Le QR Code devient outil d’embauche


Publié le 27/02/2013

Image actu

 

 

Depuis deux ans, l’industrie des ressources humaines tire la quintessence des nouvelles technologies digitales pour faire sa mue. En Turquie, les créatifs de BURO en apportent une nouvelle preuve flagrante en transformant le Quick Response en test préalable à un entretien d’embauche.

 

Pour pouvoir devenir artiste tatoueur chez Bergge Tatoo - désireux de pratiquer un premier écrémage dans sa quête de la perle rare - chaque candidat a d’abord dû prouver ses talents sur un cobaye inhabituel et inattendu : un QR code !

 

 

 

 

Pour se servir de ses atouts intrinsèques, l’agence de pub d’Istanbul a eu une idée géniale : acheter une pleine page de pub dans un quotidien, y imprimer un code complètement blanc et demander à tous les postulants de repasser au feutre noir ses contours et ses espaces intérieurs. Là où le concept prend toute sa valeur ajoutée, c’est que sans une retouche parfaite il est impossible de scanner le sésame et donc de concourir pour le poste. Comme c’est l'agencement des modules noirs qui définit l'information contenue dans le code, le test concocté par BURO pour son client tatoueur est imparable : seule la crème de la crème a pu postuler pour l’emploi.

 

Pour le QR Code, voilà une utilité inédite et franchement innovante. Cette première pourrait donner des idées alors que depuis un an, INfluencia en relate les utilisations alternatives dépassant allègrement les frontières de sa raison d’être originelle : le complément de contenu !

 

Que ce soit pour retrouver ses objets perdus ou des personnes disparues, le QR Code ne cesse de sortir de son cadre marketing pour endosser des apparats sociaux et sociétaux. Le voilà désormais arme de tri sélectif pour employeurs pointilleux !

 

Benjamin Adler

Rubrique réalisée en partenariat avec ETO

Commentez


VOUS POURRIEZ AIMER AUSSI




Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR