Bientôt la fin de la bibliothèque traditionnelle ?

Publié le 23/01/2013

Image actu

 

 

Terre d’implantation du South by Southwest, le Texas vaudrait donc mieux que l’image renvoyée en France par ses couloirs de la mort et ses gouverneurs incultes?  Après la somptueuse bibliothèque de la ville de McAllen, décryptée par INfluencia en juillet 2012, voici désormais la bibliothèque sans livres.

 

Source de démocratisation et de propagation populaire de la culture, surtout chez la génération Y, le digital fait tomber le dernier monopole du livre. Cette première chez l’Oncle Sam – et encore inexistante en France – se déroule à San Antonio, plus connue jusque-là pour son Fort Alamo et son club NBA, où évolue la star tricolore du basket Tony Parker.

 

Avec ses allures d’Apple Store, la BiblioTech du comté de Bexar mettra dans un premier temps à disposition du public 100 livres numériques. Ils seront consultables dans les 463 m² de l’espace mais également à emporter, pour deux semaines au maximum. Une fois la date limite de retour dépassée, l’e-reader sera désactivé et rendu inutile. La bibliothèque offrira également aux curieux avides de savoir 100% numérique: 50 stations informatiques, 25 ordinateurs portables et 25 tablettes. Bien évidemment, chacun peut aussi venir avec son propre matériel s’il préfère.

 

 

 

 

Plus de 10 000 œuvres littéraires en attendant les films

 

Inspiré par la biographie de Steve Jobs par Walter Issacson, le juge Nelson Wolff, instigateur du projet, a reconnu sur l’antenne de la chaîne ABC que « le monde change et qu’il faut apporter au public l’offre de service la plus efficace. Nous cherchions le meilleur moyen pour apporter la connaissance et la lecture au plus grand monde ». Au bout de cette réflexion, le digital s’est imposé comme la solution répondant le mieux aux besoins du citoyen connecté. Déjà mise en place dans des bibliothèques aux Etats-Unis, comme en France, la lecture numérisée franchit cette fois le Rubicon. Selon Gizmodo, la BiblioTech de San Antonio constitue la première étape du nouveau système de librairies publiques du comté de Bexar.

 

Pour son lancement prévu à l’automne prochain, l’objet de notre (légitime) curiosité donnera accès à plus de 10 000 œuvres, avec l’ambition d’augmenter sa collection chaque année via des accords avec des fournisseurs et des distributeurs d’e-books. Films et musique sont à plus long terme au menu de l’offre culturelle diverse souhaitée par Nelson Wolff.

 

« Ce n’est pas un remplacement mais une amélioration », rassure le magistrat, lui-même « grand amoureux des livres » et donc conscient que le projet peut susciter critiques et inquiétudes chez les plus avares de digital. « BiblioTech va aider les gens à s’informer, ça sera un espace d’apprentissage. Il y aura même des coins réservés aux enfants avec des murs et des tables interactives », ajoute le juge texan. Rendez-vous à la fin de l'année pour le bilan de l’initiative, qui on l'espère, sera un succès.

 

Benjamin Adler

Rubrique réalisée en partenariat avec HighCo



Commentez



Abonnez-vous à la revue

RECHERCHER PAR