2601 personnes pour le plus grand clip participatif au monde !

Publié le 08/10/2012

Image actu

 

 

Connu depuis 2006 aux Etats-Unis pour son show en ligne très populaire, rebaptisé « A Show » depuis avril 2012, le quadragénaire Ze Frank est un fervent défenseur et promoteur du concept participatif. Intégrer et utiliser l’apport du public : le comédien, pour lequel le digital a toujours été l’unique support artistique,  peut s’enorgueillir de bien connaître cette approche devenue très tendance sur la toile.

 

 

 

 

Pour sa dernière folie, Ze Frank a pris le temps, pendant quatre mois, de demander à chaque spectateur dans le monde d’apporter sa touche au morceau. Chacun était invité à enregistrer sa propre performance sur la même musique. Au final, les chiffres illustrent d’eux-mêmes le succès de l’opération : en trois minutes, la chanson et la vidéo qui l’accompagne combinent l’apport de 786 personnes aux percussions, 1305 pour les sons buccaux, 186 aux instruments, 96 au chant et 247 à la danse !

 

C’est le DJ Mr Normanami et acolyte du projet « A Show », qui s’est chargé de mixer le tout. Le moins que l’on puisse dire est que le rendu esthétique est à la hauteur de l’ambition artistique, avec un clip original et une chanson réussie. Nous laissons chacun être son propre juge !

 

 

 

 

En tout cas pour l’industrie musicale, l’initiative confirme que la création participative via le Web et ses multi plates-formes, devient de plus en plus une source crédible et efficace de production, sous ses formes les plus diverses. Cassius et We Are From LA avec le clip « I Love U So » l’avaient déjà prouvé en 2010. Le mois dernier, la star de 2012 Gotye a fait sensation sur la Toile en publiant sur You Tube son propre remix de toutes les reprises amateurs de son tube planétaire « Somedody That I Used to Know ». Le phénomène est logique et s’inscrit dans une évolution naturelle. Aux marques maintenant de se l’approprier avec plus de créativité et d’audace !

 

 

Benjamin Adler

Rubrique réalisée en partenariat avec  ETO

 

Commentez



VOUS POURRIEZ AIMER AUSSI

Abonnez-vous à la revue

RECHERCHER PAR