AccueilRéPUTATIONLA COM PERD SES "MARQUES" !

La com perd ses "marques" !


Publié le 22/10/2019

Image actu

 

Pubs pour les sodas interdites à Singapour, Sprite qui s'engage au Salvador auprès de la jeunesse qui se cherche, Liebig quien France remercie tours les Français... Et si la com perdait la boule... À moins que ce ne soient les marques.

 

Tandis qu’à Singapour, la pub pour les sodas et autres boissons ou produits à haute teneur en sucre sera totalement prohibée à partir de janvier prochain, interdisant ainsi à Coca-Cola, Pepsi et consorts de prendre la parole en TV, sur internet et en affichage, Au Salvador, Sprite (Groupe Coca-Cola) communique sur le mal-être de la jeune génération. Car, contrairement à ce que l’on pourrait penser, par ces temps de modernité inouïe, de réseautage infini, la question du mal-être jeune ne trouve pas d’issue, pire elle devient encore plus obsédante pour ceux qui en pâtissent et se sentent différents.

 

 

You are not alone

 

Le groupe Coca-Cola l’a bien compris, qui via sa campagne You are not alone, écocystème social incite les jeunes à discuter de sujets qu'ils ont en commun. Cette opération qui pourrait nous faire croire que Sprite est notre amie, psy, et salle de jeunes tristes anonymes, est la suite de #ILOVEYOUHATER, où la marque proposait de neutraliser les ennemis de l'amour par l'amour et l'humour, dans le but d'aider les for ever young à «rester frais», même face à la haine en ligne…

 

 

J'aime les filles et les garçons

 

Anonymat et liberté sont au programme de cette campagne. (Ménie Grégoire tu nous manques), dont voici quelques topics: "Je suis vierge", "Je ne sais pas quoi faire de ma vie", "Je n'ai jamais embrassé personne", « J'aime les garçons et les filles", "Je ne parviens pas à sortir ", "Je suis plus grand que la moyenne", "Je me sens dans la mauvaise enveloppe physique"  quelques-uns des domaines communs à tous ces jeunes qui sont invités à s’exprimer de manière authentique, à l’instar de l’objectif de la marque.

 

 

Bonne conscience

 

Enfin, se racheter une bonne conscience étant un peu dans l'air du temps, on suppose surtout qu'en tant que soda il vaut mieux communiquer sur tout autre chose que sur la composition de son produit, sous peine de finir comme à Singapour interdit!...  de com.

 

 

 

L'idée a été développée par Santo Buenos Aires, avec la participation de Google, Starcom, Digitas, Findasense et Primo Content.

 

 

Remercier tous les Français?

 

Dans un tout autre genre, CLM BBDO fait jouer aux soupes Liebig, les premièress de la classe , en remerciant "tous les Français" de leur avoir permis de devenir plus grandes... Et c'est ainsi que dans un 20 secondes ultra-bien joué, des personnages (vous, nous), rappellelnt combien les potages (Pas seulement les Liebig, tous en fait) en question étaient trop salés, avaient un drôle de goût, et des compositions bizarres...

 

 

 

Rien à dire, c'est bien vu !  Mais alors s'il fallait créer un prix du plus grand faillottage de marque auprès de ses clients, Influencia voterait pour celle-ci! Tout en se demandant, comme bien des consommateurs, pourquoi avoir ajouté tout ce sel, tous ces conservateurs et le reste pendant toutes ces années... Mais ça c'est un autre sujet...

Commentez


VOUS POURRIEZ AIMER AUSSI



Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR