AccueilTENDANCESGRANDS PRIX COM-ENT SAISON 3. QUAND LA COMMUNICATION PERMET à L’ENTREPRISE DE S’INCARNER

Grands Prix COM-ENT saison 3. Quand la communication permet à l’entreprise de s’incarner


Publié le 06/12/2018

Image actu

Leçon numéro 3 des Grands Prix COM-ENT dont la remise des prix se  déroulait en octobre dernier au Cirque d'hiver: pour atteindre plus facilement les parties prenantes, qu’il s’agisse de collaborateurs et collaboratrices, de jeunes ou d’une audience plus vaste, la communication adopte un visage humain.

 

Un visage humain... Celui-ci prend, suivant l’objectif, les traits de personnalités, d’acteurs et d’actrices, d’influenceu.r.se.s, de salarié.e.s... Le but ? Favoriser l’identification dans un monde dématérialisé, afin de porter plus loin et plus fort le message en le décorrélant de la marque et en surfant sur le crédit accordé à ces nouveaux ambassadeurs. Ce procédé permet de créer un lien pérenne et de rétablir le dialogue avec la communauté ciblée.

 

● Prix de la communication d’influence et/ou de crise : FONDATION DES FEMMES / TBWA\Corporate #MaintenantOnAgit

 

 

 

 

● Prix du rapport intégré / RSE : AXA / Angie “La contribution d’AXA, in real life”

 

 

 

 

● Prix de l’événement interne : APRR / TBWA\Corporate “Sur la route des likes”

 

 

 

 

● Prix de la campagne d’intérêt général : Agence du Service Civique / Service Civique / INSIGN “Le pouvoir d’être utile

 

 

 

● Prix de la vidéo et du motion design : MAAF Prévention et Sécurité / The Persuaders “MAAF Prévention alcool et drogue au volant”

 

 

 

L'ŒIL DE INfluencia


La com sort de sa boîte

Parce que les consommateurs-salariés ne s’identifient pas à une entreprise ou à une marque, mais surtout à l’esprit de cette dernière, parce que leur identité ne leur suffit plus pour convaincre et parce que nous avons tous besoin de nous identifier, collaborateurs en tête, les entreprises s'appuient sur les réseaux sociaux pour se constituer un patrimoine inspirant. Elles s’adressent désormais aux parties prenantes en tant qu’individus et utilisent des porte-drapeaux dans lesquels chacun peut se reconnaître : influenceurs qui mettent en scène des produits, vraies personnes... Comme le souligne Seth Godin, « transformer un groupe de gens en une « tribu » nécessite deux choses : un intérêt partagé et une manière de communiquer ».

Commentez




Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR