Dans USA Today, Jon Swartz a exploré la mort de Ben Laden en examinant le rôle de Twitter et des citoyens journalistes sur le relais de l’information : « Oui Facebook, YouTube et Twitter sont des sources médias alternatives. Nous devons nous attendre à ce que, dans des discussions globales sur des événements live, les gens deviennent des témoins et des relais participatifs. »

 

 

La sociologie digitale

 

Si nous comprenions mieux comment les expériences live sont partagées via l’effet de réseau, nous saurions mieux à quel point Twitter est devenu un amplificateur de notre culture moderne. Tout autant qu’il est le reflet de la manière dont les gens communiquent et se connectent. Twitter revêt les apparats dorés d’un sismographe humain : encore un exemple de l’importance des médiaux sociaux et de leur rôle dans la prise de pouls des événements internationaux.

 

Bien avant que les médias traditionnels et même Barack Obama ne découvrent les détails de l’opération militaire, ceux qui suivaient @ReallyVirtual, @mpoppel et @keithurbahn étaient déjà témoins VIP d’un événement pour lequel tous les journalistes de terrain auraient mis leur carrière en jeu.

 


Une nouvelle forme de journalisme

 

Twitter est-il le nouveau journalisme ? Non. C’est un outil et un réseau d’information. En revanche, le fait de s’en servir pour traiter et diffuser une information représente une nouvelle forme de journalisme qui devrait être enseignée dans les écoles.

 

Il semble pourtant qu’à chaque fois qu’il sert de catalyseur d’informations exclusives locales, nationales ou internationales, de nombreux spécialistes dénigrent son rôle. Ils assurent qu’il ne s’agit que de rumeurs et parlent d’une vitrine pour comportements juvéniles et narcissiques. Seulement, Twitter offre aujourd’hui la possibilité de partager spontanément des mots, images ou vidéos, sur n’importe quel support.

 

Quel meilleur canal populaire pour transmettre son expérience au moment où elle se déroule ? Twitter devient un réseau d’information exposant les battements de cœur de nos sociétés. Il est le Fuelband ou le FitBit de notre monde.

 

Le TNN prospère sur le « moi » des médias sociaux et crée une division de l’information entre le peuple et les médias classiques. Ce postulat peut se mesurer facilement dans l’écart de temps entre le moment où un évènement est traité sur Twitter et celui où les médias s’en emparent.

 

 

Avec Twitter, notre monde devient plus petit

 

Les réseaux sociaux rétrécissent notre planète. Notre monde devient plus petit. Avec la densité de son réseau, Twitter peut propager une information plus vite que les médias classiques, même quand elle émane d’un citoyen lambda anonyme.

 

Comme plate-forme, il fournit aussi une incroyable vitrine analytique, ouverte à tous. Peu de temps après la rafale de tweets sur Ben Laden, l’oiseau bleu a publié un rapport de données très intéressant permettant de saisir son impact : entre 22h45 et 2h20, le nombre de tweets par seconde (tps) était de 3000, avec un pic à 5106 tps !

 

C’était il y a deux ans, avant que Twitter ne soit encore plus enraciné dans notre vie digitale ! Ces chiffres paraissent désormais bien pâles si on les compare au tps du Japon pour le passage en 2013 : 33 338.

 

Sysomos, une plate-forme d’analyse des réseaux sociaux, a publié des données similaires à celles annoncées par Twitter : en moins de 12 heures, 40 000 articles de presse et autres posts de blog ont été publiés, en plus des 2,2 millions de tweets, tous sur la mort de Ben Laden.

 

Twitter et les médias sociaux offrent à chacun une plate-forme pour être soudainement extraordinaire, même un court moment. Nous disposons maintenant de la liberté de Tweet qui représente autant une nouvelle ère pour le journalisme qu’une connexité sociétale. Le monde rapetisse et l’information est officiellement démocratisée...

 

Brian Solis / @briansolis

Illustration : Benédict Muller 

 

Article paru dans la revue INfluencia N°5 : Média : innove ou crève ! Abonnez-vous  pour en savoir plus.

 

Découvrez la revue en cliquant sur l'image ci-dessous :


Commentez


Abonnez-vous à la revue

RECHERCHER PAR