AccueilTENDANCESDéMATéRIALISEZ VOS CARTES DE FIDéLITé

Dématérialisez vos cartes de fidélité


Publié le 13/01/2019

Image actu

Avec l'utilisation généralisée des smartphones, les cartes de fidélité dématérialisées sont devenues un « must » pour les commerçants.

 

 

Oubliez les tampons et les cartes en plastique que les clients finissent presque toujours par perdre. Avec l'utilisation généralisée des smartphones, les enseignes et les magasins de proximité sont de plus en plus nombreux à proposer à leurs clients des cartes de fidélité dématérialisées. Ces produits virtuels offrent toute une gamme de services. Ticket de caisse numérisé, achats bonus, points de fidélité... Le choix est vaste.

 

Ces cartes ne manquent donc pas d’atouts. Economiques, elles permettent de constituer un fichier client et de garder un contact étroit avec ses « habitués ». Pratiques, elles simplifient la vie des consommateurs et les encouragent à venir plus souvent dans la même boutique.

 

 

Halte aux technophobes

 

Si les enseignes de la grande distribution et les importantes chaînes de franchisés ont très rapidement compris les avantages qu’elles pouvaient en tirer, les commerçants indépendants ont été plus difficiles à convaincre. « Il y a encore beaucoup de professionnels comme les propriétaires de salons de coiffure ou les fleuristes qui ne sont pas très en avance du point de vue technologique », reconnaît Jean-Guillaume Dubuis, fondateur et PDG d’UniciPass, un spécialiste de la carte de fidélité numérique « de nombreux gérants ont du mal à utiliser des fichiers Excel. Leurs cartes de fidélité physiques sont, en conséquence, très basiques. Elles ressemblent à celles des pizzérias qui offrent le dixième achat gratuit ».

 

Mettre des coups de tampon sur un morceau de carton ne sert toutefois pas vraiment à fidéliser sa clientèle. Ces cartes peuvent être perdues ou oubliées dans un tiroir et elles ne permettent pas de tisser des liens étroits avec les particuliers. D’où l’avantage des cartes dématérialisées.

 

 

23 millions de cartes

 

L'un des poids lourds de ce secteur en France et en Europe est FidMe. Cette société bordelaise, qui compte à peine vingt salariés, a mis au point une app téléchargeable sur Google Play et App Store sur laquelle il est possible de rassembler les cartes de fidélité de plus de 7000 enseignes et 10 500 commerces de proximité. « Nous gérons actuellement plus de 23 millions de cartes en France », explique Karine Epelde-Marrilliet, directrice commerciale de Fidme « 3,8 millions de personnes ont téléchargé notre application et 1,5 million de consommateurs sont actifs chaque mois. Ils ouvrent en moyenne 2,5 cartes par semaine mais certains comptent 14 cartes sur leur appli. Tous les jours, 2000 personnes supplémentaires téléchargent Fidme dans l’hexagone ».

 

Ces cartes virtuelles permettent aux petits commerçants de contrôler le nombre de « tampons » générés chaque mois et de connaître le nom de leurs clients les plus réguliers. Elles peuvent aussi les encourager à nouer des contacts plus étroits avec leurs habitués car il est possible d’envoyer des messages aux personnes qui ont téléchargé leur carte sur leur smartphone. Les consommateurs ont également la possibilité de scanner leur ticket de caisse pour faciliter leur comptabilité mensuelle.

 

 

Place à la gamification

 

« Ces reçus leur font en outre gagner des points avec lesquels ils peuvent remporter des cadeaux auprès de marques partenaires », souligne Karine Epelde-Marrilliet avant de préciser « on souhaite gamifier notre appli ». Les particuliers qui ont téléchargé Fidme sur leur smartphone peuvent aussi consulter des promotions offertes par un magasin lorsqu’ils approchent du point de vente. Près de 60% des clients du groupe français ont en effet accepté de recevoir des notifications liées à leur géocalisation. A terme, l'application -proposée aux petits commerçants son application pour un forfait mensuel compris entre 20 et 45 euros- permettra de payer ses courses ou sa nouvelle coupe de cheveux sans avoir à sortir sa carte de crédit.

 

UniciPass a choisi un autre modèle pour séduire les entrepreneurs qui disposent de faibles revenus. « Nous facturons entre 1 et 2 centimes d’euros chaque notification envoyée aux membres », explique le fondateur de cette PME de Roanne « nous ne proposons aucun abonnement car une charge fixe est souvent trop coûteuse pour le propriétaire d’un seul et unique magasin ou d’un salon. Notre système est bien plus économique que les flyers car le moindre centime que vous dépensez vous sert à entretenir des liens avec des clients qui sont déjà venus chez vous ». Alors, convaincu.e.s ?

Commentez


VOUS POURRIEZ AIMER AUSSI



Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR