Facebook se transforme en salle de cinéma

Publié le 24/10/2011

Image actu

 

 

Facebook serait-il en train de devenir une succursale de visionnage pour le 7 ème art? Difficile de ne pas se poser la question tant les offres de VOD sur le réseau social se multiplient.

 

MySkreen, le portail vidéo qui favorise l’accessibilité entre l’offre et la demande de contenus audiovisuels vient de lancer une première mondiale. Créé en 2009 et parfois surnommé le Hulu hexagonal, le site propose sur le marché la première application composée de l’intégralité de son catalogue. Un catalogue riche de 15 000 films, séries, spectacles et autres qui seront désormais achetables et visionnables sur Facebook. «Facebook est un carrefour d’audience au sein duquel la VOD de mySkreen devait être proposée. L’avantage de l’application développée est de permettre une personnalisation des suggestions et de coller ainsi davantage aux aspirations des utilisateurs. Une telle quantité de programmes VOD soit proposée d’un coup sur Facebook est une vraie première», précise Frédéric Sitterlé, le fondateur de MySkreen.

 

La plateforme de diffusion prend ainsi une bonne longueur d’avance sur les autres acteurs encore hésitants et toujours en période de test comme la Warner qui tâte pour l’instant le terrain, avec la mise en ligne de plusieurs productions (Batman, Yogi, etc..). Le géant américain rechigne encore à étendre son immense richesse audiovisuelle aux réseaux sociaux.

 

Pourtant pour MySkreen, Facebook est aujourd’hui considéré comme un media à part entière permettant la conquête d’un carrefour d’audience prépondérant pour le développement de la vidéo sur le net. Le renforcement de la VOD sur Facebook permet d’imaginer de nouveaux dispositifs à la fois interactifs et personnalisés. N’importe quel film pourrait être partagé via le profil d’un internaute qui en ferait ainsi profiter son groupe d’amis. Une propagation du contenu entrainant le développement d’opérations de marketing viral plus ambitieuses et l’accroissement des volumes de consommation sur l’application.

 

Que ce soit M6 qui a lancé la semaine dernière une application sur Facebook permettant de louer Scream4, ou TF1 en juin dernier qui proposait la première expérience de Social VOD sur Facebook avec le spectacle de Florence Foresti, tous les acteurs sont unanimes sur le bienfondé d’apparaître sur le réseau social malgré une avancée à tâtons. Plus récemment TF1 a également lancé une application cinéma avec le film l’Assaut, en produit d’appel suivi d’une autre application Premium VOD Multi-séries permettant aux fans l’accession à leurs séries moins de 24h après la diffusion aux Etats-Unis.

 

 

La VOD selon TF1

 

 

Avec seulement 6400 films* sur le net français dont 1800 dans la langue de Molière, l’offre de MySkreen arrive à point nommé, puisqu’elle va tripler le nombre de VOD présentes sur le marché, et sûrement augmenter le nombre de transactions qui sont déjà passées de 4 millions de téléchargements en 2007 à presque 10 millions à la fin du 2ème semestre 2011, et sans la pleine contribution des réseaux sociaux.

 

Facebook serait donc un véritable catalyseur pour les acteurs de l’audiovisuel représentés par les chaînes de télévision, les sociétés de production, les acteurs de la VOD et les marques. L’enjeu sera en 2012 de constituer une audience participative, qui interagit et recommande, pour au final donner au contenu une aura digitale aujourd’hui inexploitée.

 

Et le mot de la fin est pour Guillaume Mikowski, co-fondateur de Brainsonic, seule agence labellisée Facebook Developper Consultant sur les dispositifs vidéo en Europe: «la combinaison de la vidéo avec les fonctions sociales de Facebook ouvre de nouveaux horizons, tout le monde est concerné. L'annonceur qui, après avoir couru après les fans, tente aujourd’hui de nouer une relation durable et «gagnant/gagnant» avec ces derniers. Et le diffuseur, qui commence à intégrer que Facebook permet de booster ses audiences, devenues engagées. En effet, s’il y a bien une chose à retenir des récentes nouveautés de Facebook abordées pendant le F8, c'est que seule l'implication réelle des utilisateurs est valorisée sur la plateforme aux 21 millions d’utilisateurs en France…» CQFD…

 

 

Gaël Clouzard

*Source CNC/GFK Retail and Technology

Commentez



VOUS POURRIEZ AIMER AUSSI

Abonnez-vous à la revue

RECHERCHER PAR