L’essayage digital en temps réel se met au maquillage !


Publié le 27/01/2013

Image actu

 

Entre customisation et centralisation, le consommateur digital se fait chouchouter, que ce soit pour les cartes de crédit, les bons de réduction ou les chèques cadeaux. INfluencia, qui suit depuis toujours les innovations en point de vente, et à l'extérieur (cf Notre numéro digital consacré aux magasins de demain) en dresse le constat depuis plusieurs mois : l’innovation digitale améliore l’optimisation des achats personnalisés. La nouvelle technologie Swivel Close-Up de la société californienne FaceCake Marketing Technologies confirme le postulat.

 

Vedette innovante de la campagne « Hot » de Bloomingdale’s, le Swivel Virtual Stylist offrait à l’automne dernier une vitrine interactive aux chalands newyorkais.

 

En donnant naissance début 2013 au Close-Up, la technologie Swivel élargit son champ d’action. Voilà désormais que le consommateur peut essayer bijoux, écharpes et maquillages en temps réel et via webcam sur son ordinateur ou sa tablette. Avec Swivel Digital Signage, il peut même tester les produits avant même de rentrer dans le point de vente.

 

Premier système virtuel d’essayage en temps réel, Swivel propose depuis 2012 une nouvelle expérience au consommateur, tout en lui épargnant les désagréments des heures passées en cabine et dans les rayons en quête des précieux sésames vestimentaires. Dans le même genre que le KinectShop, le " Shiseido The Make Up " ou la cabine virtuelle de Macy’s en 2010, évoqué par INfluencia,, l’utilisateur peut essayer virtuellement autant d’habits qu’il le veut simplement en commandant son écran via sa gestuelle.

 

Disponible dans quelques mois en grand magasin, Swivel méritait qu’INfluencia gratte sous sa belle carapace. Entretien avec Linda Smith, CEO de FaceCake Marketing Technologies.

 

 

INfluencia : Quelle est l’ambition derrière cette innovation ? Que pensez-vous apporter aux consommateurs comme aux marques ?

 

Linda Smith : Swivel rend le shopping rapide, facile et plus visuel pour les consommateurs en quête de produits multiples et divers. Cette innovation offre une expérience qu’une cabine d’essayage n’autorise pas, elle étend les garde-robes et permet de combiner plusieurs accessoires en même temps. Que ce soit en associant ses vêtements avec un sac à main, une écharpe ou des bijoux, l’utilisatrice recevra en direct les conseils virtuels de stylistes. Swivel étend les possibilités de personnalisation des acheteurs.

 

 

INfluencia: Justement, Swivel n’est-il pas le symbole des nouvelles tendances du très exigeant consommateur digital ?

 

Linda Smith : Tout à fait ! Le consommateur cherche une facilité d’utilisation et de gratification immédiate. Le shopping est très visuel, les clients veulent être capables de se voir renvoyer leur image rapidement et de recevoir des conseils en temps réel. Le tout en sachant qu’ils choisiront le meilleur produit pour eux. En permettant de nombreux essayages et en offrant énormément de choix rapidement et efficacement, Swivel répond à cette demande.

 

 

INfluencia : Swivel est-il plus un outil pour les marques ou les consommateurs ?

 

Linda Smith : Il est fait pour les deux. Les marques l’apprécient je pense car il augmente les chances d’achat du consommateur, qui, lorsqu' il entre dans une cabine d’essayage a déjà plus de probabilités de s’approprier le produit. Pour le fournisseur, c’est l’opportunité de promouvoir ses produits en accroissant ses ventes et pour les clients, celui d’essayer plusieurs articles à la fois plus rapidement. Surtout qu’il est rare de pouvoir amener des accessoires dans la cabine d’essayage. Swivel customise l’expérience « Try-On ». Dans le futur, on envisage une application utilisable à la maison, avec une garde-robe virtuelle.

 

 

 Benjamin Adler

Rubrique réalisée en partenariat avec Uniteam

 

 


Commentez


VOUS POURRIEZ AIMER AUSSI

Abonnez-vous à la revue

RECHERCHER PAR